Image

Collection C3F Tote bag


Les articles présents dans cette Collection sont le fruit d’une collaboration avec ma fille, artiste designer. Les design sont issus d’un Oracle spirituel spécialement conçu pour moi. Prix unique 9€ livraison gratuite

Pour commander

 

  • Matière : 100% coton
  • Dimensions : 41 x 38 cm
  • Longueur des anses : 64 cm
  • Poids du sac : 72 g
  • Contenance : 10L
  • Couleur naturelle
  • Surface de marquage tote bag : 21 x 29.7 cm
  • Impression en monochromie numérique
  • Fabrication française

 

Conseil d’entretien

  • Attendre 24h avant le 1er lavage
  • Lavage à la main ou en machine à froid avec une lessive douce
  • Lavage en machine à l’envers sans essorage
  • Ne pas mettre dans un sèche-linge
  • Trop de lavages efface le dessin
  • Repasser à l’envers en évitant de repasser le dessin

 

Publicités
Image

Astrologie Sidérale : Scorpio (17/11 au 16/12)


La personnalité du Scorpio

Nous pensons que les trois mots clés de ce signe, si on ne les perd pas de vue, faciliteront grandement notre tâche. A savoir : sensibilité, contrôle des émotions, introspection. Mais la raison principale du comportement étrange de ces natifs, de l’incompréhension dont on fait généralement preuve à leur égard, du mystère surtout dont on a entouré ce signe, doit être recherchée dans l’instinct sexuel extrêmement puissant qui les anime, dans les passions dont ils sont dévorés, dans l’impression qu’ils produisent sur les personnes avec qui ils entrent en contact, et par-dessus tout, dans le tabou que l’on a jeté sur ces questions pendant des siècles jusqu’à la venue de Freud.

D’une part, cette constellation est symbolisée par le dard du Scorpion qui, pointé vers le haut, cherche à piquer, ce qui le représente bien. En effet, Scorpio cherche et attend silencieusement le moment propice, puis il agit avec volonté et persévérance. D’où une action directe, franchise avec une pointe de dissimulation.

D’autre part, puisqu’il s’agit d’un signe d’Eau, il est de nature particulièrement sensible et émotive. Cette sensibilité provoque une recherche constante du contrôle des émotions qui, à son tour, produit une grande secrétivité. Non pas de mensonge, bien au contraire, car il est plutôt de nature franche, mais il peut parler tout en conservant une grande discrétion. Il désire maîtriser ses émotions par orgueil et par pudeur. Le désir l’envahit mais il ne peut supporter l’idée de laisser percevoir que les passions le tourmentent. DESIRER est le mot clef exprimant le mieux ce signe.

Il recherche les difficultés, et cela n’est pas une constatation récente. Il est brave, intrépide, téméraire et autoritaire. Il n’envisage pas suffisamment les conséquences de ses actes, il a l’esprit aventureux et il peut se lancer dans des entreprises dangereuses. La volonté est chez lui très forte, d’autant plus qu’elle est suivie, en raison de sa persévérance. Bien dirigée, cette volonté lui permettra de renverser tous les obstacles. Son esprit est très ingénieux et ceci est un de ses principaux atouts.

Il aime les choses mystérieuses. Sa curiosité vous pousse à découvrir ce qui est caché, ce qui est tenu secret. C’est pourquoi la mort et les problèmes que cause la survie le préoccupent. Il s’intéresse aux romans et films policiers et, dans son désir de percer les secrets de la nature, à l’étude et à la pratique des sciences occultes. Son imagination est forte et vive, ses émotions sont intenses, et il se dégage de lui une grande force psychique. Ses succès ou ses échecs dans la vie dépendront de la façon dont il utilisera cette grande énergie latente.

Ce signe étant féminin, il est de nature réceptive et instinctive. L’énergie et le dynamisme de Mars le font réagir, rarement sur-le-champ, plus souvent après avoir accumulé et ruminé ses ressentiments, et parfois avec violence. Il est certain qu’il vaut mieux l’avoir pour partenaire plutôt que comme adversaire !

Il a une forte résistance physique qu’il dépense sans compter ; il est vrai qu’il récupère facilement et rapidement. Il est très dynamique et fait une forte impression sur son entourage. Aussi le remarque-t-on malgré sa discrétion habituelle. Sa santé et la longueur de sa vie dépendront donc de l’usage qu’il fera de cette grande vitalité.

Ce signe possède une forte puissance sexuelle. Les femmes Scorpio sont particulièrement  » sexy « . Ce signe gouverne les organes génitaux chez la femme. La puissante vitalité aurait précisément tendance à lui faire abuser des plaisirs de la chair. Il lui faudra donc apprendre, le plus tôt le mieux, à dominer ses instincts. Autrement de pénibles conséquences se chargeront de le faire pour lui, et cela vaut surtout pour la femme qui devra veiller sur sa vie intime.

Il aime les stimulants et la cuisine fortement relevée. Il ne devrait pas en abuser. Il néglige généralement l’hygiène alimentaire et devrait se surveiller sur ce point, d’autant plus que ce signe correspond au gros intestin, et bien des natifs de cette époque de l’année souffrent de l’inflammation du côlon. Scorpio étant de nature aquatique, les cures d’eau vous semblent tout indiquées.

La vie professionnelle du Scorpio

Il réussira dans des emplois scientifiques demandant des travaux difficiles et recherches profondes. Les obstacles sont pour lui un stimulant, et on dirait même que lorsqu’il n’y en a pas, il les crée. Il est rapide dans l’exécution de ses travaux. Il devra son élévation et sa réussite à l’enthousiasme qu’il mettra à accomplir sa tâche professionnelle, à son courage et à sa persévérance.

Il aime d’ailleurs le travail pour lui-même et comme il est plutôt de nature entreprenante, volontaire et audacieuse, il préfère s’établir à son propre compte. En cas contraire, il ne se contentera pas d’un emploi subalterne et s’il travaille pour autrui, il lui faudra une place de choix. Son instinct de domination lui frayera d’ailleurs rapidement le chemin. Il a une grande capacité de travail et la pause-café prolongée n’est pas son fort. C’est pourquoi les natifs de ce signe réussissent là où d’autres échouent dans des emplois difficiles, pénibles ou ingrats. Il est la personne sur qui on peut aveuglément compter, surtout s’il a de la sympathie pour qui lui demande un effort. Les activités qui vous conviennent le mieux et qui, par conséquent contribueront à votre réussite sont celles se rapprochant, de près ou de loin, à la mort et à tout ce qui évoque une transformation profonde : les travaux ayant trait aux successions, morts, assurances, héritages.

Scorpio est un signe d’Eau, aussi compte-t-on parmi les personnes nées ce mois des marchands de liquides, des marins. Ce signe produit d’excellents médecins, et surtout des chirurgiens en raison de la lutte qu’ils mènent contre la mort, laquelle dépend de ce signe comme nous venons de le rappeler. En effet, si Virgo pousse plutôt à la médecine générale, Scorpio donne des chirurgiens, des gynécologues et des dentistes. Toutes les activités paramédicales conviennent à ce signe : infirmiers, kinésithérapeutes, anesthésistes, masseurs. On trouve des pharmaciens, employés des laboratoires et des pompes funèbres, ainsi que des lutteurs, boxeurs et bouchers.

Scorpio convient à la carrière des armes, ainsi qu’aux industries utilisant des outils piquants ou tranchants. Comme il est perspicace pour découvrir ce qui est caché, il convient bien à un policier, un détective privé, un criminologiste ou un psychologue. De nombreux occultistes sont signés du Scorpio. Sa carrière sera mouvementée, parsemée de luttes, de changements parfois soudains, avec alternance de succès et de revers. Ses sentiments et passions guideront ses choix et ses actes. Le début dans la vie n’est pas toujours fulgurant. Mais une fois, sa réputation bien établie, la voie du succès s’offrira à lui. Il lui faut ne pas gâcher alors le fruit d’un patient labeur par ses sautes d’humeur ou ses colères insupportables ; fort heureusement il sait se contrôler.

Il aime les difficultés ; elles mettent du piment dans une existence qui sera bien remplie. Il pourrait gagner la sympathie des grands de ce monde ; il n’est pas certain qu’il sache la garder ; l’inimitié de hauts personnages est souvent à craindre. Et s’il n’a points d’ennemis, il fera preuve d’ingéniosité pour s’en procurer. Il préfère le courage au butin, ce qui montre bien qu’il combat pour le plaisir de la lutte. Ce qui domine dans son activité professionnelle, c’est la discrétion, la retenue, la réserve dont il fait constamment preuve. Qu’il s’agisse des tendances affectant le caractère ou la destinée, il faut garder présent à l’esprit que ce signe est gouverné par Mars, la planète de l’énergie, de l’action, du courage, de l’activité.

La vie mondaine n’est pas son fort. Il manque généralement de diplomatie, et sa courtoisie n’est, le plus souvent, que de surface. Ses critiques acerbes et répétées, son esprit sarcastique, son humour noir feront, s’il n’y prend garde, le vide autour de lui. Certains natifs du Scorpio sont d’éternels grincheux. Ils peuvent faire d’excellents critiques, voyant toujours la faille et le défaut de la cuirasse. Il reçoit sans formalités et fréquente les lieux les plus divers. Mais cet air bon enfant n’est que d’apparence. Quand on reçoit un Scorpio mieux vaut être sur ses gardes pour ne pas prêter flanc à la critique.

Les finances du Scorpio

Les perspectives financières sont fort belles en raison de son désir acquisitif très prononcé et de l’énergie qu’il déploie pour gagner de l’argent. Cependant, il dépense beaucoup et sans compter. Il recevra des aides de divers côtés. Parfois des gains arrivent de sources inattendues. Il sera d’autant plus chanceux financièrement s’il exerce une profession du genre de celle énumérées plus haut. Mais s’il en est autrement, il pourra quand même tirer des bénéfices en plaçant des capitaux dans une entreprise semblable.

Il est susceptible d’acquérir des biens en dehors du travail. Certains revenus peuvent être en rapport avec des pays éloignés. Le mariage peut apporter une amélioration sensible ; il en est de même de certaines associations avantageuses. Enfin des héritages conséquents viennent augmenter son patrimoine malgré les luttes qu’il aura à soutenir pour obtenir ce qui lui est dû. L’acquisition le passionne mais les dangers de perte sous diverses formes sont des plus sérieux. Il convient de se protéger par des actions prudentes et par des assurances adéquates.

La vie amoureuse du Scorpio

Il est sensible, dynamique et plein d’attraction pour le sexe opposé. Ses sympathies et antipathies sont très vives. La passion, la jalousie, la rancune peuvent tour à tour l’envahir. Et il est bien difficile de connaître la nature exacte de ses sentiments. Le natif du SCORPIO exerce son charme avec une telle force de séduction que cela confine presque à l’envoûtement. La sexualité tient chez lui une très grande place. Il est pourvu d’une rare puissance sexuelle qu’il lui faut assouvir comme une lutte dont il sortira vainqueur. Cette agressivité dans la sexualité est souvent la cause de sa chute ou de sa perte. Tout comme Ishtar, la déesse phénicienne de la fécondité, dont les amours cruelles sont associées au dépérissement de toute vie. S’il est vrai que l’on qualifie l’orgasme de petite mort, ce rapprochement convient plus spécialement aux natifs de cette constellation.

Son tempérament passionné et sa forte sexualité pourront l’amener à conclure une union assez précoce ; souvent les jeunes gens et jeunes filles de ce signe font un mariage plus ou moins forcé. Le Scorpio est un des signes les plus féconds du zodiaque, et il pourrait avoir, par conséquent une grande famille.

Les femmes sont curieusement transformées par l’amour. Elles sont exigeantes, exclusives, mais se donnent corps et âme, et sont fidèles à leurs rares attachements. Certaines révèlent un mauvais caractère, sont intrigantes et, ne se retrouvant même plus dans leurs nombreux mensonges, se mettent dans des situations inextricables.

S’il est en accord avec un autre Scorpio, sa vie sera excitante. Il provoquera quand même un semblant de combat, car il a horreur de la monotonie et son appétit peut révéler caprices et exigences. Tendres, calmes, caressants, envoûtants, le sexe occupe pour ces natifs la première place.

Les affinités du Scorpio

Complémentarité élémentaire avec le signe de Terre opposé (180°) Taurus (16/05 au 15/06). Cette combinaison est encore meilleure si l’homme est Scorpio,

Bonne entente avec les signes en sextiles (60°) soit les deux signes de Terre Capricornus (15/01 au 13/02) et Virgo (18/09 au 17/10).

Bons accords avec les signes en trigone (120°) soit les deux signes d’Eau : Crabe (17/07 au 17/08) et Pisces (15/03 au 14/04).

Affinités planétaires avec ARIES (15 avril au 15 mai) puisque ces deux signes offrent des traits communs avec la même planète MARS

Notions astrologiques

On a dit et répété dans les manuels d’Astrologie abordant la théorie des  » âges planétaires  » que les principaux événements des natifs de votre signe se plaçaient  » aux âges de 15,30,45 et 60 ans « , tout en se demandant pourquoi car  » il est impossible d’expliquer astronomiquement les rapports entre 15 ans et MARS « . Mais nous avons le privilège de vous offrir l’explication recherchée.

La vérité est qu’il est plus sensible que d’autres à un cycle exprimé en année par :15,17, qui, s’il part de la naissance, se manifeste donc aux âges de : 15, 32, 47, 64, 79, 94 ans. Il s’agit tout simplement du retour de MARS dans le même lieu du zodiaque pour la même date de notre calendrier solaire. En d’autres termes lors de votre 15e (ou 17e) anniversaire, MARS occupait à quelques degrés près la même position zodiacale qu’il avait à votre naissance.

Extrait de  » Votre signe Astrologique n’est pas celui que vous croyez  » de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

8 scorpio tableau

Source : Carole Medium Clairvoyante

Image

Le Chrysanthème


La tradition de déposer un bouquet de chrysanthème sur les tombes le jour des défunts soit le 2 novembre remonte à la première guerre mondiale, où se développa la coutume d’orner les tombes des défunts avec des fleurs. La fête des morts coïncidant avec le milieu de l’automne, il fallait trouver une fleur en pleine floraison à cette période de l’année. Cette fleur fut alors largement commise et devint au fil du temps un symbole incontournable de la Toussaint.

En France, cette plante est donc associée à la mort mais le chrysanthème possède une signification beaucoup joyeuse dans d’autres pays.

Originaire d’Asie, le chrysanthème signifiant fleur d’or, est vénéré comme une des plus belles fleurs au monde. Chaque année, le 9 septembre au Japon, une exposition de chrysanthèmes multicolores est organisée lors du festival de la joie car cette fleur est le symbole de la famille impériale.

Le chrysanthème jaune est un symbole de longévité et d’immortalité en Chine. On le consomme en infusion pour ses propriétés médicinales car elle a la particularité de contenir une importante quantité de sélénium organique. Si le sélénium est toxique à l’état pur à forte dose, il devient bénéfique pour lutter contre le cancer, améliorer la longévité sous cette forme.

Le chrysanthème blanc est associé au chagrin et à la Mort en Asie orientale

On offre des chrysanthèmes aux mamans pour la fête des mères en Australie.

Dans le langage des fleurs, le chrysanthème symbolise la joie, l’amitié, la paix, l’optimisme, l’abondance ou encore la santé.

Offrir un chrysanthème jaune symbolise un amour absolu, touchant la perfection

Offrir un chrysanthème rouge traduit un amour intense, véritable et présent

Offrir un chrysanthème blanc est le gage d’un amour pur, un amour détaché de toute autre pensée

Offrir un chrysanthème rose signifier un amour naissant

Même si la tradition française veut que cette plante symbolise la fête des morts, offrir des chrysanthèmes à la personne aimée est une déclaration d’amour.

Carole

 

Image

La réincarnation par Marc-Alain DESCAMPS chapitre 1


Croire en la réincarnation implique plusieurs convictions profondes :

  • Croire que l’âme existe
  • Croire à la survit de l’âme après la mort
  • Croire au purgatoire (lieu ou l’âme attend sa prochaine réincarnation)
  • Croire que l’on n’a pas qu’une seule vie
  • Croire que l’âme garde en mémoire toutes ses vies
  • Croire à l’élévation de l’âme

Tout ceci dans le but de se donner la chance de mieux faire, de mieux vivre, de comprendre que nous avons tous un destin à accomplir dans chaque vie.

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers, tu connaîtras Dieu et tu te le représenteras

Le développement de l’âme permet de prendre conscience de nos facultés, d’apprendre à se connaître soi même, avoir la certitude que nous sommes immortels car nous sommes avant tout cette âme.

L’âme aura expérimenté la traversée de la mort. Puisque l’âme vit en dehors de son corps physique et en sera revenue pour témoigner qu’elle n’est pas une fin mais une étape, un changement de véhicule pour continuer le chemin ailleurs.

La croyance en la réincarnation des êtres humains divise l’humanité : deux tiers pour (l’Asie et l’Afrique) et un tiers contre (surtout parmi les Blancs). Dans le monde occidental le débat commence à peine et son étude nous réserve bien des surprises, que ce soit en Occident ou en Orient.

En occident, la croyance initiale fut présente dès les premières civilisations.

Dans la Grèce antique, Orphée et les hymnes orphiques enseignent l’existence de la réincarnation. Pythagore, fils d’Hermès, se souvenait de ses quatre existences antérieures. Platon en reprenant la conviction de Pythagore en fait une des bases de son système de pensée : sa notion fondamentale de réminiscence, celle de l’âme et de ses vies successives. La réincarnation fut enseignée jusqu’aux néoplatoniciens alexandrins avec Plotin et ses disciples : Porphyre, Proclus, Jamblique …

La tradition se retrouve chez les Romains avec Virgile ou Cicéron. La palingénésie ou éternel retour, des Stoïciens implique une réincarnation mais tous ensemble dans un retour cyclique du même monde.

Les Gaulois et les Druides croyaient eux aussi à la réincarnation. D’après, Jules César : « Le point essentiel de l’enseignement des Druides, c’est qu’ils ne périssent pas, mais passent après la mort d’un corps à un autre : cela leur semble particulièrement propre à exciter le courage en supprimant la peur de la mort » (Guerre des Gaules, VI, 14, an -52).

Dans le premier testament de la Bible, Dieu dit à Job qu’il donne trois ou quatre chances de vie. Dans le Talmud, le livre de Zohar parle de trois à six renaissances possibles et également dans la Kabbale. Les Pharisiens et les Esséniens croyaient aussi au retour des âmes des justes dans un autre corps. Dans les Evangiles Jésus à de nombreuses occasions parle très librement de la réincarnation comme d’un fait évident et bien connu, en particulier au sujet d’Elie, qui s’est déjà réincarné sur terre : « Mais je vous dis qu’en vérité Elie est revenu et ils lui ont fait tout ce qu’ils voulaient, comme il était écrit sur lui » (Marc 9, 13). Puis pour lui-même : « Qui dit-on que je suis ? » et ses disciples répondent Jean Baptiste, Elie ou l’un des prophètes revenus à la vie (Luc 9,18 Marc 8,27 Mat 16,18). Ces questions et réponses n’ont de sens que dans un milieu qui admet la réincarnation. De même pour l’aveugle-né, ses disciples lui demandent : « Maître, qui a péché, lui ou ses parents, pour être né aveugle ? » et Jésus ne s’oppose nullement à cet exemple de karma qui suppose une vie antérieure (Jean IX, 2).

Les premiers chrétiens, comme les Juifs, avaient des partisans de la réincarnation. Origène (185-285), influencé par le néoplatonisme reprend dans le christianisme les idées de Platon et de Plotin sur la préexistence des âmes aux corps : « Chaque âme vient au monde, fortifiée par les victoires de ses vies passées, ou affaiblies par leurs défaites ». Saint Grégoire de Nysse (330-395), théologien et philosophe influencé par Origène, écrit « Il y a nécessité de nature pour l’âme immortelle d’être guérie et purifiée et que si elle ne l’a pas été par sa vie terrestre, la guérison s’opère par les vies futures et suivantes« .

Il était admis que le destin d’une âme ne se jouait pas en quelques années d’une vie influencée par le milieu, la famille ou l’éducation, mais qu’elle avait des possibilités d’évolution sur de nombreuses vies. De même sans la réincarnation, tout mal à la naissance devient un ineffable mystère, comme l’aveugle-né rencontré par Jésus.

La condamnation de la réincarnation date de 553 lors du Concile de Constantinople II convoqué par l’empereur Justinien, se tint sans le pape Vigilius, mis en prison « au pain de misère et à l’eau d’angoisse » car il refusait de le présider et d’obéir à l’empereur. Par la suite l’église romaine semble avoir été de plus en plus opposée à la réincarnation jusqu’à sa condamnation très explicite de 1993. Actuellement, l’église catholique ne désire pas revenir sur ce point car elle oppose la résurrection à la réincarnation de façon irréconciliable.

Les gnostiques ont perpétué la doctrine de la réincarnation avec Valentin, Basilide et le Livre secret de Jean ou Pistis Sophia, puis avec les Cathares et les Albigeois. Montaigne reprend l’idée de réincarnation à partir des Métamorphoses (15) d’Ovide et écrit que Pythagore l’a emprunté aux Egyptiens et que les Gaulois y ajoutaient la notion de justice divine : les vaillants devenant lion, les voluptueux pourceaux, les lâches lièvres et les malicieux renards, jusqu’à ce que purifiés par ce châtiment ils retrouvent un corps humain (Essais, II, 11).

Dans l’Islam il y a aussi des partisans de la réincarnation : la Naskhiya, les Druses, les Ismaëlites, les Soufis, comme Rumi qui écrit en 1250 qu’il a été minéral, plante et animal avant que d’être homme (Odes mystiques 4)

De nombreux artistes ont défendu la réincarnation tels que Campanella, Henry More, Lamartine, Victor Hugo, Lessing, Goethe, Emerson, Franklin, Tolstoï … Giordano Bruno fut brûlé par la Sainte Inquisition en l’an 1600 pour avoir écrit que l’âme transmigre de corps en corps.

Vocabulaire

Transmigration : la même âme va animer successivement des êtres très différents.

Métempsycose : incarnation d’une âme d’homme dans un corps d’animal.

Transamination ou de métensomatose : l’âme qui change de corps et non l’inverse.

Pour mieux comprendre ce phénomène, le mot de réincarnation apparut en 1875. Il a été créé pour substituer à la métempsycose-châtiment une conception positive de l’évolution humaine, telle qu’on la trouve chez divers auteurs de la fin du dix-neuvième siècle comme Fourier, Jean Reynaud, Pierre Leroux, George Sand ou Allan Kardek (1803-1869) : après avoir passé des formes les plus frustres aux plus évoluées des animaux, l’homme ne se réincarne plus que très exceptionnellement en animal. Désormais, on ne parlera plus que de réincarnations successives dans des vies humaines. Et va s’y ajouter la notion de causalité psychique, chaque acte se répercutant dans la vie suivante (loi du karma).

Source : Carole Medium Clairvoyante

Image

Fête de Wesak


Traditionnellement, la pleine lune du mois de mai commémore un triple événement du Bouddha : sa naissance, son éveil et sa mort.

À cette occasion, les bouddhistes assemblés dans les temples confirment leur engagement à suivre le chemin du Bouddha vers l’Éveil.

Se faisant, chaque participant est invité à faire des efforts de méditation et de réflexion, à observer les Préceptes plus strictement et à développer la générosité. En résumé, c’est une opportunité de développer durant une journée ses qualités de tolérance et d’abnégation.

Une circumambulation du temple dans le sens du Soleil, ouvre les festivités. Chaque participant tient dans les mains : une bougie, de l’encens et un bouton de lotus ; symboles respectifs de la lumière, la sagesse apportant la connaissance, les bonnes actions et la potentialité d’Éveil.

Ensuite, les participants se rendent dans un temple pour écouter la récitation de textes du Canon « Parittaa » et reçoivent les bénédictions en étant aspergés d’une pluie fine d’eau « bénite » dispensée par un moine.

Pour les fervents pratiquants, cette journée est l’opportunité de renouveler leur engagement dans la Voie (Tao) en récitant les cinq Préceptes de la discipline ordinaire, et les huit Préceptes réservés à une discipline plus poussée en cette journée de fête en présence des moines.

Puis, le moine donne un sermon accessible à tous basé soit la nécessité d’une conduite correcte, les bienfaits de la méditation ou du partage.

La fête se poursuit jusqu’au soir en musique, nourriture et boissons. Des marchands et des artisans locaux exposent leurs produits. En Asie, le monastère, en plus d’être un lieu dédié à la spiritualité, représente également le lieu social pour le village et la communauté.

Durant cette journée, les communautés laïques organisent le repas des moines et leur donnent des objets utilitaires pour agrémenter la vie quotidienne. La nourriture est offerte aussi aux visiteurs, ainsi que de la littérature bouddhique.

Carole

Source Michel Henri Dufour

Image

Lugh Dieu tout puissant celte


ou Lugus est une divinité celte. Il est le père de la création, On le célèbre le jour de la Lugnasad soit le 1er août

Fils de Cian et Eithne, Lug Samildanach « aux multiples arts », restaure l’ordre et le droit là où les autres dieux ont été chassés. La prophétie raconte qu’il tua son grand-père maternel Balor, avec un lance-pierre. Pour être admis parmi les dieux, il dut affronter un passage initiatique. Il se présenta à la résidence du roi Nuada, à l’occasion d’une fête, mais fut refoulé à la porte. Il insista et devant un énième refus du portier, il devint tour à tour charpentier, forgeron, magicien, harpiste, poète et historien du Roi. Mais c’est grâce à ses qualités aux échecs qu’il fut accepté après avoir battu le Roi. Lug pris le pouvoir du monde

On le surnomme aussi lamfada « au long bras », dieu qui assure à chacun sa place. Lug maîtrise la création, les échanges, la pensée et la beauté. Il est un magicien, un guerrier et un artisan qui peut aussi se montrer vindicatif et obscur.

Sa lance magique sert à tuer mais aussi à adouber ; elle repose dans le Chaudron du Dagda rempli de sang pour éviter qu’elle ne détruise tout autour d’elle. Pour les arts, il utilise une harpe qui joue toute seule, mais dont il se servait pour endormir, faire pleurer ou rire.

L’importance de Lugus en Gaule et régions anciennement celtes se confirme par des toponymes comme : Lugdunum (Lyon), Laon, Legnica en Pologne et Lugano en Suisse. Dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, Jules César l’assimile au dieu latin Mercure et le présente comme le plus haut dieu gaulois : « Le dieu qu’ils honorent le plus est Mercure : ses statues sont les plus nombreuses, ils le considèrent comme l’inventeur de tous les arts, il est pour eux le dieu qui indique la route à suivre, qui guide le voyageur, il est celui qui est le plus capable de faire gagner de l’argent et de protéger le commerce ». Les spécialistes voient dans la description de ce Lugus Mercurius l’équivalent du Lug Samildanach réunificateur des fonctions souveraines et artisanales. Il est à la fois un dieu lieur par la magie et un dieu lié avec des chaînes. Son culte dans la Gaule christianisée sera poursuivi par celui de Saint Léonard, représenté tenant des chaînes et qui balise les frontières d’espaces géographiques.

Carole Medium Clairvoyante

Source wikipédia

Image

Mo Jeu divinatoire Tibétain


Je vous propose de découvrir un jeu divinatoire venu du Tibet.

Le Mo est une façon pour le commun des mortels de s’inspirer des Bouddhas pour surmonter les problèmes de leur vie quotidienne.

Basé sur le mantra de Manjushri « OM AH RA PA TSA NA DHI » , chacune de ses réponses est un pas dans la voie des Bodhisattvas.

Manjushri est le dieu de la Sagesse dans la tradition bouddhiste, avec son épée, il tranche l’épaisseur des illusions pour que le véritable sens de la vie voit le jour. Faire appel à Manjushri  c’est développer sa réceptivité à la sagesse divine.

Pour l’interroger le Mo, il vous suffit d’un dé. Soufflez sur le dé, lancez le 2 fois, vous obtiendrez un numéro à 2 chiffres et découvrez la réponse de Manjushri en cliquant sur ce lien

http://www.isoptech.com/apps/photos/album?albumid=16118859

 

 

Source : Carole Medium Clairvoyante

Image

Qu’est-ce que la Clairvoyance ?


Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut différencier :

  • L’instinct que possède tout animal vivant sur cette terre.
  • L’intuition qui est la capacité à recevoir des informations nous concernant plus spécifiquement et notre entourage proche,
  • La voyance qui est la capacité à capter par des sensations, des images, des voix, des situations, des informations concernant d’autres personnes que soi-même.
  • La médiumnité qui est la capacité à capter des messages et situations émanant du monde spirituel.

La Clairvoyance est de la voyance avec l’utilisation de supports afin d’éclairer la vision avec plus de finesse. A partir d’un flash ou d’un message, la clairvoyante approfondira le contenu de celui-ci grâce à ses cartes, tarots, boule de cristal, pendule,….

Dans notre inconscient, nous confondons souvent l’instinct avec l’intuition. L’instinct s’active lors d’une circonstance liée à notre survie ou notre conservation et implique la notion de prise de risque immédiate pour sauver notre peau. Sauf exception, le mot d’instinct ne devrait donc pas être assimilé à l’humain, mais plutôt à l’animal.

L’intuition est spontanée, intérieure ; elle fait appel à nos ressentis corporels ou mentaux.

Pour l’auteure, il existe 6 niveaux :

1e l’instinct (animal ou de survie extrême, action sans réflexion préalable)

2e l’intuition (attribut de l’âme, pressentiment, murmure de l’ange gardien)

3e la voyance (information intuitive servant aux autres et à soi-même)

4e la clairvoyance (capacité d’utiliser certains supports clarifiant la voyance)

5e la médiumnité (capable de contacter les esprits pouvant exclure les supports)

6e le spirite (Contact avec les défunts, Psychométrie, mesure de l’âme).

Un(e) voyant/clairvoyant(e) ressent les perspectives d’avenir que son consultant se construit dans son esprit avant que celles-ci n’arrivent. Si rien ne vient contrecarrer le déroulement, ses perspectives deviendront des réalités concrètes. En revanche, si ses perspectives prennent une tournure différente, le voyant peut expliquer le pourquoi du comment d’un tel aboutissement et quelles nouvelles perspectives se profilent. Libre au consultant de les accepter ou non, d’y croire ou non.

  • Un(e) bon(ne) voyant/clairvoyant(e) se reconnait à son :

Intégrité : le praticien n’impose pas, il propose

Réputation : commentaire, témoignage

  • Un bon consultant se reconnait à sa :

Compréhension : le voyant n’est pas un robot

Objectivité : le voyant ne peut pas dire ce que le consultant veut entendre

Pour conclure, l’intuition se concrétise par des messages pour nous guider quotidiennement. La voyance se matérialise par des visions ou des pressentiments pour soi mais aussi pour les autres. Les clairvoyants sont des voyants avec supports ésotériques. Une vision n’est pas figée dans le temps et dépend de notre libre arbitre. Elle détecte un possible devenir qui se matérialisera concrètement si aucune pensée ou émotion contraire ne contrarie la création à venir.

« Difficile à voir, toujours en mouvement est l’avenir »

Maitre Yoda

Carole Medium Clairvoyante

Source extrait de Clairvoyance Céline Jacques

Image

Mythe de la vache Io


Io fut une prêtresse grecque transformée en génisse. Zeus séduisit la belle Io qui devint assez vite une de ses nombreuses maîtresses. Leur histoire continua jusqu’à ce que Héra, l’épouse de Zeus, les surprennent. Zeus parvint à échapper à cette situation en transformant Io en une magnifique génisse blanche.

Cependant, Héra connaissant les escapades de son époux, exigea de Zeus, la génisse comme présent. Héra confia Io à la garde d’Argos afin de la maintenir à l’écart de Zeus. Malgé tout, Zeus demanda à son fils Hermès de tuer Argos. Découvrant le stratagème, Héra se vengea en envoyant sur Io un taon chargé de la piquer sans cesse. Celle-ci, affolée et rendue furieuse, s’enfuit et parcourut de nombreux pays.

Elle passa par Dodone, puis longea la mer Adriatique, donnant son nom au golfe Ionien. Ensuite, elle arriva dans une région, où Prométhée était enchaîné à la montagne. Elle traversa le Scythie et le Caucase, longea la Mer Noire et passa par le Bosphore. De là, elle se dirigea à l’est, vers le pays des Gorgones et des Grées, et finit par arriver en Egypte où, dans la ville de Canope, Zeus la rejoignit et lui rendit sa forme humaine.

Elle y épousa le roi Télégonos et fut vénérée sous le nom de la déesse égyptienne Isis. Elle donna naissance à Epaphos (touché par Zeus), qui reçut lui aussi un culte, identifié au dieu-Taureau Apis. La jalouse Héra tenta encore une fois de la persécuter en enlevant Epaphos, mais Zeus fit libérer son fils. Epaphos épousa Memphis et ils eurent une fille, la Lybie, petite fille de Zeus et Io.

Carole

Image

Astrologie Sidérale Aquarius  du 14/02 au 14/03


aquarius

La personnalité d’Aquarius

Aquarius se symbolise par un homme portant une cruche d’eau sur l’épaule. L’eau versée provoque des ondes, formant des cercles de plus en plus grands, s’éloignant vers l’infini. L’eau versée représente la connaissance diffusée avec mesure. Ce qui fait d’Aquarius un fin psychologue parlant avec mesure. Bon pédagogue, Aquarius transmet sa connaissance avec juste mesure, dosant pour chacun ce qu’il est prêt à  recevoir et à comprendre.

Grâce à la Précession des Equinoxes, ce signe est celui du futur. Le point vernal marquant l’équinoxe de printemps soit le 21 mars, entrera en Aquarius vers l’an 2377où débutera ainsi l’Ere du Verseau pour les deux prochains millénaires. Précurseur de cette ère nouvelle, Aquarius est en avance sur son temps.

D’une curiosité insatiable, Aquarius désire tout savoir. Par nature, les nouveautés scientifiques, la technologie l’attirent mais ces idées nouvelles ne seront pas toujours comprises par son entourage. Voulant sortir des sentiers battus, il optera souvent pour l’originalité et l’avant-gardisme.

Aquarius possède un caractère profond, concentré, plus sérieux que ne le laissent croire ses idées originales, complexes et révolutionnaires. Son côté sérieux le montre traditionnaliste et tourné vers le passé. Son coté scientifique le révèle excentrique, non conventionnel et tourné vers l’avenir.

Aquarius est intuitif et se sert de ses prémonitions pour ressentir les impressions du monde. Il pressent l’approche le danger et s’éloigne des lieux ou circonstances qui lui sont hostiles. Il éprouve une antipathie viscérale pour les personnes qui pourraient lui nuire.

Aquarius s’adonne au bricolage, répare et perfectionne les objets usuels. Il aime l’art moderne, le jazz, le cubisme, et tout ce qui est excentrique. En gastronomie, il adhère aux innovations, aux plats exotiques et aux mélanges les plus inattendus.

Aquarius est plutôt de grande taille, avec un corps solide, nerveux et résistant. Son regard est humain, épris d’idéologie et plane au-dessus de la matérialité. Aquarius correspond aux tibia et péroné et surtout à la cheville. Le système nerveux est solide. Il évite généralement les abus. Aussi les cas de longévité sont-ils nombreux chez les Aquarius. Les troubles les plus fréquents sont ceux de la circulation du sang, artériosclérose, varices et hémorroïdes.

La vie professionnelle d’Aquarius

Sa réussite et ses succès sont dus à ses idées originales appliquées dans des occupations scientifiques. Son caractère indépendant le pousse à travailler pour son propre compte ou dans une grande entreprise mais avec une certaine liberté d’action.

Il peut être un pionnier d’idées nouvelles en apportant toujours une note très personnelle à ses travaux. Trop personnelle d’ailleurs aux yeux de certains ce qui peut entraver sa carrière parce que trop en avance sur son temps. Il risque d’en souffrir comme tous les précurseurs.

Si Aquarius n’est pas un travailleur indépendant, il choisira une entreprise bien dirigée où l’on sait apprécier la valeur de chacun et offrir des perspectives d’avenir. Dans une structure où toutes innovations sont redoutées par des responsables paresseux car provoquant un changement à leurs habitudes bien enracinées, il ne s’épanouira pas. Bien au contraire : on cherchera à lui barrer la route. Il peut être victime de licenciement abusif parce que trop capable et intelligent.

Le succès ne sera pas des plus faciles. L’évolution professionnelle se fera par à-coups. La chance pure se présentera soudainement ou sous une forme inattendue. En résumé, c’est un destin sujet fluctuant marqué par de brusques changements imprévisibles survenant généralement soudainement. Aquarius tirera le meilleur de ces occasions en faisant preuve d’opportunisme afin d’exploiter ses idées quand la chance lui sourit.

Aquarius est une harmonieuse synthèse d’influences contradictoires de Saturne (traditionnaliste) et d’Uranus (inventif), tous deux maîtres de ce signe, donnant un rénovateur qui apportera de nouvelles applications d’une science ancienne. Comme c’est le cas par exemple avec l’Astrologie et l’Hydrothérapie.

Les finances d’Aquarius

Les revenus seront généralement acquis de manière originale et la fortune subira des fluctuations imprévues. Elle peut être acquise subitement par coups de chance, risques ou spéculations. Des revenus occasionnels s’alterneront avec des pertes tout aussi soudaines. Il faut donc s’efforcer d’obtenir des placements sûrs et cela demandera beaucoup d’instinct.

Dans quelques horoscopes très affligés, on peut rencontrer jusqu’à la pauvreté. Mais ces natifs ne manquent pas de courage. Après une période d’abandon, de nonchalance, voire de paresse, ils reprennent le collier en s’accrochant à un nouvel espoir de réussite. Car ce signe est aussi celui des projets.

La vie amoureuse d’Aquarius

Les sympathies comme les aversions sont franches et fortes. En amour, Aquarius est indépendant et d’une franchise originale qui surprend le partenaire. Son intuition lui fait deviner les intentions des autres. Il est sincère et fidèle. Son hypersensibilité le rend sujet aux coups de foudre, aux aventures inattendues, souvent suivies de revirements soudains et de séparations brusques.

Une union mixte avec une personne très différente est fréquente. Son attirance pour l’extraordinaire provoque un engouement pour un partenaire d’une autre nationalité, religion, race ou même couleur. Aussi vrai que l’exotisme provoque un réel attrait, son attitude anticonformiste ne garantie pas la solidité de l’union.

Plutôt cérébral, Aquarius manque de passion. Il a horreur de la routine et des règles établies. Il est prêt à toutes sortes d’expériences y compris dans le domaine sexuel. Mais il ne sait pas s’extérioriser. Par contre, ce sont des amis sincères toujours présents. L’amitié-amoureuse, l’amour platonique, lui permet de garder sa liberté de penser et de vivre.

Les affinités d’Aquarius

Complémentarité élémentaire avec le signe de Feu opposé (180°) Léo (18/08 au 17/09).

Bonne entente avec les signes en sextiles (60°) soit les deux signes de Feu Aries (15/04 au 15/05) et Sagittarius (17/12 au 14/01).

Bons accords avec les signes en trigone (120°) soit les deux signes d’Air Gemini (16/06 au 16/07) et Libra (18/10 au 16/11).

Affinités planétaires avec Capricornus (15/01 au 13/02), signe saturnien.

Les loisirs d’Aquarius 

Les voyages l’attirent car c’est une façon de sortir de la routine attachée à la résidence habituelle. Les voyages d’agrément même de brefs déplacements deviennent des vacances. Mais les voyages lointains le séduisent plus et son intérêt pour la psychologie l’incitera à étudier les mœurs étrangères.

Les voyages jouent souvent un rôle capital dans la vie relationnelle. Il comptera d’ailleurs de nombreux amis de nationalité étrangère. Ils aimeront sa personnalité hors du commun, différente du portrait qu’ils s’étaient imaginés.

Carole

Extrait de  » Votre signe Astrologique n’est pas celui que vous croyez  » de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

Image

2018 année du Chien de Terre


L’année permettra à l’idéalisme de se faire jour. La race humaine sera capable de s’élever au-dessus des coups bas, des tromperies et de la malversation. Le Chien montre comment faire preuve de bonne volonté, de générosité, de fidélité et de dévouement.

Au niveau planétaire, des gouvernements autoritaires et surtout communistes auront tendance à renoncer leur dictas, durant l’année. Tandis que d’autres assisteront à la renaissance d’un socialisme plus humain.

Cet idéalisme peut se traduire au travers d’une plus grande justice sociale. Les dirigeants seront plus réceptifs aux revendications sociales, les syndicalistes pourront mieux plaider la cause des travailleurs. Les conditions sanitaires dans les hôpitaux s’améliorent. L’année du Chien augmentent les caisses des Allocations familiales, de la Sécurité sociale, des pensions de vieillesse.

624px-DogYearPaperCutting

Au niveau plus personnel, voici ce que l’année du Chien, nous réserve :

Pour le Rat 1936-1948 1960-1972-1984-1996-2008

Le Rat aura du succès dans son travail et dans ses affaires avec un compte en banque bien rempli. Qui dit heureux en affaires est malheureux en amour. Même s’il a raison, il aura intérêt à ne pas rejeter sur l’autre la responsabilité de tous leurs problèmes de couple. La tolérance sera ici capitale pour éviter une aggravation de la situation ou une rupture douloureuse. L’abnégation sera recommandée, car quand on aime vraiment, on donne et se donne.

Pour le Buffle 1937-1949 1961-1973-1985-1997-2009

Le Buffle se méfie toujours des changements et a du mal à comprendre les revendications syndicales. Gagner plus en travaillant moins est impensable pour lui. Pourtant il serait judicieux pour lui de comprendre le sort des travailleurs et leurs revendications. Et pourquoi pas faire cause commune en prenant le parti des opprimés. Il trouvera alors, une passionnante cause à servir.

Pour le Tigre -1938-1950 1962-1974-1986-1998-2010-

Le Tigre sera de toutes les manifestations syndicales et caritatives, non pas par idéalisme mais pour le plaisir qu’il en éprouvera. Comme disait Épicure, « il est plus doux de donner que de recevoir ». Il ne fait aucun doute que le Tigre se sentira heureux. Souhaitons-lui de continuer dans cette voie de l’altruisme et ne jamais connaître l’ennui.

Pour le Chat/Lièvre -1939-1951 1963-1975-1987-1999-2011-

Le Chat sera prévoyant car il se demandera ce que la vie lui réserve. Car il est profondément conservateur et ne veut pas perdre ses privilèges. Il aura du mal à se mettre à la place des autres et accepter certains changements sociaux.

Pour le Dragon -1940-1952 1964-1976-1988-2000-2012

Le Dragon noble et généreux sera capable de bonnes actions désintéressées qui lui apporteront du bonheur. Et comme le bonheur attire la chance, il connaîtra le succès dans plusieurs domaines. Il surveillera sa tension artérielle et se gardera du surmenage. Si la vie est belle, le repos est nécessaire. Le Dragon oublie souvent que le corps et l’âme ont chacun ses propres exigences.

Pour le Serpent -1941-1953 1965-1977-1989-2001-2013-

Le Serpent sera heureux sur le plan matériel. Mais il se laissera gagner par l’inquiétude, plus très sûr de lui, ni de son jugement. Il pourra être en proie à des angoisses d’ordre métaphysique. Il devrait savoir que « rien n’est plus futile que des spéculations métaphysiques », car il n’est pas donné à l’homme de comprendre ce qui n’est pas à sa portée. L’étude de la philosophie chinoise, la notion de microcosme et macrocosme, pourrait aider le Serpent à regagner la confiance et la joie de vivre.

Pour le Cheval -1942-1954 1966-1978-1990-2002-2014-

Si le Cheval cherche à donner le meilleur de lui et contribue au bien être des autres, il trouvera l’existence passionnante. Qu’il profite de l’année du Chien pour faire quelques gestes altruistes. Sa vie s’enrichira.

Pour le Bouc (chèvre) -1943-1955 1967-1979-1991-2003-2015-

Le Bouc aime qu’on s’occupe de sa personne. L’idée de vivre pour les autres, de se donner, lui est totalement étrangère. Son égocentrisme se fissurera en l’année du Chien, année du dévouement. Plus vite, il donnera quelque chose de lui-même, plus vite, il trouvera son bonheur.

Pour le Singe -1944-1956 1968-1980-1992-2004-2016-

Le Singe vivra quelques difficultés financières. Mais grâce à son coté futé, il s’en sortira sans grande peine. Sinon, on pourra se demander si le Singe connaîtra le bonheur en amour cette année, en raison de sa légèreté et de sa superficialité. La réponse sera affirmative s’il fait preuve d’un amour véritable, et se dévoue sincèrement à l’autre.

Pour le Coq 1945-1957 1969-1981-1993-2005-2017-

Des difficultés financières peuvent accabler le Coq cette année plus quelques déboires amoureux. Le Coq devra faire preuve de prudence et de bon sens pour s’en sortir. Le conseil qu’on puisse lui donner sera celui de se montrer courageux pendant l’adversité. Cependant, le Coq aura du mal à la suivre, car il est plein de complexes et a tendance à se considérer comme perdant d’avance. Son épreuve sera moins dure et ses efforts pour remonter la pente plus efficaces s’il a de bons amis fidèles.

Pour le Chien -1946-1958 1970-1982-1994-2006-2018-

Les qualités humaines du Chien seront reconnues et appréciées par tous. Cela lui donnera des ailes. Il pourra atteindre le sommet de la réussite. Mais c’est surtout en amour et en amitié qu’il triomphera. Félicitations, bon Chien ! Il a su mériter ses récompenses et personne ne peut lui en vouloir pour cela.

Pour le Cochon 1947-1959 1971-1983-1995-2007-2019-

Le Cochon sympathisera bien avec le mouvement des réformes sociales, mais sera trop paresseux pour y participer activement. Ce sera là son grand tort, car il se privera de la joie de travailler à une noble cause. Par ailleurs, l’année lui sera favorable sur le plan matériel ; sa chance en argent restera enviable.

Carole

Extrait des textes de Nguyen Ngoc Rao

Image

2018 = 11


En numérologie, l’année 2018 est sous l’influence du 11 car 2+0+1+8 = 11.

Le 11 est un maître nombre qui invite à se diriger vers des voies plus idéalistes, à utiliser son intuition, à aiguiser son intelligence, à être plus inspiré. De grandes découvertes seront à l’honneur cette année, des connaissances nouvelles et peu conventionnelles émergeront mais aussi de grandes responsabilités devront être prises car l’humanité a des devoirs envers ses descendants. A l’échelle mondiale, on ne s’ennuiera pas…

Mais pour ce qui est de nos vies personnelles, voici ce qui peut arriver :

Additionnez votre jour + votre mois de naissance + 11 pour 2018 =

Exemple : pour moi 27+12+11= 50 = 5 Année de changement

Et pour vous

1, année de démarrage

2, année de dualité

3, année de communication

4, année de stabilisation

5, année de changement

6, année des responsabilités

7, année de la réflexion

8, année de la récolte

9, année de bilan

11, année de rayonnement

22, année de réalisation

33, année de l’illumination

Quoiqu’il en soit accueillons 2018 avec force et courage…

Carole

Image

L’Épiphanie 


Ou Théophanie, « manifestation de Dieu », est une fête chrétienne  qui célèbre le Messie incarné dans le monde et recevant la visite des rois mages. Jusqu’en 1802, elle se célébrait le 6 janvier depuis elle se fête le 2e dimanche après Noel soit le 1er dimanche de Janvier par un décret du pape Pie VII.

La genèse de l’Épiphanie démarre avec la fête païenne de la lumière. Il faut prendre conscience que Noel, avant la d’être la naissance de Jésus, symbolisait la fin des nuits les plus longues et par ricochet le rallongement des jours, ou la renaissance de la lumière. Cette célébration durait 12 jours et prenait fin le 6 janvier, jour où les jours commençaient à s’allonger de façon sensible. L’Épiphanie symbole de la manifestation de la Lumière. Et par sa forme ronde et sa couleur dorée, la galette des Rois symbolise le soleil.

Dans la culture grecque, les Épiphanes sont les douze dieux de l’Olympe, avec en premier lieu, Zeus, dieu de la Justice céleste.

Dans la Rome antique, l’épiphanie correspondait à la fin des Saturnales, fêtes durant lesquelles la hiérarchie pouvait être critiquée et parodiée. Durant cette période, les soldats tiraient au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devenaient « roi » le temps des réjouissances. Une fois les Saturnales achevées, la sentence était malheureusement exécutée. Parmi les jeunes recrues, un roi était élu et pouvait commander tout ce qui lui faisait envie. Il était aussi de coutume de changer de rôle entre maître et esclave.

Jusqu’à la fin du 4e siècle, l’Épiphanie fut la grande fête chrétienne de la manifestation du Christ dans le monde. Des évêques comme Jean Chrysostome décidèrent que commémorer le même jour trois événements : l’adoration des mages, le baptême dans le Jourdain  et les noces de Cana. A partir du Moyen Âge, la chrétienté rassembla ces trois événements avec une préférence pour l’adoration des mages. Depuis l’introduction d’une fête de la Nativité (Noël) le 25 décembre, la liturgie actuelle de l’Épiphanie privilégie ces 3 événements selon ses confessions et ses cultures. Les catholiques fêtent l’Adoration des mages et les orthodoxes grecs, le Baptême du Christ, les Éthiopiens et les Arméniens, la célébration de Noël.

A partir du 19e siècle, l’épiphanie s’appellera aussi le « jour des Rois » en lien direct à l’adoration des rois mages.

Dans les églises byzantines, l’épiphanie commémore le baptême du Christ dans le Jourdain et la manifestation de la divine Trinité (la voix du Père et la colombe rendant témoignage au Fils). Ce jour-là, une croix est lancée par l’évêque dans un fleuve ou dans la mer et les jeunes gens rivalisent, en cette saison froide, pour plonger et la rapporter. La fête s’y appelle généralement Théophanie et elle débute par un jeûne le 5 janvier.

Dans l’Église arménienne, l’épiphanie est une des plus grandes fêtes de l’année car Noël n’est pas fêté le 25 décembre mais le 6 janvier. Selon les anciennes traditions païennes, un enfant ne devient le fils de son père que le jour de sa présentation à lui et la reconnaissance du fils par son père, et ce jour-là, on rend aussi grâce à la mère pour cet enfant reconnu par son père et qui se soumet à sa volonté. Le baptême de Jésus dans le Jourdain correspondait à cette présentation du Fils au Père, à l’acte de la soumission de Jésus à la volonté divine et la date où le Père se révéla à lui.

Depuis le 14e siècle, la galette des Rois était partagée en autant de parts que de convives, plus une, la part du Pauvre, destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.

A partir de 1875, des figurines en porcelaine remplaceront les fèves des romains pour désigner le Roi. La tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive nous vient aussi des romains.

La personne ayant la fève devient le roi ou la reine et se doit d’offrir la prochaine galette ; par contre celui qui tire le sujet se doit d’offrir la boisson.

Dans le Sud de la France, on prépare traditionnellement une brioche en forme de couronne, còca en occitan, couverte de sucre granulé et fruits confits et un santon remplace la fève.

Depuis 1975, à Paris, les artisans boulangers-pâtissiers offrent tous les ans la galette de l’Élysée sans fève car le président de la République ne peut être couronné. La première fut offerte à Valéry Giscard d’Estaing et faisait un mètre de diamètre.

En Espagne, au Portugal et en Amérique latine, le jour des Rois mages est souvent un jour férié durant lequel les enfants y reçoivent leurs cadeaux car Noel est le jour de naissance de Jésus.

En Belgique et aux Pays-Bas : on mange également une galette à la pâte d’amande. Le plus jeune se cache sous la table pour désigner les parts et le roi choisit sa reine. Pendant la journée les enfants parcourent les rues en chantant la chanson de l’étoile et font du porte à porte pour recevoir des mandarines et des bonbons. En Wallonie, c’est à ce moment qu’on commence la préparation du Carnaval.

Dans le Sud des États-Unis, on mange le king cake de l’Épiphanie jusqu’au mardi gras.

C’est le jour de l’Épiphanie que l’on fête les Tiphaine, Tifenn (en breton), Tiffany (en anglais) ou Théophano, Théano (en grec). Ce prénom correspond en effet au mot Théophanie, ou manifestation de Dieu, les Jordan et les Jordane et les Noël s’ils sont Arméniens.

765px-Galette_des_rois_2013

Source : wikipedia

Image

Symbolisme du gui


En cette période de fêtes et de traditions, j’aimerai pour parler du gui.

Plante sacrée et païenne, le gui est une plante hautement symbolique depuis l’antiquité car les grecs l’associaient à Hermès le dieu messager de l’Olympe et de la santé.

Les Druides voyaient dans cette plante qui pousse dans les chênes, arbres du soleil, symbole de force et de puissance, une intervention divine. 6 lunes après le solstice d’hiver (nuit la plus longue), les druides cueillaient du gui la plante qui guérit tout, avec une serpette en or.

Symbole d’immortalité grâce à ses branches toujours vertes, les druides la considéraient aussi comme une plante miracle utilisée contre les poisons, contre la magie noire, les mauvais esprits, pour purifier les âmes, fertiliser les troupeaux,

Symbole d’amitié et de bienveillance car lorsque des ennemis se rencontrent sous du gui, ils doivent faire une trêve et déposer les armes une nuit.

Symbole d’amour, de bonheur suivant une coutume liée à la déesse Freya, qui veut qu’un homme embrasse une femme sous une branche de gui. La chrétienté changea le gui en houx en souvenir de la couronne du christ.

Symbole de prospérité encore d’actualité quand on passe sous une branche de gui à la saint sylvestre.

A la mort d’un gaulois, on trempait une branche de gui dans une vasque remplie d’eau pour asperger le défunt et sa famille avant de quitter la demeure mortuaire.

Autrefois, étaient accrochées des branches de gui au-dessus des berceaux pour protéger les nourrissons des mauvaises fées. Accroché au lit nuptial, un rameau de gui apporte fécondité et protection au couple.

La médecine moderne l’utilise pour traiter l’hypertension avec ses feuilles, les troubles de la ménopause en infusion, les crevasses  ou lésions cutanées en cataplasme.

Le gui est le symbole de l’unité, la communion entre 2 êtres où chacun apporte à l’autre ce dont il a besoin. Il représente une éternelle vérité, une force animée, une communion avec Dieu. Cette plante mythique symbolise la vie dans la vie.

Rituel magique de protection :

Réunir du gui, de l’aubépine et de la lavande dans un carré de tissu blanc. Fermer le tissu en l’entourant 7 fois avec du fil blanc. Suspendre à l’entrée de la maison. Après une année, le brûler et en refaire un autre pour protéger la maison durant une année.

Source : Carole Voyante Cartomancienne Astrologue

Image

Anubis, dieu des sépultures


En ce mois de Novembre, mois des Scorpions ayant pour  planète maîtresse Pluton ou Hadès , dieu des enfers, je vous présente un dieu issu de la mythologie égyptienne.

Dieu des morts dans la mythologie égyptienne, Anubis est représenté sous forme d’un grand chien noir aux formes fines et élancées, couché sur un édicule représentant le tombeau sur lequel il veille et porte un ruban rouge noué autour du cou ou sous forme humaine avec une tête de canidé aux longues oreilles pointues tenant la croix Hank d’une main et un sceptre de l’autre.

Après la première période de l’Ancien Empire, il fut remplacé par Osiris comme le dieu des morts, et devint le dieu du culte des obsèques et plus particulièrement des soins donnés aux défunts. De ce fait, Anubis fabriqua la première momie avec le corps d’Osiris qu’Isis avait reconstitué. La couleur noire représente la couleur des momies après qu’elles aient subi le processus d’embaumement. C’est une couleur bénéfique, symbole de la métamorphose des défunts dans le sol. C’est aussi la couleur du limon déposée par le Nil pendant l’inondation.

Gardien des cimetières et des nécropoles, Anubis est le psychopompe « le conducteur des défunts « . Dans le Livre des Morts, il préside la pesée du cœur (psychostasie) du défunt dans la chambre des Deux Vérités. Aussi connu comme étant Khenty-Imentiu, le chef des habitants de l’ouest où se trouvait le royaume des morts, la terre où le soleil disparaissait pour la nuit.

Anubis bénéficiait d’un culte autant royal que populaire car en tant que gardien des cimetières, de nombreux temples lui étaient consacrées dans toute l’Egypte. Son principal sanctuaire se situe dans la ville d’Henou ou Cynopolis en grec. Les grecs l’associeront au dieu Hermès, Hermanubis.

Carole

photo  Jeff Dahl

Image

Astrologie hébraïque


Je vous invite à découvrir une astrologie où histoire, religion et astres se côtoient. Les 12 signes du zodiaque hébraïques correspondent aux 12 fils de Jacob mais aussi aux noms des 12 tribus formant le peuple hébreu après l‘Exode biblique.

téléchargementTale (22 mars au 20 avril)

Il représente Yéhouda, 4e fils de Jacob ou 4e tribu

Son symbole est le  lion, qui, dans l’Apocalypse et la tradition chrétienne, désignera Jésus-Christ (le Lion de Juda, Ap 5,5).C’est de cette Tribu que sont issus les rois d’Israël, de la lignée de David et, ultérieurement, la parenté charnelle de Jésus-Christ.

Doté d’un potentiel de versatilité, d’insouciance, de curiosité et de désir de réagir instinctivement souvent même sans réfléchir, Tale possède une psychologie primaire qui se dirige là où sa spontanéité la mène. Tale aspire à vivre intensément l’instant présent. Il use à tort et à travers de son don pour la parole avec un goût évident pour le concret et la pragmatique. Son péché : Pour de mauvaises raisons, il abuse d’autorité et provoque des conflits, en confondant parfois sa vérité avec la vérité.

 

IssacarChor (21 avril – 21 mai)

Il représente Issacar, 9e fils de Jacob ou 9e tribu.

Son symbole est un âne mais on le représente aussi par des livres, le soleil, la lune et les étoiles symbolisant ses connaissances scientifiques, en particulier astronomiques, d’où verset biblique : «Et les enfants d’Issacar, qui étaient des hommes qui avaient l’intelligence des temps» (1 Chron. 12:33).

Tout doit être carré, pratique et logique dans la vie de Chor. Ce mois de naissance généralement associé à l’époque nourricière pousse Chor à ne se nourrir que de nourritures terrestres et de biens matériels. Toutefois, en lui, se cache une profonde aspiration spirituelle. Entêtement et résolution sont des qualités positives si elles sont bien exploitées. Chor est un pacificateur, généreux et bienfaisant pour les siens, doté d’une étonnante force de travail et d’un goût de l’effort très poussé. Son péché : le sexe qui le mènera encore et toujours par le bout du nez.

ZebulomTehomim (22 mai – 21 juin)

Il représente Zabulon, 10e fils de Jacob et 10e tribu

Le symbole de la tribu de est un bateau.

Tehomim est un éternel adolescent électrique et instable, qui ne peut concrétiser projets et idées qu’au prix d’efforts considérables. Son atout est l’intellect et il est un remarquable éducateur ou manipulateur de haut vol. Il cherche à unir les êtres par la communication mais sa dualité profonde est de parvenir à trouver une unité entre ses actions et ses émotions. Il possède la faculté de parole, de conviction. Son péché : un sens des affaires aiguisé pouvant faire des miracles autant que le conduire aux limites de l’honnêteté.

RúbenSartan (22 juin – 22 juillet)

Il représente Ruben, le 1er fils de Jacob ou la 1ere tribu

Son symbole est une mandragore en référence à celles qu’il apporta à sa mère Léa mais aussi des vagues à la surface de l’eau en référence à la bénédiction de Jacob, « Bouillonnant comme l’eau ».

L’entourage bienveillant et familial est le tremplin et la condition sine qua non à son épanouissement. Tout ce qui est étranger lui fait peur et il se réfugie dans le cocon du foyer ou dans une sphère intime, qui peut néanmoins limiter ses horizons. Sensibilité et rêve forment un cocktail créatif étonnant qui l’égare parfois. Il doit apprendre à tempérer son idéalisme et sa générosité afin de ne pas être déçu. C’est un imaginatif, voguant entre l’expansivité extrême et les insondables secrets du rêve, du sentimentalisme et du romantisme. Son péché : un caractère lunatique, imprévisible et difficile à cerner.

simeoArieh (23 juillet – 23 août)

Il représente Siméon, 2e fils de Jacob ou 2e tribu

Ses symboles sont une épée et la porte de Sichem en référence à l’épisode biblique où il a attaqué cette ville, avec son frère Lévi, en représailles pour le viol de leur sœur Dinah (Genèse 34).

Arieh est avant tout réputé pour aimer les belles choses, la bonne chair et les matérialités sonnantes et trébuchantes même si ce n’est pas exactement la possession qui l’attire mais bien la jouissance de ces biens. Malgré de véritables qualités de rigueur c’est l’écoute qui laisse à désirer. Il doit apprendre à se prémunir contre les péchés d’orgueil, l’attrait du pouvoir et le désir de puissance qui le guettent pour mieux embrumer sa lucidité. Son péché : Signe très ambivalent, rayonnant ou envahissant, capable de gouverner et d’irradier chaleur et générosité comme de détruire par tyrannie ou égocentrisme.

Gade2Betoula (24 août – 23 septembre)

Il représente Gad, 7e fils de Jacob ou la 7e tribu

Son symbole est un campement militaire ou une troupe de cavaliers.

Gad possède la complexe vocation de concrétiser, en s’oubliant et en se transformant lui-même dans l’action. Il est à la recherche d’une « virginité » spirituelle en équilibrant forces terrestres et célestes. Doté d’une puissance de concentration alors qu’il semble incapable pour lui de s’évader dans les espaces de l’imagination ou de l’innovation. Terriblement attaché à son travail, son mental est aiguisé, pragmatique, critique, analytique malgré une fâcheuse tendance à tout décortiquer. Son caractère est plutôt passif et il peut se laisser abuser par excès de confiance. Son péché : savoir faire payer l’affront quand on l’abuse.

86px-JoséMozenaim (24 septembre – 23 octobre)

Il représente Ephraïm, 11e fils de Jacob ou 11e tribu

Son symbole sont des épis de blé et un arbre fruitier en référence au verset Genèse 49,22 : « Joseph, un plant fécond au bord d’une source ».

 Mozenaim incarne la justice et la justesse d’un équilibre visant à l’harmonie. C’est le signe même de l’indivision, tout en étant pourtant essentiellement double. Pourvu d’un caractère généreux et de sentiments nobles, harmonieux, qui ne s’épanouit que dans un environnement lisse et sans encombre. En revanche, il est prédisposé à la dispersion et il possède la curiosité désordonnée du papillon. Il est apte à faire fructifier ses idées et ses relations grâce à la communication. Son péché : ne pas savoir prendre parti, et vouloir toujours arrondir les angles.

LeviAkrav (24 octobre – 22 novembre)

Il représente Levi, le 3e fils de Jacob ou la 3e tribu

Son symbole est le pectoral du grand prêtre d’Israël orné de 12 pierres précieuses, une pour chacune des 12 tribus (Exode 28:17-20).

Akrav incarne la dichotomie entre destruction et pérennité, en bon signe d’eau : l’eau du déluge, qui décompose tout pour faire renaître. Un véritable tumulte habite l’âme et la chair d’Akrav qui se nourrit d’intériorité, de passion et de secrets. Il s’extériorise violemment pour mieux se défendre et il privilégie souvent les ruptures pour mieux vivre de nouveaux départs. Cela restera sa plus grande force. Son péché : Il doit porter une attention toute particulière aux problèmes sexuels et à leurs corollaires psychologiques afin de ne pas risquer excès ou déséquilibres liés à ce domaine précis….

Benjamin2Qecheth (23 novembre – 22 décembre)

Il represente Benjamin, 12e fils de Jacob ou 12e tribu.

Son symbole est un loup. (Exode 28:20).

 Qecheth est doté d’une puissance unificatrice : justice et vie doivent s’harmoniser dans l’existence sous peine d’une dysharmonie qui le rendrait infantile, nerveux, excessivement téméraire et irréfléchi. Sa qualité principale semble être la protection : il est un appui, un soutien, une densité. il possède une certaine sagesse : l’union du raisonnement et de l’intuition, du raisonnable et de l’imaginatif, du pragmatisme et de l’irrationnel. Il est doté d’un formidable potentiel de renouvellement d’idées. Il sait transmettre à son entourage ses belles aspirations et il fait preuve d’une forte confiance en lui. Son péché : avec l’âge, il s’embourgeoise.

DãGuedi (23 décembre – 21 janvier)

Il représente Dân, 5e fils de Jacob ou 5e tribu

Son symbole est un serpent ou une balance en référence à la bénédiction de Jacob.

 Guedj donne l’ambition d’être le premier, avec un risque d’égocentrisme et d’autoritarisme. Sa psychologie est très matérialiste voire associée à de l’avidité. Guedj se rattrape quand il est empreint de sagesse et de traditions. On lui reproche sa froideur, son manque d’élan spirituel mais on oublie qu’il a la faculté de s’améliorer avec de véritables efforts. C’est un planificateur, perfectionniste mais qui peut contourner parfois le droit chemin. Pour la victoire, il sait se montrer ferme, rigoureux et tenace. Son péché : il se veut inaccessible et respecté, caché en haut de sa tour d’ivoire.

 

AserDeli (22 janvier – 20 février) :

Il représente Ashér, 8e fils de Jacob ou 8e tribu

Son symbole est un olivier, en référence à la bénédiction de Moïse au verset Dt 33,24 : « Il baigne son pied dans l’huile ».

Deli a su gardé une âme d’enfant, une naïveté, un désir de dépasser les préjugés, un refus des conventions, une curiosité tous azimuts, un besoin constant d’inventer et de découvrir et une forte instabilité. Sa plus belle qualité est de savoir rire de tout et tout le temps, régénérateur et simplificateur qui crée autour de lui une zénitude. Il est l’ami par excellence, le confident, le conseiller qui privilégie le dialogue et l’écoute. Il est également très indépendant. Son péché : Peur de perdre sa liberté à causes des contingences matérielles.

 

NaftaliDaguim (21 février – 21 mars)

Il représente Nephtali, 6e fils de Jacob ou 6e tribu

Son symbole est une biche,

Daguim est pourvu d’une intelligence oscillante, entre haut et bas, fortune et pauvreté. Ces dérives extrêmes sont dues à un fort lymphatisme, engendré par un trop plein d’eau… Son caractère est souple, apte à s’adapter à toutes sortes de situations. Daguim possède indéniablement des capacités médiumniques et de grands pouvoirs intuitifs. Gare aux risques de dispersion psychique, aux tendances à cacher les sentiments en simulant mais il se rachète par son incroyable capacité à simplement aimer. Son péché : Sous ses airs de gentil se cache un rebelle pouvant être intolérant.

Carole

 

 

Image

Cycles astrologiques de 7 à 70 ans


Dès notre naissance, chaque individu a besoin d’exprimer une partie de lui-même. À chaque instant, il affine les moyens qui lui permettront cette expression. Il faut beaucoup de temps pour enrichir ces ressources. Ce temps s’écoule de façon cyclique. Toute vie, pour se manifester, a besoin de deux éléments : le temps, pour qu’elle puisse s’exprimer en durée, et la forme, afin qu’elle soit concrète. La vie est un concept abstrait qui ne se manifeste que dans le monde concret observable, elle prend donc une forme. Ce qui sous-entend que chaque étape de notre vie coïncide à des aspects planétaires bien particuliers. Les aspects les plus récurrents sont entre Lune et Saturne. Le corps céleste le plus rapide, la Lune, ainsi que le corps céleste le plus lent, Saturne, ont quelque chose à voir avec la forme et le processus d’apprentissage de la vie. La Lune symbolise la capacité d’assimilation et de reproduction. Saturne symbolise le processus d’apprentissage par la persévérance et aussi par la peine et la douleur. Toutes les étapes sont importantes et l’astrologie apporte un regard sur celles-ci.

Cycle de recherche d’un pouvoir de 7 à 14 ans.

La seconde période commence lorsque les dents permanentes surgissent. Cette crise est fondamentale, organique et psychique, car depuis là, l’enfant “mâche” ses expériences, au propre comme au figuré.

Entre la 7e et la 8e année, pendant le premier carré croissant de Saturne et de la Lune progressée, la tension interne monte. Il a le sentiment de se défendre par lui-même et une certaine agressivité apparaît au premier plan. Uranus transite la Maison II dérivée à sa position radicale et l’enfant démontre extérieurement son attitude face à l’introduction du “JE” dans sa vie. C’est à ce moment-là, qu’il est “pollué” par le monde extérieur et que l’opinion des autres commence à l’influencer. Ces carrés croissants symbolisent l’accélération ou le retard dans le processus de croissance. Il commence à “marcher droit” et à participer davantage à ce que l’on attend de lui. Au premier retour de la Lune Noire, il peut aussi refuser de collaborer à ce qu’attendent les autres de lui. C’est pourquoi beaucoup d’enfants refusent d’apprendre à l’école, comme réaction à la formation proposée par leurs parents. L’action du carré provoque des réactions dont l’enfant est à présent conscient. Il éprouve de l’intérêt pour le monde extérieur et peut devenir plus studieux. Il fait une distinction réelle, à présent, entre le bien et le mal. Saturne pourrait, du reste, le prendre la main dans le sac. Un traumatisme, plus ou moins fort, est même souhaitable. Il recherche surtout, des bases plus stables et une structuration réelle de la part de ses parents. S’il est puni, il saura au moins jusqu’où aller.

A partir de 9 – 10 ans, l’enfant doit avoir appris à se défendre, à s’exprimer avec plus de souplesse et de réalisme. C’est (normalement) un âge sans souci. L’auto-affirmation créatrice et le développement de la volonté sont fondamentaux. L’enfant exprime cette période de différentes manières : des jeux compétitifs entre camarades, des dessins, etc. Des jouets trop perfectionnés ne permettent pas de développer réellement son imagination et de stimuler l’excitation de la découverte. Les hémisphères gauche et droit se développent selon ses expériences. La Lune progressée et Saturne forment un trigone croissant, pendant que Jupiter passe du quintile au sextile décroissant, vis-à-vis de leurs positions radicales. L’enfant ose alors affronter le monde avec plus de courage.

Entre 10 et 11 ans, l’identité devient plus forte, le monde extérieur devient un défi. Le sesqui-carré de la Lune progressée et de Saturne et le demi-carré d’Uranus peuvent créer des tensions, en raison d’un sentiment d’amour-propre, à cause de l’attitude de l’enfant. Il commence à afficher des traits individualistes plus évidents. Certains efforts de l’enfant peuvent se trouver brimés et étouffés par des conventions socioculturelles.

Le premier éveil de la sexualité est lié à tous ces comportements, ce qui provoque l’apparition d’une nouvelle phase d’existence. Jupiter termine sa première révolution, la Lune progressée et Saturne forment tous deux un bi-quintile. L’enfant voit ou sent de nouvelles possibilités dues à l’accroissement de sa sexualité. Tout ceci se passe avant la puberté. Sans qu’il s’en rende compte, il s’identifie complètement aux parents et ce, jusqu’à la puberté. Il se sent une partie d’eux, que ce soit accepté inconsciemment ou non. C’est à la puberté qu’il commence seulement à naître psychiquement. Les archétypes des parents dominent l’enfant, comme représentants de l’inconscient collectif opposés au moi individuel de l’enfant. L’influence des parents va beaucoup plus loin que leur personnalité réelle. Les contenus psychiques de l’enfant (transmis par l’hérédité), permettent ces processus, l’enfant étant une “copie” modifiée des parents.

L’action de la Lune progressée et de Saturne est très peu freinée par l’ego conscient de l’enfant qui est complètement ouvert à son monde intérieur et aux influences du monde extérieur. Jusqu’à la puberté, il n’est pas en conflit avec lui-même. Ce commencement du Moi doit s’adapter à la réalité intérieure et celle extérieure, les adopter en lui et les vivre individuellement. Sans ce “Moi” qui vit et agit “dehors” et “dedans”, le monde entier n’existerait simplement pas, au point de vue psychologique. L’individu n’aurait aucune intelligence, aucune spéculation pour le faire progresser psychiquement et intellectuellement.

Cycle psychologique, puberté et adolescence de 14 à 21 ans.

Ce cycle commence dès l’approche de la puberté. Entre 8 et 12 ans, la vie de l’enfant est relativement simple : il apprend, il s’intéresse au monde, et ses activités sont vitales et conquérantes. Entre 13/14 et 17/18 ans, il en est tout autrement. De grandes transformations corporelles causent une attitude orientée vers l’intérieur et vers un dualisme. L’enfant fait alors clairement la différence entre filles et garçons, plus uniquement sur le plan corporel, mais surtout sur le plan psychique. On observe une déviation du comportement antérieur et l’enfant se dégage. Il se cherche, il se détache de ses amis et de ce qu’il prenait pour autorité. Les anciennes activités sont remises en question et repoussées. Il achève (tue) l’ancienne période sans que quelque chose de neuf l’ait remplacé. La puberté se présente lorsque la Lune progressée et Saturne forment un quinconce à leur position radicale. L’adolescent est soumis à de fortes tensions insolubles. Il éprouve le besoin de s’écarter des règles et des codes en vigueur enseignés, alors que la vie affective, inconnue jusqu’ici, apparaît, réveillée par l’apparition de la sexualité. L’adolescent sent que sa sécurité peut être atteinte.

L’insécurité croît jusqu’à l’opposition de la Lune progressée et de Saturne à leur position radicale, entre 14 et 15 ans. La Lune Noire est à son deuxième quinconce croissant, dans une phase Maison VIII dérivée à sa position natale. Le comportement est antisocial, comme compensation à l’insécurité de la vie affective interne et de la situation extérieure, dans le monde. Il se sent incompris et beaucoup de jeunes cherchent un exutoire dans des activités réprouvées comme la délinquance juvénile et la drogue. Il y a même, dans certains cas, des tentatives de suicide lorsque le sentiment d’éloignement de son être propre et du monde extérieur est trop grand.

On assiste également à des changements spirituels, par exemple : des refus de suivre la religion des parents, etc. Les aptitudes mentales croissent à vue d’œil et la pensée abstraite apparaît. Il commence à percevoir en lui des notions de justice et de liberté ; la mémoire et le sens critique se développent. La puberté laisse transparaître des traits individuels, ce qui se traduit par une transformation des pôles d’intérêts ; en dehors de lui va naître un intérêt croissant pour des activités, pour lesquelles il va se dépenser. Il y a conflit entre les exigences de plus en plus nombreuses de l’école et des intérêts personnels. Certains s’échappent de leurs études à cause du combat intérieur relatif aux contraintes et impératifs de l’emploi du temps. Les raisons familiales, de santé et d’insuffisance mentale n’entrent pas en cause. On remarque que les filles sont moins affectées que les garçons. La concentration est affaiblie par le demi-sextile de Neptune à sa position radicale.

Jusqu’à 12 ans, l’amitié n’est pas entièrement orientée vers l’extérieur. L’enfant joue avec ses amis parce que c’est agréable et non par intérêt pour ses amis. A la puberté, c’est le contraire qui se produit. Il se sent isoler et cherche le “seul ami”, celui qui pourra le comprendre et partager ses secrets. Les progressions individuelles devraient permettre d’éclairer sur ce qu’éprouve l’enfant à ce moment dans la vie. On peut tomber à cet âge-là, dans ce que l’on appelle “identity foreclosure” et “negative identity”. Le premier terme se rapporte au fait de prendre trop tôt la mesure de son identité. Le second, c’est l’identification à n’importe quel courant, dans le seul but d’acquérir une identité. Les “mouvements branchés” et les “babas et hippies” sont significatifs du deuxième terme. L’identity foreclosure a des incidences autres. L’adolescent, vers 15-16 ans, va établir un programme d’existence, en concordance avec l’entourage et les valeurs de la famille. Il semble plus calme que les autres adolescents de son âge. En réalité, il n’a pas encore pris sa décision. La deuxième crise, vers 28-30 ans, risque d’être plus dure. La vie d’un tel homme (ou femme) sera plus désemparée que quelqu’un qui a subi ces confrontations à 15 ans et qui aurait décidé.

Lors du quinconce de la Lune progressée et de Saturne, aux environ de 17 ans, le caractère est une fois de plus modifié. La crise intérieure prend un aspect extérieur. L’adolescent commence à se battre contre ce qui a une forme fixe dans l’existence. Nous arrivons au premier demi-carré de Neptune à sa position natale. Cela se rapporte particulièrement aux qualités individuelles naissantes, processus qui débute à la puberté, lors du sextile croissant d’Uranus à sa position radicale. Cette planète forme un quintile à 17 ans environs, ce qui provoque un façonnage créatif de nouvelles qualités et la nouvelle identité occupe une position centrale. L’adolescent est alors attiré par le groupe. Il laisse sa période introvertie et se réunit avec des gens à l’esprit similaire au sien. Il a besoin de se dévouer à ces idées et idéaux, il se sent plus altruiste. Certains jeunes se lient à des groupes nettement moins sains : délinquance, méfaits, vols, violence, drogue, etc. La période d’instruction obligatoire se termine aux environs de 17 ans. L’adolescent sort du nid et s’apprête à voler de ses propres ailes. Les jeunes n’aiment pas toujours cela, car ils ont appris le sens critique. Ils se rendent compte que la société est loin d’être parfaite.

Vers 18-19 ans, on assiste au sesqui-carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne, ainsi qu’au premier retour des Nœuds lunaires. Ces aspects représentent la fin de la crise d’identité. L’adolescent pénètre dans le monde avec tout son acquis et son identité acceptée ou acquise. On demande à l’adolescent de savoir ce qu’il veut, de trouver sa place dans la société. La vie intérieure se débarrasse des tensions de la période précédente et la vie devient plus souple. Entre 19 et 20 ans, la Lune progressée et Saturne forment un trigone décroissant à leur position radicale. L’individu a alors le sentiment de déterminer sa propre existence.

C’est lors de cette période de 14 à 21 ans, qu’intervient le concept d’éducation volontaire. Il peut, s’il le veut, continuer ses études, mais plus comme avant où ces études étaient obligatoires. Il doit décider, afin de donner un nouveau sens à ses responsabilités. Il se forge aussi une véritable base culturelle, qui comporte également des notions politiques, sociales, personnelles et professionnelles. Il devient un participant actif de la société, qu’il en soit conscient ou non.

Cycle socioculturel de 21 à 28 ans

Cette phase commence par Saturne en carré décroissant à sa position natale et par le carré croissant d’Uranus à sa position radicale, qui entre dans une phase Maison IV dérivée de la position radicale. A 21 ans, la tendance à se dégager des anciennes formes prend un virage plus net. L’individu a besoin d’indépendance et ne supporte pas que l’on se mêle de ses affaires. Il a envie de servir et d’aider la société. Entre-temps, il s’intéresse toujours à ses études, à son métier, à sa carrière. Un conflit s’installe entre ce que l’on fait et ce que la société attend de lui. L’individu se voit obligé de couper avec son passé et de comprendre que ce qu’il a appris jusqu’ici n’est pas forcément juste. Il doit couper avec ses habitudes insouciantes des années d’école et de tout examiner sous l’angle de la vie adulte.

Cela arrive lors du carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne. C’est un conflit entre les buts recherchés, ses propres désirs et ce que l’entourage propose. L’individu est à présent conscient de ses propres désirs. Cette crise est basée sur la question : continuer sur les sentiers battus ou donner suite aux besoins ressentis intérieurement. Il ressent une “mort”, qui est une mort partielle : la destruction d’anciens contenus, pour permettre aux nouveaux de se développer réellement. Ensuite, ces corps formatifs, la Lune progressée et Saturne, forment un quinconce, puis un sextile, à leur position radicale. Jupiter revient une deuxième fois sur lui-même, à sa position radicale. Beaucoup de gens oublient leurs problèmes passés, en fonction de la situation présente. La productivité et la créativité renaissent, à cette période.

C’est pendant cette phase, entre 21 et 28 ans, que l’individu entrevoit le besoin d’imaginer le futur (Uranus), et ceci en fonction du passé (Saturne). Il modifie et rectifie ses habitudes, ce qui peut être difficile, les modifications se basant sur des valeurs sociales, comme les valeurs financières, les impôts, la mode, la réussite professionnelle, etc. La maturité psychologique est demandée, ainsi que la manière d’agir de façon responsable en toutes circonstances. Le masque de la persona provoque une crise. Les succès personnels et futurs dépendent, d’une certaine manière, de la façon dont l’individu assume ces carrés. Les progressions et les transits donnent d’excellents résultats quant aux problèmes personnels plus spécifiques à l’individu. Il doit découvrir sa propre vérité, le but de sa vie, tout en vivant à l’intérieur d’un milieu clos, comme la famille (ou son substitut) et, en même temps, vivre hors d’elle, en se séparant des influences psychologiques prédominantes.

Après 21 ans, on cherche à se construire son foyer. On se prépare pour une profession. On se marie. On a des enfants, etc. La plupart des gens font cela avant 28 ans. Peut-être inconsciemment, ils ORGANISENT leur vie. Le virage suivant, (entre 56 et 60 ans), sera le résultat des options prises avant 28 ans. A moins que l’individu ne veuille rester conscient que des propositions de la société, en restant fidèle aux normes sociales.

Cycle individuel – personnel de 28 à 35 ans

Il marque le retour de la Lune progressée de Saturne. Uranus, en trigone à sa position radicale, ouvre la cinquième et la dernière période ascendante. C’est un moment crucial, où tous les points forts du thème se retrouvent. Le Nœud Nord passe sur le Nœud Sud de naissance, en progression secondaire, la Lune et le Soleil reviennent à un aspect similaire à celui de naissance, un signe zodiacal plus loin. A 29 ans, Saturne revient à son point de départ et Jupiter fait opposition à sa position natale. Cette période est un véritable point tournant, comme le sera la période de 56 à 60 ans, autre naissance potentielle.

Le demi-carré décroissant formé par Saturne aux environs de 26 ans, symbolise un retour des tensions internes non résolues dans le passé. C’est le prélude à une crise existentielle. La crise de la quinzaine signifiait la formation de l’ego, une mise en place biologique et corporelle, la formation d’un moi plus conscient. Cette crise, qui débute vers 26 ans, voit l’individu se trouver devant un choix, à partir de son sentiment d’individualité. C’est une crise de l’ego. On constate une déviation entre la Lune progressée et Saturne. Il est important de tenir compte de cet écart de vitesse entre les deux astres formatifs, car les contenus et l’expérience (Lune), viennent avant la mise en formes fixes des nouveaux contenus (Saturne). Mais pour la vue d’ensemble que l’on suit ici, on n’a pas besoin d’en tenir compte.

C’est entre 27 et 30 ans que l’on devient réellement adulte, lorsque ces deux corps seront revenus à leurs positions natales. A la fin du premier tour, les deux corps qui symbolisent la fonction ÊTRE (qui permet à l’individu de se structurer) permettent à l’individu la possibilité de se délier réellement de son passé. La plupart des expériences se sont déroulées de façon inconsciente et ont été entassées dans l’inconscient personnel. Le rôle des parents est à présent joué. Le premier trigone qu’Uranus forme à position radicale symbolise le processus psychologique qui consiste à (devoir) se détacher des parents, ainsi que de la partie de vie qu’ils ont dirigée. Ce processus de détachement est pénible, car il y a diverses causes qui influencent la perception du processus : disputes, incompréhensions, et surtout le fait que l’individu se sent seul. Or, l’identité est très sensible à ces années de crises, surtout la partie de l’identité qui n’est pas d’accord avec les normes établies, avec ce qu’attend la société et ses règles de style de vie et de comportement. Le besoin de se réaliser est plus fort pendant cette crise qu’à n’importe quel autre cycle. Tout le monde n’a pas la même conscience et n’est pas protégé de la même manière. Cela explique pourquoi, à cet âge, il y a souvent des événements inattendus, comme des divorces, des ruptures, des changements d’orientation ou d’études ou de profession. C’est en clair une tendance générale à rompre avec tout ce qui lie au passé. On ne se sent plus prêt à répondre à ce que l’on voudrait que l’on soit. On se révolte et beaucoup se sentent incompris, perdus, seuls et déséquilibrés. Des idées négatives et noires, chez certains, vont jusqu’à aboutir au suicide.

Le choix est devant l’individu : ou il continue à mener lui-même sa propre existence, ou il suit les normes collectives en vigueur. Il sait (inconsciemment) qu’une partie de sa personnalité sera perdue s’il ne fait pas un choix. Les cas diffèrent sur le choix. Pour certains, le changement a lieu brutalement. Pour d’autres, le changement ne se remarque pas ; ils se glissent dans la situation sans aucun effort. Le fait de vouloir revenir sur ce que l’on a ou que l’on possède peut devenir une véritable torture pour certains. Plus on ose changer consciemment, mieux se déroule cette crise. Uranus intervient dans ce processus en un besoin de liberté et de briser les formes. Il y a donc des gens qui s’accrochent à leur passé et d’autres qui ne veulent que du neuf. Les deux réactions sont déséquilibrées et entraîneront une réaction, de la part de l’inconscient, beaucoup plus tard. Ces attitudes ne permettent que de libérer la conscience temporairement.

En clair, lorsque le deuxième cycle commence, il faut apprendre à travailler à sa manière, avec l’acquis passé, à poursuivre l’édification de son existence, à continuer à (se) donner des formes extérieures (sociales, professionnelles, etc.) dans des domaines divers. Le moment est venu de répondre à sa vie intérieure qui nous dit de nous réaliser, surtout sur le plan extérieur. Il s’agit de donner une nouvelle forme aux représentations archétypiques du père et de la mère.

Ensuite, les demi-sextiles de la Lune progressée et de Saturne interviennent. Vers 33 ans en moyenne, les demi-carrés décroissants de la Lune progressée et de Saturne relancent les tensions. Il est beaucoup plus difficile d’indiquer avec exactitude ce que l’individu va faire de ses contenus intérieurs, après le début du deuxième cycle. L’homme décide comment il va traiter ses tensions internes et s’il va suivre sa voie. Or là, tout dépend de sa prise de conscience. Elle peut être un bien comme un mal. Il peut se sentir solitaire, après une telle prise de conscience. Le bonheur est une notion subjective, une illusion. Intérieurement, ce n’est pas ce que l’être humain recherche. Ce n’est pas le but de nos données conscientes et inconscientes. Le but est de se développer et de devenir conscient. Cette prise de conscience peut aussi amener une paix intérieure indescriptible. Ce demi-carré peut se présenter sous une forme plus combative, uniquement pour oser montrer que l’on est soi-même. Beaucoup de gens retombent dans les modèles d’avant la crise de 27 – 30 ans. Certains avant-gardistes se montrent plus conservateurs, etc. Des vies prometteuses se désagrègent et ne vont pas plus loin, etc.

Les années suivantes sont plus tranquilles. Il faut d’abord se maintenir dans les situations extérieures, par exemple : la profession. C’est le temps du sextile, puis du quintile de la Lune progressée et de Saturne, entre 34 et 35 ans. Pour résumer cette phase, il faut se dire que jusqu’à 28 ans, l’individu n’est qu’une somme de son héritage social, ancestral, biologique, etc. Ce n’est qu’après 28 ans que l’on peut devenir réellement un individu. Et tant de gens continuent à suivre la voie béate des conditions sociales, en se disant : “A quoi bon !…” A 28 ans, la porte s’ouvre pour affirmer son être propre. On peut avoir des dons, mais ce qui est important, c’est ce que l’on va en faire. Le défi de cette phase concerne l’utilisation des legs du passé, afin de s’épanouir et de se réaliser. Il faut utiliser consciemment son attitude envers le passé, une fois que celle-ci a été réellement modifiée.

Cycle individuel – personnel de 35 à 42 ans.

A partir de ce moment, les énergies qui poussent l’homme à grandir, à s’étendre, selon les lois de la génétique, elles-mêmes issues du système solaire, commencent à redescendre. L’homme apprend à s’introvertir. Cette introversion dépend du cycle inverse. Ce qu’il a fait pendant la période correspondante extravertie, entre 28 à 35 ans déteint sur cette période. La période suivante, entre 42 et 49 ans correspond à la période de 21 à 28 ans et ainsi de suite. Le cycle de 28 à 35 ans correspond à une libération d’énergie créatrice, vers l’extérieur, tandis que ce cycle de 35 à 42 ans concerne surtout les croyances personnelles. Bien utilisé, ce cycle peut faire ressortir une certaine créativité. Il concrétise la période précédente. La période qui s’étend entre 28 et 42 ans sert à l’autodétermination et à l’auto-subsistance, avec la conscience de sa destinée.

L’individu s’habitue à la vie et à la route qu’il a choisie peu avant. Ceux qui sont revenus aux anciens modèles sont sensibles à ce calme. L’inconscient prépare déjà la crise de 45 ans, mais le conscient peut toujours être “illuminé” jusque-là, peu importe le genre d’illumination. Entre 36 et 37 ans, il y a une autre période de crise. Saturne et la Lune progressée atteignent leur deuxième carré croissant à leur position radicale. Jupiter effectue son troisième retour sur lui-même. Les difficultés et les fautes commises sur la voie qu’il suit sont mises en lumière. La personne s’aperçoit alors qu’elle a pris une décision, l’effort est fait par elle. Cela peut lui permettre de vaincre les résistances passées et dépasser ainsi sa propre peur de l’inconnu. Il doit faire un pas réel, car Jupiter ne peut coopérer qu’avec l’aide de Saturne pendant cette phase. Il faut maîtriser les tensions non encore résolues en regardant l’avenir.

A partir de 35 ans, l’activité symbolique d’Uranus s’intensifie. L’accent est mis sur un besoin de changer, de se dégager pour vivre de nouvelles expériences ou de s’occuper de son individualité propre. Le côté correctif du quinconce croissant intervient. L’opposition d’Uranus aura lieu à 42 ans. Il ne faut pas tomber alors dans une rigidité dogmatique. On est sûr que sa solution est absolue. La question reste posée : arrivera-t-on à quitter ces valeurs absolues, lorsque le besoin s’en fera sentir ? Elles risquent d’enrayer le développement personnel. Ou l’individu revient à des valeurs ayant cours pendant sa jeunesse, ou il va dans le sens d’un développement intérieur réel.

Pour résumer ce cycle, on peut dire qu’il s’agit de l’opposition de tout cycle, où l’extérieur affronte l’intérieur. La persona intervient pour beaucoup dans ce processus, ainsi que le complexe-mère. Si ces processus psychologiques ont été compris, peu importe comment, l’individu pourra s’individualiser. Mais s’ils dominent, il attendra toujours que quelqu’un, un substitut de la mère, prenne une décision pour lui. Il est possible de voir le sol se dérober, de se rendre compte que la vie n’avance pas. On peut donc inconsciemment rechercher d’autres modèles, d’autres images-mère, avoir l’illusion de saisir des occasions passées. Bien des gens s’attachent à des personnes plus jeunes, ayant l’illusion inconsciente qu’ils rattrapent leur jeunesse.

Cela n’aidera pas la période suivante, entre 42 et 49 ans, qui peut devenir chaotique. Cette période commence par le carré croissant de la Lune progressée et de Saturne et se termine aux alentours du carré croissant de Neptune.

Cycle socioculturel, transition de 42 à 49 ans.

Cette période correspond à celle de 21-28 ans, marquée par Uranus et Saturne. Il ne s’agit plus de carrés, mais d’oppositions. On cherche un sens et une valeur réels à ses relations. Les premiers symptômes d’une autre crise interviennent vers 42 ans, pour aboutir généralement vers 47-48 ans, à la ménopause et à l’andropause. Ce phénomène n’est pas essentiellement biologique. Il est aussi psychique, devant amener une transition. On observe deux groupes distincts (avec des intermédiaires). Le premier passe progressivement à une autre manière de vivre, peu conscient des mutations internes et il trouve cette période un peu plus difficile à vivre que d’habitude, sans chercher de significations à tout cela. Le deuxième groupe est conscient des manifestations de cette crise. Il en souffre plus, mais il peut, en même temps, en tirer des leçons, surtout en ce qui concerne les désirs et les mobiles, ce qui peut aboutir, par la suite, à une vie plus pleine et plus harmonieuse.

Plus la personne manque de maturité, moins elle accepte le changement, plus elle sera affectée par ces changements. L’individu s’est fait son monde, il a des enfants, etc. A la quarantaine, il se pose des questions existentielles : Pourquoi a-t-il fait cela ?, à quoi cela peut-il bien servir ? Un sentiment s’installe, on pense qu’il n’y a plus rien d’autre à faire que de satisfaire les besoins de l’existence. L’individu va donc avoir recours à des choses et à des valeurs dont on conçoit mal l’existence. Les sesqui-carré de la Lune progressée et de Saturne est une indication de la dualité qui deviendra plus profonde entre 40 et 41 ans, lors du bi-quintile et du quinconce. On se dit que l’on a à peine éprouvé les petites nouveautés de la vie, que l’on a laissé passer sa chance de les éprouver.

Vers 42 ans, chez l’homme, il y a une diminution de la tension sexuelle. Des sentiments d’infériorité et de crainte y sont liés qui sont souvent la source de toute une suite de comportements et surcompensations dans cette période de vie. Ceux qui se sont conformés aux règles de la société retrouvent une chance de s’orienter vers eux-mêmes, ce fait est symbolisé par l’opposition d’Uranus. Les peurs peuvent désorienter et beaucoup de gens tournent en rond. Toute remise en question mal comprise peut aboutir à des troubles divers, comme des divorces, des changements d’orientation, des déménagements, des pertes financières, etc. Plus l’ego est ancré dans la psyché, plus cette crise peut être difficile. Le choc de retour de l’inconscient que l’on subirait éventuellement provient d’une identité négative ou d’un choix prématuré, d’une identité au cours de l’adolescence.

Lors de l’opposition de la Lune progressée et de Saturne, sur leurs positions radicales, lors de la 44e année, il peut y avoir une aggravation de la crise de 42 ans. Une solution à cette crise doit être trouvée. Les aptitudes de façonnage de l’individualité (Uranus) subissent de nouvelles pressions. Les archétypes du père et de la mère demandent de nouvelles orientations, même si l’individu devrait être détaché de ses parents. On remarque que beaucoup de gens sont encore loin d’être détachés de ceux-ci. Ils s’identifient plus longtemps à leur jeunesse lorsque les parents sont encore en vie. Cela oblige l’homme à créer, de façon équilibrée, de nouveaux objectifs pour la deuxième partie de la vie. Lorsque cela est mal vécu, on observe des sentiments destructeurs du genre : “Ça ne sert à rien…”, “Oh !, moi, vous savez, à mon âge…”, des dépressions, de l’instabilité, de l’angoisse, etc.

Cette période est un changement d’une base orientée vers l’extérieur, vers une nouvelle base d’existence orientée vers l’intérieur. Les deux parties sont essentielles au développement d’un humain. Trop de gens continuent de nourrir leurs rêves de jeunesse et sont ignorants vis-à-vis de leurs développements intérieurs. On observe ainsi des gens qui rivalisent avec des jeunes. Il est nécessaire d’établir de nouveaux objectifs ultérieurs. Vers 46-47 ans, lors du quinconce de la Lune progressée et de Saturne à leurs positions radicales, les tensions peuvent être à nouveau recorrigées. A ce moment, Jupiter peut aider, puisqu’il revient pour la quatrième fois sur lui-même. Cela peut aussi se traduire (le quinconce décroissant est par analogie en rapport à la Maison VIII et le Scorpion), par des problèmes sexuels : la ménopause pour la femme et l’andropause pour l’homme. Il faut remplacer les valeurs déterminantes de l’existence.

Cette période, entre 42 et 49 ans, voit une introversion arriver. Aucune pression extérieure, la profession, la famille, etc. ne devrait influencer le choix d’amis, d’associés, etc. Un mariage qui aura tenu “à cause des enfants” risque fort de se dissoudre sitôt les enfants partis de la maison, à moins qu’une autre raison d’être n’intervienne. Le sentiment de solitude peut être très fort, avec beaucoup d’anxiété. Beaucoup de gens lâchent tout, pour recommencer leur vie à zéro. Il faut éviter de fuir, face aux réalités et aux responsabilités de la vie (carré croissant de Neptune). On se rend compte également que le corps change et qu’il n’a plus la même résistance qu’avant. Cela peut être traumatisant, car on se rend compte que l’on vieillit. Certaines personnes assimilent le fait d’être aimé à l’approche sexuelle. Le fait de vieillir n’est, pour eux, que plus difficile. Ils ne s’acceptent pas eux-mêmes. Un homme peut rechercher une femme plus jeune, pour cause de la diminution non acceptée de la puissance sexuelle, tandis que la femme a plus de désirs dans la quarantaine que pendant sa jeunesse. Elle accordera plus d’importance à sa beauté et à sa séduction. Il faut apprendre que si tout ce qui est extérieur décline, tout ce qui est intérieur grandit. Les capacités mentales peuvent encore s’accroître, tout dépend comment l’individu a vécu jusqu’ici. Les vies où la peur et la détresse dominent ne changent pas à ce moment-là, car leur ego se fatigue. Beaucoup de choses positives peuvent ressortir de cette période-là.

Cycle psychologique de 49 à 56 ans.

Cette période correspond au niveau extraverti 14-21 ans. Si un jeune doit s’extravertir normalement, sans excès par un trop ou par un manque. L’adulte doit se rendre compte que la vie se rétracte. La croissance intérieure se stabilise lors du trigone croissant de la Lune progressée et de Saturne, à leurs positions radicales. Cela se passe, plus ou moins, sans heurts, à condition d’avoir mis en pratique le changement et de ne pas s’être arrêté à une phase déterminée. Le besoin intérieur de s’épanouir et de se réaliser peut mettre, à tout moment, l’individu à un stade du développement qu’il n’a pas compris.

Le trigone croissant de la Lune progressée et de Saturne peut indiquer le danger de s’assoupir dans une attitude figée qui ne progresse pas. Le quinconce d’Uranus, à sa position natale, peut se manifester par une frustration créatrice. On continue d’avancer sur la voie que l’on s’est choisie, malgré les résistances que l’on rencontre. Ces résistances sont causées par des convictions internes. Bien des gens ont envie de s’en aller, pas pour tout abandonner, mais pour parler, pour échanger, pour communiquer et pour partager leurs propres convictions.

Pluton a accéléré sa course dans l’espace jusqu’en 1989. Ensuite, il ralentira sa course pendant 120 ans. Tout le monde n’est pas touché, au même moment, par les aspects de Pluton à sa position radicale. Ceux qui sont touchés par un passage difficile de cette planète durant cette période peuvent retrouver une sérénité et une acceptation de la vie : la mort est inévitable, mais ce n’est pas une raison d’avoir peur d’elle. Les sujets de l’au-delà prennent, de plus en plus, d’importance. Le tout est de ne pas tomber dans des convictions trop rigides, par exemple : des sectes ou des mouvements qui ne feraient qu’alimenter nos craintes intérieures. Ceux qui essayent de trouver une recette miracle à ces problèmes souffrent généralement d’un vide intérieur. Il faut qu’ils apprennent à le combler et évitent de le faire de façon intolérante. Celui qui a suivi sa route individuelle depuis la trentaine, constate généralement, vers la cinquantaine, que d’autres individus vont le suivre comme une sorte d’exemple. Ceux-ci le suivent parce qu’ils n’ont pas répondu à l’élan interne qui les poussait à se réaliser. Ceci se passe lors du deuxième carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne à leurs positions radicales. Il faut donner un sens à tout ce que l’on a déjà vécu jusqu’à ce stade. Il y a une nouvelle fois une rupture avec le passé. Il s’agit de lâcher les mauvais souvenirs de la crise de la quarantaine et surtout de les évaluer. Les tensions qui en résultent signifient : oser, œuvrer pour sa propre individualité. Pour ceux qui n’ont pas osé être eux-mêmes, ce carré symbolise le maintien d’un masque n’offrant plus de protection contre un vide intérieur qui ne fait que croître sans cesse. Leur seule perspective est d’attendre l’âge de la retraite…

A ce stade, vers l’âge de 50, 51 ans, un gouffre attend la personne qui n’a jamais rien fait d’autre que de gagner sa vie et d’assurer son image de prestige. Uranus (toujours vis-à-vis de sa position radicale) passe, en même temps, à l’aspect de sesqui-carré décroissant. Le carré indique à l’individu si ses conceptions sont valables. Il lui démontre les facettes de son caractère qu’il n’aurait pas (encore) utilisées. Ce carré peut aussi bien faire ressortir des dons que des contenus refoulés.

Ensuite vient le sextile de la Lune progressée et de Saturne, à leurs positions de base. L’intériorisation est le mot-clé de tout ce qui suit le carré. Ceci nous montre ce que représente le danger de ne suivre que l’une des seules possibilités de son potentiel de vie. Celui qui s’est figé ne trouvera pas la paix dans ce sextile, car les sentiments de mécontentement sont provoqués par des réactions inconscientes contre l’inflexibilité du comportement conscient. C’est la raison pour laquelle beaucoup de gens, à cet âge-là, deviennent grognons, souvent de mauvaise humeur, rarement contents. Cela s’accentue encore plus lors du deuxième retour de la Lune progressée (à 55 ans) et de Saturne peu de temps après. Ce sont des années critiques.

Le but de cette période, entre 49 et 56 ans, sert à se préparer au deuxième retour de la Lune progressée et de Saturne, entre 56 et 59 ans. On peut se voir confronté à des attitudes et à des valeurs que l’on avait rejetées dans sa jeunesse, simplement parce qu’elles provenaient des parents. On peut choisir consciemment les valeurs héréditaires qui nous concernent, par exemple : voir ses parents objectivement, dans une perspective nouvelle en établissant une relation réelle d’individu. Il faut aussi éviter toute forme de culpabilisation qui entrave la réalisation personnelle, du Soi. Les résultats biologiques, de tout ce qui a été fait pendant la crise de la quarantaine, ressortent à ce moment-là. Certains franchissent le cap, d’autres se cristallisent. Ces derniers pensent être “trop vieux pour changer”. Les problèmes psychologiques et physiques ne doivent pas prendre le dessus. Des gens sont amenés à éduquer d’autres gens, à avoir plus de responsabilités envers les autres. On peut donc rendre à la société ce qu’elle nous a donné, sous la forme de l’expérience personnelle. Tout dépend si elle a entrepris de changer son rapport avec la société, de façon consciente et délibérée.

Cycle recherchant un pouvoir de 56 à 63 ans.

Il marque le deuxième retour de la Lune progressée et de Saturne. La période entre 55 et 60 ans ressemble à la période entre 27 et 30 ans. Elle est tout aussi importante. C’est le grand retour des planètes à leurs positions natales, le retour des nœuds, de Jupiter, de la Lune progressée et de Saturne. Toute une série d’aspects apparaissent dans cette période relativement courte, comme le trigone croissant de Neptune, le trigone décroissant d’Uranus, vers 56 ans. Cette période commence lors du demi-carré de Saturne sur sa position radicale qui tombe, en même temps, que le deuxième retour de la Lune progressée.

Le fait de vieillir apparaît comme menaçant. Le corps montre à l’individu qu’il doit accepter de vieillir. Les peurs et les incertitudes reprennent souvent le dessus, sur les réponses conscientes que l’individu attend et qui auraient déjà dû être trouvées. Beaucoup de gens se rendent compte que la vie non vécue rend plus infirme encore que la vie qu’on a osé vivre, quelle qu’elle soit. Beaucoup de gens auraient voulu que la vie soit autre et différente, etc. Des décisions interviennent, par exemple : mettre fin à des situations existantes, des divorces, prendre la fuite (Neptune), tomber malade comme réaction négative devant un excès de sentiments peu supportables. Il y a beaucoup de faux-pas et le désir de recommencer une nouvelle vie, de rompre avec le passé est assailli par la crainte des vieux jours. Il faut, pendant cette période, concrétiser son comportement intériorisé, accorder moins d’importance aux apparences, s’orienter davantage vers des processus intérieurs, ce que l’on commence généralement vers 35 ans.

Celui qui a vécu sa vie positivement, s’éloigne de ses instincts en progressant vers sa réalité propre et unique. Il arrive à comprendre aussi bien ses instincts que ses mobiles conscients. Il y a toujours le danger d’être déchiré par des impulsions et des sentiments contradictoires, car les deux données, conscient et inconscient, sont en elles-mêmes contradictoires. Le premier trigone croissant de Neptune peut indiquer, à l’individu, comment il peut continuer sa route. Il apprend ainsi qu’il y a d’autres valeurs plus importantes que l’ego. Le plus grand danger qui menace l’ego est son inflation. L’individu positif ne cessera de développer son ego, y accordant moins d’importance, sans qu’il y ait inflation. Il peut expérimenter des valeurs plus que personnelles, que ces valeurs se rattachent à une religion ou non. Vécu négativement, le trigone de Neptune se rapporte à des rêves, des souvenirs de jeunesse, avec une vague notion de gloire et d’illusions passées. Certains préfèrent revenir à leur enfance, à leurs rêves, ou alors prennent la fuite. Si l’ego parvient à marcher, au même rythme que ses progressions intérieures, il apprend à relativiser. Ceux qui arriveront au troisième retour de la Lune progressée et de Saturne ne sont pas aussi vulnérables que lors des deux précédents retours. Cela dépend de ce qu’ils ont mis en œuvre dans le passé. La mort paraît aussi importante que la naissance, c’est pourquoi un équilibre, entre les parties conscientes et inconscientes, s’avère indispensable. Plus, la personne vieillit, plus, elle rentre dans le monde dont elle a eu tant de mal à sortir en étant enfant. Tout ceci peut être un accomplissement final de l’individu. A partir de 63 ans, la sagesse peut être une amie quotidienne.

Cette période, entre 56 et 63 ans, est une seconde naissance potentielle ou une seconde chance de transformer son caractère, la nature de ses relations, etc. C’est maintenant que s’établit le programme des années suivantes, au moins jusqu’à 70 – 72 ans. Il faut simplement apprendre à aller plus loin dans sa propre voie, en récoltant les fruits de ses efforts ou, du moins, à les évaluer de façon objective. Une question se pose : Que reste-t-il de ses efforts ?

Cycle physique ou organique de 63 à 70 ans.

A partir de 63 ans, on revient sur ses pas, on devrait avoir intégré les parties conscientes et inconscientes de la psyché. Ceux qui se sont cristallisé finissent leurs vies séniles. Les autres se rendent compte que la vie valait la peine d’être vécue. Si certains deviennent séniles, c’est que leur ego est fatigué, qu’ils ne veulent plus combattre pour la vie. L’individu se ramollit et les énergies destructrices agissent beaucoup plus vite. Ceux qui ont réussi à rester créatifs et à se battre, peuvent approcher de près les domaines de l’au-delà (zen, techniques spirituelles, etc.). D’autres personnes voient leur œuvre perdurer au-delà de leurs vies, comme Dali, Einstein, Jung, le Christ, Bouddha, Confucius, Staline, de façon plus ou moins permanente. Il est difficile de parler de cette période ; les mots ne suffisant plus.

Cycle après 70 ANS

Il s’agit de s’étendre au fond de soi-même. Seule la sagesse est d’un grand secours. Si on parvient à dépasser la crise de 70 ans, on peut aller encore plus loin. A 84 ans peut survenir une quatrième naissance. Les domaines les plus élevés sont alors recherchés.

Merci de m’avoir lue

Carole

Image

Tarot Chinois


Le Tarot que je vous invite à découvrir est issu de ma collection personnelle. Il s’appelle aussi le Golden Dragon Tarot. Ce tarot basé sur le Tarot de Marseille et ses 22 arcanes est fortement inspiré de traditions et coutumes chinoises. Ce Tarot répondra à toutes les interrogations du consultant. Le Tirage recommandé est le tirage en croix à 5 cartes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  1. L’apprenti

La carte annonce un démarrage, un commencement ou encore un apprentissage. le sujet est en train ou va entreprendre des études ou un recyclage (langue étrangère, informatique)
En pour : la carte invite à cet apprentissage ou l’approuve
En contre : il y aura obstacle à un apprentissage ou bien encore la carte indique que le sujet manque de connaissances.


2 La Porteuse d’eau

En pour : La carte est très favorable. Elle indique un grand potentiel, de bonnes bases, de grosses possibilités financières, une ouverture de crédits. Pour les intellectuels, elle indique un grand savoir, mais aussi la possibilité de s’enrichir par les travaux intellectuels. Pour tous : des idées inépuisables.
En contre : L’affaire du sujet manque de bases, manque de crédits. Ou encore : le sujet est momentanément à cours d’idées.

  1. La Déesse du Riz

La carte annonce la mise en route effective d’une affaire ou d’une oeuvre, mais aussi des transactions heureuses, la bonne marche des affaires, des échanges fructueux, des déplacements.
En contre : stagnation

  1. L’Empereur

La carte indique que le sujet a bâti sa profession, son travail, sur des bases solides et stables, qu’il sait gérer et administrer. Que le sujet fait autorité dans sa profession et incite au respect. Elle annonce l’accès à une haute fonction.
En pour : Elle peut aussi indiquer l’appui de personnages importants, d’hommes politiques en place.
En contre : On se heurte à l’autorité. Problèmes administratifs, désordre, mauvaise gestion.

  1. La Pagode Illuminée

Une idée géniale peut permettre au sujet de transformer une affaire et de la faire prospérer, de faire une découverte scientifique ou d’entreprendre la création d’une œuvre. Cette carte favorise les inventeurs, les créateurs, les artistes.
En contre : L’œuvre ou l’affaire est terne, sans vie, banale. Il faut lui donner une nouvelle impulsion.

  1. Le Labyrinthe

Le sujet se trouve confronté à des problèmes complexes à résoudre, devant des démarches à accomplir formant un véritable dédale. Il peut se noyer dans un verre d’eau, ne pas savoir démêler l’écheveau des difficultés qui se présentent à lui. Il lui faut une aide pour s’en sortir, mais il pourra la trouver.
En contre : La complexité des événements s’oppose à la réalisation des projets.

  1. La Victoire

La carte annonce une réussite proche . Un succès, des honneurs, une récompense. Une victoire contre un adversaire ou un concurrent. Le sujet devient le meilleur dans son domaine. Victoire dans un championnat, à un concours, à une élection. D’une façon générale, c’est la victoire contre l’adversité.
En contre : Le sujet risque d’être vaincu par plus fort que lui

     8 La Justice

Le sujet pense avoir été victime d’une injustice ou d’avoir été spolié dans ses biens. Il porte l’affaire devant les tribunaux.
En contre : Quelqu’un porte plainte envers le sujet, l’affaire passe devant les tribunaux. Un procès vient perturber les affaires du sujet. Il ne peut y avoir de règlement à l’amiable.

  1. Le Maître de Sagesse

En pour : La carte indique une sage et intelligente gestion des affaires et du budget du sujet. Le sujet est considéré comme un conseiller précieux. On fait souvent appel à lui, mais peut-être est-il parfois trop prudent.
En contre : Le sujet n’est pas raisonnable. la carte annonce un désordre administratif ou un risque financier. Elle indique que le sujet ferait bien de faire appel à un conseiller en gestion, ou de prendre les avis de plus sage que lui.

     10 . Le Destin

Les affaires du sujet tournent bien. Son travail est rentable. Il prévoit facilement l’avenir, il anticipe sur les réactions des autres et agit en conséquence. Il est extrêmement créatif. La carte est donc favorable à la réussite socioprofessionnelle du sujet. Dans l’immédiat, la carte annonce un succès.
En contre : La carte met en garde : attention, rien n’est jamais acquis définitivement.

  1. Le Dragon

En pour : la carte indique que le sujet dispose d’une énergie inépuisable. Il est capable de fournir de gros efforts dans son travail.
En contre : la carte indique que le sujet a peut-être visé trop haut et aura du mal à atteindre son but. Il est arrivé à un point dangereux. Il va devoir être prudent.

  1. Le Pendu

La carte indique un problème. Le sujet se sent impuissant devant les problèmes à résoudre. Il a les mains liées par le manque d’argent ou d’idées ou encore en raison de circonstances défavorables. Il n’est plus son propre maître. Il peut aussi être victime dans le cadre de son travail d’une accusation justifiée ou non. Il peut perdre sa place, être mis au placard. Ses proches en subissent le contrecoup.

  1. La Mort

La carte annonce le renversement total d’une situation, une façon inverse de voir les choses. Le sujet procède à un remaniement total de son affaire ou de son œuvre. Il met fin à une situation qui ne pouvait plus durer et repart à zéro dans une autre direction.

  1. La Balance

La carte est de bon augure. Elle annonce un excellent équilibre budgétaire. Une richesse matérielle ou intellectuelle. Une manière juste et équilibrée de travailler ou de créer. Le sujet a à la fois les pieds sur terre et sait se servir de son imagination. Il est diplomate et sait se servir de ses dons de communication et de son charme pour réussir. Peut-être un léger réajustement est-il à faire. Mais tout va bien.

  1. L’Orage

La carte annonce une crise importante qui menace les finances et la vie matérielle du sujet. Cela peut être la faillite de son entreprise, ou la perte de son travail. Cependant, il peut être sauvé par quelqu’un de puissant qu’il lui faut solliciter. Cette personne peut faire en sorte qu’il ait de nouveaux crédits, ou que son affaire soit rachetée à bon prix, ou encore qu’il obtienne de substantiels dédommagements en cas de licenciement. Par ailleurs, la carte peut annoncer un sinistre concernant son habitation ou les locaux de son entreprise : incendie, foudre, dégâts des eaux, ou encore cambriolage avec effraction.

  1. Le temple Foudroyé

La carte annonce l’écroulement d’une situation financière et matérielle ou encore l’écroulement d’un rêve. Faillite sans recours, œuvre ratée, espoirs qui s’effondrent. Au sens propre, elle peut indiquer une catastrophe qui risque de frapper les biens du sujet : fissure dans le sous-sol de sa maison ou des bâtiments de son entreprise, tremblement de terre, incendie ou même sabotage. La carte est une mise en garde : s’il est encore temps, le sujet doit prendre toutes les précautions possibles (assurances, etc…). Dans d’autres cas, c’est la façade d’une affaire adverse qui s’écroule et qui apparaît telle qu’elle est aux yeux du sujet.

  1. L’Etoile

La carte est de bon augure. Elle évoque la plénitude, la beauté, la fécondité. Elle indique que les affaires du sujet sont belles et prospères et ne sont pas près de diminuer. Elle annonce une plénitude intellectuelle ou artistique. Le sujet peut contempler avec satisfaction le résultat de son travail, les biens ou les œuvres qu’il a accumulés.

  1. La Lune

La carte indique une situation calme, sans grand problème. Mais aussi un moment de réflexion, d’imagination avant de procéder à une nouvelle étape. S’il s’agit d’une affaire : une extension ou une association. Pour un créateur, c’est la gestation mentale de l’œuvre avant de procéder à son exécution. Il y a nécessité de faire le point en profitant du fait qu’on est pas pressé par le temps.

  1. Le Soleil

La carte annonce une brillante réussite, un succès. Les affaires du sujet rayonnent, c’est la renommée. Son œuvre est connue et appréciée. Le sujet peut atteindre la célébrité. Les cartes peuvent aussi indiquer une association professionnelle, ou encore annoncer que la vie professionnelle pourrait être dépendante de la vie amoureuse : Le sujet pourrait travailler avec son partenaire amoureux

  1. Le Tao

Le sujet ne fait qu’un avec son travail. Il s’identifie à son affaire ou à ses œuvres. Mais il manque de sens concret. Il a tendance à « planer », à se déconnecter du réel. En même temps qu’il accède au sommet de la réussite, de son savoir ou de son art, il oublie que personne ne peut le suivre et risque fort de se retrouver tout seul. Ses collaborateurs ou ses patrons ne le comprennent plus, son œuvre n’est plus accessible au commun des mortels. La carte met donc en garde le sujet qui doit faire un effort pour redescendre sur terre.

  1. Le Singe

La carte indique que le sujet est malin comme un singe. Courageux, curieux de tout, persévérant, inventif, perspicace, voire génial, tout comme le héros de cette histoire. Certes, il est un peu m’as-tu vu et risque d’agacer ses interlocuteurs. Quoi qu’il en soit, la carte annonce que le sujet saura vaincre tous les obstacles qui seront nombreux, et atteindre le but qu’il s’est fixé.

  1. La Moisson

La carte est de bon augure, elle indique que le sujet récolte ou va récolter le fruit de ses efforts. Il arrive au bout d’un cycle. Il a mené à bien une affaire, une tractation ou une œuvre. Il pourra prendre un peu de repos, des vacances ou une année sabbatique. Le repos lui est d’ailleurs conseillé afin qu’il fasse le point avant de repartir vers un nouveau labeur.

 

Carole

 

En savoir plus : http://montki.eu/tarot/index.php?option=com_content&view=category&id=5&Itemid=100007

 

Image

Astrologie Sidérale : Libra (18/10 au 16/11)


 

 

Libra tableau

La personnalité de Libra

Il existe une différence entre la Vénus du Taureau et la Vénus de la Balance ; la Vénus Taureau est plus instinctive, plus naturelle, plus sexy ; la Vénus Balance est plus charmeuse, élégante.

Nous avons ici les deux plateaux de la Balance en équilibre mais précaire car ces deux plateaux penchent successivement d’un côté et de l’autre. De même, Libra pèse toujours le pour et le contre pour que son jugement soit le bon. Par contre, Libra doit réagir contre une trop grande hésitation.

Libra recherche continuellement l’équilibre en toutes choses. EQUILIBRER est le mot exprimant le mieux ce signe. Elle aime la justice et elle souffre plus que quiconque d’une injustice commise, que ce soit envers elle ou toute autre personne. Dans un cas comme dans l’autre, Libra s’efforcera de rétablir la justice, ce qui l’entraînera parfois dans des procès. Ce sens de la justice est inné. Aussi, surtout étant enfant, elle ressentait plus que tout autre la moindre injustice.

Sensible à l’opinion que le monde a d’elle, Libra désire, par conséquent, toujours donner bonne impression. Libra recherche constamment la paix et l’harmonie en faisant preuve de tolérance et compassion ; elle évite par-dessus tout, les sources de conflit

Ses hésitations lui donnent un caractère changeant. Parfois optimiste et enthousiaste ; mais aussi triste, mélancolique, pessimiste et sceptique. Libra est souvent trop influencée par les conditions extérieures.

Vénus rend Libra, agréable, aimable et sociable. Elle est attirée vers la beauté, l’esthétique, l’harmonie et, par voie de conséquence, vers les arts et surtout la musique. Elle fait aimer et rechercher les plaisirs. Dotée d’un goût très sûr, Libra aime tout ce qui est beau et vrai. LIBRA est un signe de beauté, et parmi ce signe on trouve les plus jolies femmes. L’harmonie signalée se reflète dans les formes : corps harmonieux, bien équilibré et proportionné. Libra soigne beaucoup l’apparence extérieure, et cherche à paraître sous le jour le plus avantageux.

La vie professionnelle de Libra

La destinée dépend beaucoup des associations et du  mariage. C’est encore une fois, le besoin d’équilibre qui fait rechercher  » l’autre partie  » ; en somme elle cherche à équilibrer les deux plateaux de sa balance. Il est un fait que bonheur ou malheur, réussite ou échec, dépendront de ses associations.

LIBRA régit les activités en rapport avec la science, les arts et les lettres. Un intellectuel sera invariablement attiré vers le barreau. Le véritable avocat-conseil n’est pas un martien batailleur comme on le croit trop souvent, mais un conseiller juridique qui recherchera, grâce à sa connaissance du droit, et à son sens de l’équité, un juste compromis. L’intellectuel de ce signe sera également attiré vers la religion. Il aura fréquemment des aptitudes pour les mathématiques et les sciences naturelles. La comptabilité, l’expertise et toutes occupations où le jugement entre en cause, conviennent.

Tout ce qui a trait à la beauté, l’esthétique, l’apparence, le luxe, embrasse de nombreuses occupations: commerces de luxe, haute couture, habillement, confection, mode, objets de toilette et de parure, parfums, institut de beauté, coiffeur, manucure, bijoutier, orfèvre, joaillier, poids et mesures. Egalement ce qui embellit le foyer comme la confection ou la vente de tapis, objets d’ameublement, de décoration.

Enfin, et surtout, les occupations artistiques, qu’il s’agisse de l’exercice des arts comme musicien exécutant, chanteur, peintre ou tous commerces se rapportant à de telles activités.

La femme Libra recevra dans un cadre raffiné d’une suprême élégance. Elle fera preuve de bon goût jusque dans les moindres détails, qu’il s’agisse de l’ameublement, des couverts, de l’ordonnance des mets. Par-dessus tout, elle veillera à la perfection de sa toilette. Les natifs de ce signe cherchent toujours à soigner l’apparence, à donner d’eux-mêmes une bonne impression. Il est évident qu’une réception est pour eux-mêmes l’occasion ou jamais de se montrer sous un jour agréable.

Les finances de Libra

Libra aura généralement de la chance, surtout si elle  exerce une profession du genre de celles énumérées précédemment. Elle pourrait également tirer des bénéfices en plaçant de l’argent dans une entreprise semblable. Mais sa fortune dépendra surtout des associations, entre autres le mariage et des contrats signés.

La vie amoureuse de Libra

Une résidence à la campagne lui convient particulièrement. Si elle doit vivre dans une agglomération, elle aura intérêt à habiter une maison située dans un angle et de préférence dans un endroit élevé.

Sa nature affectueuse a un besoin instinctif d’union. Elle est sensible, tendre et aura des affections intenses. Là comme ailleurs, elle cherche l’équilibre, ce qui tout naturellement lui fait envisager un mariage, alors qu’elle est encore assez jeune. Libra étant le signe des alliances, il est évident que son mariage jouera un rôle capital dans son existence. Les succès sentimentaux sont certains, mais à condition de savoir, le moment opportun, prendre une décision. Que d’hésitations dans le choix du partenaire ! Il faut souvent la bousculer ou les circonstances s’en chargeront d’ailleurs fréquemment. Elle est sensible à la flatterie.

La grâce vénusienne sera à l’origine de ses conquêtes. Il est commun de dire que si l’homme apporte une grande importance à la beauté physique dans le choix de sa compagne, la femme ne fait guère cas de ce facteur : c’est inexact pour Libra qui sait apprécier la beauté masculine et portera ses préférences vers un homme élégant et de bon goût. Les femmes de ce signe sont coquettes, jouisseuses et voluptueuses ; leur compagnie est pleine d’agréments. Elles sont romanesques et élégantes. Elles éprouvent le besoin irrésistible de plaire, d’être admirées et complimentées.

Libra étant aussi le signe des discordes, il y a assez fréquemment des brouilles avec les proches, et l’instabilité peut se faire sentir jusque dans l’union. La réussite en amour n’est pas toujours assurée. Parfois, séparation ou divergence sérieuse avec les enfants.

En amour, tous les raffinements seront les bienvenus, tant qu’on ne tombe pas dans la vulgarité ou la grossièreté. La femme de la Balance, c’est Vénus descendue sur la Terre. Maîtresse sensuelle et passionnée, tout en restant romantique et délicate. L’homme, véritable type BALANCE, incarnera l’amant idéal, car il associera les qualités viriles de ce signe masculin aux attributs féminins de douceur et de tendresse que lui confère Vénus, maîtresse du signe. On arrangera un nid douillet, décoré avec raffinement où dominera le bleu pâle.

Faire un cadeau à LIBRA : que ce soit avant tout quelque chose de beau et de bon goût. Songez aux cuivres ou à un pèse-lettre de luxe. L’habillement, la parure, les objets de toilettes, les parfums, tout ce qui contribue à rehausser l’élégance vous donnera des idées. S’il s’agit d’un livre, que ce soit sur le droit, la réussite de son mariage ou un abonnement à une revue de mode.

Les affinités de Libra

  • Complémentarité élémentaire avec le signe de Feu opposé (180°) Aries (15/04 au 15/05). Cette combinaison est encore meilleure si la femme est Libra,
  • Bonne entente avec les signes en sextiles (60°) soit les deux signes de Feu Leo (18/08 au 17/09) et Sagittarius (17/12 au 14/01).
  • Bons accords avec les signes en trigone (120°) soit les deux signes de Terre Capricornus (15/01 au 14/02) et Taurus (15/05 au 14/06).

Notions astrologiques

Le destin des vénusiens prend souvent une orientation capitale entre les âges de 15 et 22 ans. LIBRA appartenant à Vénus, vous êtes plus sensible que le reste de l’humanité à un cycle de 8 années. Il ne s’agit pas de superstitions ou affirmations toutes gratuites, mais cela découle d’une vérité cosmographique. En effet, Vénus dans sa course autour du Soleil nous apparaît, vue de la Terre, évoluant dans la même constellation tous les 8 ans à la même époque de l’année. Il s’ensuit que lors de vos anniversaires à l’âge de 8, 16, 24, 32, etc. Vénus occupe la même place qu’à la naissance. Ce cycle peut jouer dans les différents domaines de la vie et marquer quelques événements importants dans votre destinée, mais il est évident que la vie affective y est plus sensible. Ce cycle de 8 années interviendra aussi dans votre santé et votre situation financière.

Extrait de  » Votre signe Astrologique n’est pas celui que vous croyez  » de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

Carole, Astrologie sidérale

 

Image

Astrologie et cuisine chinoise


La cuisine chinoise est à la fois liée à la société, à la philosophie et à la médecine. Elle distingue les légumes cuisinés (菜, cài) et, par extension, tout ce qui accompagne les céréales (饭, fàn). 

Les différents aliments sont placés le long d’une échelle, balance entre le yin et le yang.

Les aliments  yīn sont féminins, humides et mous, donc rafraîchissants, sont la majorité des légumes, des fruits et des légumineuses, ainsi que certaines racines.

Les aliments  yáng sont masculins, frits, épicés ou à base de viande, ont un effet réchauffant, voire revigorant.

On les divise en quatre natures (四气, sìqì) :

  • Le chaud ;
  • Le tiède ;
  • Le frais ;
  • Le froid.

Il existe cinq saveurs (五味, wǔwèi) dans la cuisine chinoise :

  • L’aigre ou acidulé(酸, suān) ;
  • Le sucré(甜, tián) ;
  • Le piquant (辣, ) ;
  • L’amer (苦, kǔ) ;
  • Le salé(咸, xián).

 

Les 6 textures sont :

  • Aérée, légère (sōng, 鬆) ;
  • Al dente (tán yá, 彈 牙) ;
  • Croquante/vivifiante (shuǎng, 爽) ;
  • Glissante/humide (huá, 滑) ;
  • Solide (shí, 实) ;
  • Tendre (nèn, 嫩).

 

D’autres caractéristiques viennent s’ajouter à cette échelle :

  • La montée (升, shēng, « monter ») ;
  • La descente (降, jiàng, « baisser ») ;
  • L’extériorisation (浮, , « flotter, émerger ») ;
  • L’intériorisation (沉, , « plonger, sombrer »).

 

Pour les Chinois, il est important de rechercher l’harmonie dans tous les aspects de la vie y compris dans la nourriture. Ceci exige un choix d’aliments équilibrés, donnant une variété intéressante, premièrement de couleurs (, 色), de formes (xíng, 形), puis d’arômes (xiāng, 香), et finalement de saveurs (wèi, 味) et de textures (lǐ, 理). La sélection des ingrédients et du mode de cuisson est dictée par ce principe.

Un repas doit donc non seulement harmoniser les goûts, mais également trouver un équilibre entre le froid et le chaud, les couleurs et les consistances. Les plats sont choisis pour leur textures ou à des fins thérapeutiques.

Voici une liste de plats issus de la cuisine chinoise en fonction des signes du zodiaque chinois : 

 

Rat

Fatigue            potage aux œufs

Œufs de caille sautés aux champignons

Cellulite          crevettes aux petits pois

Stress              beignets de bananes

Dermatoses     salade de concombre au poulet

 

Buffle

Surcharge pondéral    poulet sauté aux amandes

Dermatoses                 crevettes sautés sauce piquante

Fatigue                       porc sauté aux cacahuètes

Jaunes d’œufs frits

Constipation               boeuf sauté aux oignons

 

Tigre

Fatigue                       boeuf sauté aux épinards

Tapioca aux maïs

Rhumatisme               beignet de porc sauce piquante

Maux de tête              calamars sautés aux champignons

Emincé de porc aux œufs

 

Lièvre

Allergies                     soupe de vermicelle de soja

Ballonnements            blancs d’œufs à la vapeur

Cuisse de grenouille au curry

Jambes lourdes           coquille saint jacques sauté aux poivrons

Manque d’appétit       soupe aigre piquante

 

Dragon

Allergies                     jambonneau au yaourt

Poulet aux amandes

Ballonnement             Gelée aux amandes

Constipation               porc sauté aux cacahuètes

Hypertension              filets de poissons aux 5 épices

 

Serpent

Manque d’appétit       bœuf aux oignons

Somnolence                porc sauté aux cacahuètes

Allergie                       fleur de brocoli sautée

Insomnie                     riz cantonnais

Constipation               chou aigre doux

 

Cheval

Stress                          aubergines frites au porc

Fatigue                       fondue vietnamienne

Allergie                       salade de concombre au poulet

Jambes lourdes           beignet de bananes

Stress                          Filets de poissons frits au curry

Somnolence    Nouille braisée

 

Chèvre

Maux de têtes Emincé de porc aux œufs

Stress                Filets de poissons frits au curry

Allergie            Poulet aux amandes

Ballonnements   Blancs d’œuf à a vapeur

 

Singe

Somnolence                pinces de crabe frites

Rhumatisme               soupe d’asperge au crabe

Ballonnement             fruits glacés

Hyper tension             chou fleur sauté

 

Coq

Insomnie                     pousse de soja nature

Manque d’appétit       porc aux poivrons

Stress                          bœuf à l’huile de coco

Œuf de caille sauté aux champignons

Rhumatisme               gâteau aux dattes

 

Chien

Allergie                       potage aux œufs

Stress                          ananas en gelée

Soupe aigre piquante

Constipation               œufs brouillés au crabe

Insomnie                     sablé aux amandes

Boulette perlée

 

Cochon

Manque appétit          soupe pékinoise

Fatigue                       chou cuit à la sauce de soja

Soupe de haricots et tapioca

Rhumatisme               bœuf sauté au curry

Jambes lourde             beignets de légumes

Image

Dis-moi comment tu t’appelles et je te dirais qui tu es ….


Le titre fait allusion au thème numérologique qui est d’une part une étude psychologique grâce à votre nom de naissance mais également une étude prévisionnelle grâce à votre date de naissance.

L’étude psychologique :

Les calculs en numérologie sont basés, sur le principe de la réduction théosophique où chaque lettre composant votre nom complet de naissance se voit attribuer une valeur numérique. Une fois la conversion effectuée, on découvre quels sont les atouts mis à votre disposition à votre naissance : Autoritaire avec une majorité de lettre 1, communicatif(ve) avec une majorité de 3, structuré(e) avec le 4, matérialiste avec le 8, altruiste avec le 9….

x grille inclusion

Les nombres manquants sont les potentiels qui ne sont pas donnés d’emblée à la naissance et qu’il faudra acquérir par l’apprentissage et l’expérience de la vie.

Les nombres en excès renseignent sur la pulsion dominante de votre personnalité.

Votre patronyme indique le nombre héréditaire, votre héritage familial.

Vos prénoms qui donnent le nombre actif, renseignent sur votre évolution personnelle.

Votre nom complet ainsi réduit à un chiffre de 1 à 9, définit comme le nombre d’expression, représente votre caractère, votre comportement extérieur.

Les voyelles forment l’élan spirituel ou la vibration profonde qui vous anime.

Les consonnes révèlent votre moi intime c’est-à-dire ce que vous ressentez inconsciemment et qu’il vous faut réaliser.

Les majuscules ou le nombre d’équilibre montre comment vous réagirez face à l’inconnu.

x prenom

 

Dis-moi ton jour de naissance et je te dirais où tu vas ?…..

 L’étude prévisionnelle :

Basée quant à elle sur votre date de naissance, révèle les différents cycles qui jalonneront votre vie. Certains cycles durent une vie entière tandis que d’autres fragmentent votre vie en sections :

Le chemin de vie est l’addition de votre date de naissance réduite sur 1 chiffre : 27/12/1966 = 27+12+1966 = 2005 = 2+5 = 7. Le chemin de vie représente l’itinéraire général que vous emprunterez tout au long de votre vie.

Au nombre de 2, c’est surtout durant la 1ere étape que les influences karmiques se font le plus ressentir. Dès le passage dans la 2e étape, les influences négatives s’atténuent et les déblocages salutaires se produisent.

Les 3 cycles majeurs représentent 3 fractions de notre vie : le cycle formatif durant lequel on apprend ; le cycle productif durant lequel on travaille et développe ce que l’on a appris et le cycle de moisson correspond à la retraite. Chacun de ces cycles possèdent une vibration numérique qui indique l’orientation que vous suivrez.

Les 4 apogées sont des périodes qui s’imbriquent dans les cycles majeurs et qui déterminent les créneaux dans lesquels vous vous épanouirez le plus.

x cycles

L’étude prévisionnelle annuelle :

Est la dernière phase de l’étude. Toujours issue de la date de naissance, l’année qui porte en elle une vibration personnelle se décompose en 3 cycles de 4 mois qui dépeignent l’ambiance et la tendance durant ce laps de temps, 4 trimestres qui décrivent les actions qui seront menées durant chaque trimestre, 9 périodes de 40 jours et 12 mois personnels qui montrent sur quelle priorité accès l’action.

x annee perso

Pour finir, on ne voie plus son nom de la même façon après une étude numérologique car il représente plus qu’une appellation qui nous différencie les uns des autres, il est aussi le miroir de notre personnalité profonde. Tout comme notre date de naissance, elle est plus qu’un anniversaire à souhaiter, elle nous indique une voie que nous suivrons immanquablement avec plus ou moins de succès.

Science millénaire des rythmes, la numérologie permet d’utiliser au mieux notre potentiel inné et ainsi de mieux maîtriser au fur et à mesure les différents cycles de notre existence en nous laissant maître de notre libre arbitre.

Intéressez par votre étude numérologique, cliquez ici.

Image

SEKHMET, la déesse lionne


 

Déesse lionne, déesse de la fureur destructrice du soleil en provoquant la canicule et les épidémies meurtrières, sa force se manifestait aussi dans des phénomènes météorologiques : les tornades, le vent du désert, qu’elle soufflait telle une flamme brûlante. C’est pourquoi on l’appelait « la Flamme », « la Brûlante ».

Fille de Rê, épouse de Ptah et mère de Nefertoum, eux trois formaient la triade de Memphis. Associée à la médecine et à la magie, les disciples de Sekhmet furent l’une des plus vieilles corporations de médecins d’Egypte.

La légende raconte que Rê, navré par la rébellion des hommes, demanda conseil aux autres dieux. Ceux-ci lui suggérèrent d’envoyer son « œil divin » pour « dresser » l’humanité.  Rê accepta et envoya son « œil divin », Hathor, transformée en Sekhmet.

Mais devant la violence déployée par Sekhmet pour détruire les hommes, Rê utilisa un subterfuge pour stopper la fureur de la déesse. Il prépara une boisson composée d’herbes, de jus de grenade et de bière. Trompée par la couleur du liquide qu’elle croyait être du sang, elle en but jusqu’à s’enivrer et Sekhmet repris l’apparence de la divine Hathor.

Grâce à l’intervention de Rê, l’humanité échappa de justesse à son extinction, mais les maladies et la mort apparurent sur la terre.

Symbole d’autorité et de pouvoir, Sekhmet représente le manque d’indulgence dans la prise de décision ou dans l’action.

Image

Que révèle les lettres de votre prénom et votre nom


En numérologie, chaque lettre correspond un nombre, une polarité, une énergie et c’est ce que je vous invite à découvrir. Décryptez chaque lettre de votre prénom grâce à la numérologie.

La lettre A est en relation avec le nombre 1. Se dressant orgueilleusement vers le ciel, elle s’impose dans son élan. Positive, conjuguant puissance et action, elle donne une idée de nouveautés, d’action et de changements. Elle donne une direction, elle crée le pouvoir, elle va vers quelque chose de nouveau. Indépendante, la lettre A sait décider. Comme les deux pieds de la lettre sont solidement ancrés sur le sol, cette lettre sait rester concrète. Il en résulte une puissance inégalée. À la fois agressive, intelligente et décidée, elle sait comment influencer les changements. Au négatif, cette lettre ne se montre tyrannique, dominatrice, insensible.

La lettre B est en relation avec le nombre 2. En rapport avec l’émotivité, son énergie est négative, yin, féminine. Ludique, discrète, introvertie, cette lettre se rallie facilement à la sensibilité et au sentiment. Il peut en résulter un grand besoin d’amour, mais aussi de la passivité. Relationnelle, elle a besoin de quelqu’un d’autre. Elle n’est pas complètement inerte, car elle possède un certain dynamisme, mais le graphisme de la lettre la pousse vers une dualité, elle se renferme sur elle-même. Il est donc courant de vivre quelques crises affectives ou éprouver une certaine tension nerveuse, quand cette lettre s’active. Elle ne s’oppose pas à la profession, au contraire. Au négatif, il lui arrive de fragiliser la santé.

Troisième lettre de l’alphabet, la lettre C est en relation avec le nombre 3. Reliée à la communication, cette lettre est positive, yang et masculine. Son graphisme évoque un réceptacle, facilitant toute forme d’échange. Créative, cette lettre adore les nouvelles expériences, car elle aime ce qui est beau, elle aime progresser. Il lui arrive de s’éparpiller, de trop parler et de se lier trop facilement. Cette lettre absorbe, reçoit, mais elle n’est pas possessive, elle laisse l’énergie circuler. Intuitive, elle adore transformer ce qui vient à elle.

La lettre D est en relation avec le nombre 4. Secrète, négative, yin et introvertie, elle est en relation avec les acquisitions matérielles, avec la construction. Elle pousse au travail, car elle cherche à stabiliser. Elle est également physique et sensuelle. Parfois en relation avec les ruptures, avec le stress, elle sait se montrer efficace et pratique. Son sens du devoir et mémorable. Négativement, elle se montre dure et dogmatique.

Cinquième lettre, la lettre E est plus stable que prévu, puisque son graphisme la place bien ancrée dans le sol. De ce fait, elle se montrera moins cérébrale et spirituelle que les autres lettres de valeur 5. Positive, yang, cette lettre a besoin de bouger, elle a besoin d’activité, elle sait faire preuve d’intelligence, elle a besoin de nouvelles expériences, peu importe le domaine. Elle peut se perdre dans les excès. Sexuelle, physique, curieuse, cette lettre sait rester indépendante. Quelquefois instable en raison de son besoin de mobilité, elle ne dit jamais non à tout ce qui peut activer sa vivacité d’esprit.

La sixième lettre de l’alphabet et la lettre F. Déséquilibrée par son graphisme, elle peut manquer de sens matériel et préférer dans ce cas la culture vivrière. Il existe pour cette raison un risque d’affaissement et de chute. Lettre négative et yin, elle aime assumer ses responsabilités quand celles-ci ne sont pas des obligations trop difficiles à assumer. Elle est liée à la famille, à l’amour des proches, elle a besoin d’esthétisme autour d’elle. Parfois, elle indique qu’une personne proche est malade. Dans d’autres cas, elle est en relation avec le foyer.

La lettre G est en relation avec le nombre 7. Positive, yang, elle a tendance à retenir les énergies. Activant la réflexion, elle a besoin d’accumuler les connaissances. Comme elle est cérébrale, elle a besoin calme et de solitude pour continuer ses introspections. Il arrive que cette lettre évoque un grand changement dans la façon de penser. Comme toutes les lettres cérébrales, est peut-être trop introvertie, mélancolique et provoquer des conflits conjugaux. Cette lettre a besoin d’évoluer sur le plan intellectuel, car elle est sélective.

La lettre H et la huitième lettre de l’alphabet. Son graphisme la pose les pieds ancrés au sol, mais l’énergie n’est pas fermée. À la fois neutre et ambitieuse, parfois cyclothymique, elle a besoin de pouvoirs et de puissance. Signes d’acquisitions matérielles, elle évoque le courage nécessaire pour que les ambitions aboutissent au succès. Extrémiste et stratège à la fois, elle sait jouer des lois et des règles sociales. Cette lettre peut se montrer violente, car elle déteste les frustrations. Elle place en avant l’importance du statut social, elle évoque des biens ou des pertes en fonction de l’ensemble du thème.

Dessinée avec la plus grande simplicité, la lettre I est aussi tendue que droite. Plutôt solitaire, cette lettre d’énergie yin et négative évoque une grande émotivité, un certain génie, le besoin de vérité, car ces tensions intérieures se dirigent vers l’altruisme. Liée au nombre 9, cette lettre est parfois difficile à vivre. Elle peut se heurter à quelques obstacles. Douée pour les études, elle peut se donner complètement aux autres. Quelquefois, cette lettre indique santé fragile, une passion, de l’angoisse de la fragilité et quelques accidents. La lettre évoque également quelque inspiration ou quelques facultés psychiques. Elle sait également faire preuve d’une grande tolérance.

Reliée au nombre 1, le graphisme de la lettre J conjugue l’incertitude. Très droite et en même temps courbé, cette lettre est positive, yang, préférant l’initiative et le dynamisme à l’incertitude. Préférant le dynamisme, elle a besoin de décider, elle veut réussir socialement, le tout étant animés d’une certaine impatience. Peu douée pour les compromis, elle peut s’engouffrer dans quelques malentendus. Intelligente, elle peut montrer de nouvelles pistes sur le plan professionnel ou au niveau des affaires. Elle est également en rapport avec l’accroissement des connaissances. Plus rarement, cette lettre évoque un déménagement. Elle a besoin de découvrir quelque chose, en raison d’un côté pionnier qui aime explorer de nouveaux territoires.

Liée au nombre 2, la lettre K se dresse vers le ciel. Nerveuse, impulsive, dramatique, elle est également reliée au nombre 11. La lettre est positive, yin, évoquant un grand flair. On la dit puissante au niveau matériel, car elle sait faire preuve de force de caractère, peu importe que les expériences soient habituelles ou non. En relation avec la coopération, on dit qu’elle peut réveiller les vocations, inspirer plus que prévu, éveiller l’intuition ou donner une autre direction spirituelle. Elle change l’image de soi, provoque les amitiés, ceci parce qu’elle veut toucher le ciel et le ramener sur la terre.

Reliée au nombre 3, la lettre L est positive, yang, extravertie. Si elle aime la réflexion, c’est une lettre évoquant la joie, la réussite et les loisirs. Le graphisme de la lettre est ancré sur le sol, tout en étant droit. C’est pourquoi elle suggère l’analyse, la pédagogie, les études intellectuelles et la réflexion. Parfois hésitante, parfois lente dans sa réflexion, elle est toujours en train de chercher de nouveaux contacts, tout ceci dans une ambiance sympathique et dévouée. Elle est également en relation avec les arts.

Reliée au nombre 4, la lettre M fixe ses pieds sur ses deux verticales, car son graphisme est une stabilité exemplaire. Terre à terre, parfois rigide et dure, cette lettre introvertie, négative et yin, évoque un travail régulier, la stabilité, la solidité et la matérialité. Quelquefois, elle évoque des changements fissiles, des affaires secrètes, de l’insensibilité et du détachement. Organisée, elle est parfois limitée. Elle demande de la prudence dans les contrats, bien qu’elle sache en même temps évoquer le mouvement et la mobilité.

Reliée au nombre 5, la lettre N est un appel au mouvement. Lettre yang, positive, elle demande des changements, peu importe l’instabilité qui en résultera. Recherchant de nouvelles activités, curieuse sur tous les plans, y compris sexuels, cette lettre s’adapte très facilement. Symbole d’énergie, de liaisons passionnées et torrides, elle a besoin de contacts sociaux. Physique et intellectuelle, elle est toujours en quête de nouveaux accomplissements.

La lettre aux courbes sensuelles, O évoque la régularité et le calme, la sensualité et la tendresse. Reliée au nombre 6, cette lettre n’a ni commencement, ni fin. Elle est cyclique, se reliant à elle-même. Parfois introvertie, narcissique et passionnelle quand tout va mal, elle peut également faire preuve de bonne volonté, car elle aime partager. Symbole de réussite relationnelle, cette lettre sait prendre ses responsabilités, elle aime résoudre les problèmes. Au négatif, elle peut tomber dans la tyrannie ou être trop émotive ou tyrannique.

Reliée au nombre 7, la lettre P se dresse la tête haute, cérébrale et arrogante. Elle se montre également timide, modérée, circonspecte. Lettre yang, elle est dotée de grandes capacités d’analyse et de réflexion, elle peut être ambitieuse, toujours à la quête de la perfection. Symbole de difficultés affectives, elle préfère se retrancher dans le spirituel, se repliant sur elle-même, toujours à la quête de son évolution intérieure. Plus rarement, la lettre sera une trace d’adultère.

Les rondeurs de la lettre Q sont reliées au sol. Dix-septième lettre de l’alphabet, elle est associée au nombre 8. C’est pourquoi elle va se montrer matérielle, concrète et ambitieuse. Certains disent qu’elle favorise l’intelligence et l’intégration sociale, car elle a besoin de réalisations concrètes et de réussir sur le plan financier. Favorisant l’affirmation de sa personnalité, cette lettre fait preuve de force. Au négatif, elle exprimera quelques sentiments réprimés. On l’associe également aux banques et aux affaires.

Très émotive en elle-même, puisque reliée au nombre 9, la lettre R est réaliste. Elle peut se montrer imaginative, ceci aussi bien de façon positive que négative. Lettre yin, introvertie, négative, cette lettre évoque une création et beaucoup de tensions, car elle peut se montrer naïve. Lettre associée à la fantaisie, elle peut faire preuve de sagesse, mais elle est aussi reliée aux retards et aux pertes. Quelquefois, elle signalera une maladie ou une santé fragile. Elle peut faire preuve de beaucoup de tolérance et d’altruisme.

Lettre aimant ce qui est différent, S se veut première, mobile, ambitieuse, préoccupé par l’effet qu’elle aura sur les autres. Indépendante, individualiste, parfois cassante sans s’en rendre compte, parfois instable car se mouvant sur ses courbes, la lettre veut ce qu’il y a de mieux. Elle adore séduire.

Vingtième lettre de l’alphabet, T se base sur le nombre 2. Elle encourage l’intelligence et la coopération. Cette lettre n’aime pas se placer sur le devant de la scène. Elle peut aider, mais pas de façon totalement désintéressée. Elle peut indiquer un jugement, car son graphisme évoque le fléau de la balance, symbole de justice.

La lettre U est principalement féminine. Vingt-et-unième lettre de l’alphabet, elle se relie au nombre 3. Sa forme évoque un réceptacle. Etant assez intuitive, mobile et créative, elle reste toutefois traditionnelle et conformiste, ceci sans excès. Cette telle a besoin d’une motivation pour donner le meilleur d’elle-même.

La lettre V est proche dans son graphisme à la lettre précédente, la lettre U. Mais en plus rigide et elle peut facilement basculer, bien que désirant voulant rester stable. Intuitive, cette vingt-deuxième lettre évoque le génie et la création, ainsi que l’envie d’en faire plus que les autres. La lettre veut concrétiser ses intuitions et autres inspirations. L’esprit en éveil, la lettre veut diriger, ordonner, cherchant à donner une forme à ses rêves. Il lui faut décompresser régulièrement pour se vider du trop-plein d’énergie.

Le graphisme de la lettre W est proche de celui de la lettre M, mais en étant permuté. La lettre V est présente, mais doublée. Le chaos est possible, le V étant, selon les cas, fragile. Physique, aventurière et mobile, la lettre cherche à s’adapter, mais elle papillonne beaucoup, en regard au nombre 5, la lettre étant la vingt-troisième lettre de l’alphabet. Il en résulte une difficulté pour se fixer ou pour trouver sa voie ou sa vocation.

La lettre X est et la vingt-quatrième lettre de l’alphabet. Reliée au nombre 6, son graphisme évoque une croix ou un croisement. Elle accepte les responsabilités et prend les choses très (trop ?) à cœur. Elle est liée au fait de ne pas rechercher les émotions inutilement, de ne pas se sacrifier inutilement et de ne pas renoncer inutilement. La lettre est liée à magie noire, à l’interdit et aux choses défendues.

La lettre Y est reliée au nombre 7, car il s’agit de la vingt-cinquième lettre de l’alphabet. Lettre de réflexion, spirituelle, philosophe et indépendante, l’isolement la sécurise, car elle exprime mal ses sentiments et émotions. Elle cherche des réponses à des sujets existentiels ou non. Son graphisme évoque un carrefour, il faudra faire des choix. Elle peut se montrer extrême par moments.

La lettre Z est la vingt-sixième lettre de l’alphabet, reliée au nombre 8. Elle clôt également la série de nos lettres permettant de communiquer et d’écrire, donc de se rappeler. Elle a besoin d’équilibre et de pauses, car on ne peut pas toujours d’aller trop loin, mais de construire et de réussir. Il est question de dirigeants et d’élévation sociale.

 

Carole

Image

Ange Gardien et notre destinée


L’homme est à la fois libre et soumis à une nécessité. Il est libre du fait qu’il peut devenir le créateur à l’intérieur des objectifs qu’il s’est lui-même fixés : non libre quant aux buts choisis dans l’entre deux vies.
Une position d’équilibre entre liberté et nécessité peut être créée grâce à la compréhension et au développement de la responsabilité. C’est par elle que l’être humain devient libre et créateur car il s’avère capable de tirer profit de ses erreurs. Les épreuves ne sont pas des punitions mais des opportunités pour rester dans le droit chemin.

Quand nous avons une maladie, on peut se dire que c’est le karma, la destinée : peut être que par elle, on règle quelque chose qu’on a mal fait dans une vie précédente mais peut être aussi que l’obligation de se battre pour survivre fera naître en soi une qualité comme une force intérieure. Dans ce cas, la maladie n’est pas une compensation mais un moyen d’acquérir une nouvelle capacité. C’est un choix fait délibérément dans l’entre deux vies qui ne vient pas forcement d’une faute dans un vie précédente mais qui prépare la vie future.

La destinée est constituée de deux formes d’existence : une existence terrestre entre la naissance et la mort et une existence céleste entre la mort et la naissance.

Le fil conducteur qui fait le lien entre les deux formes d’existence se manifeste :

  • Sur terre où la vie se déroule conformément aux engagements pris vis-à-vis de soi-même dans le monde spirituel.
  • Dans le monde spirituel où les fruits de nos échecs de la vie terrestre sont transmutés en nouvelles occasions et facultés.

Le passage entre les deux mondes est toujours marqué par l’oubli. Cet oubli des mondes cosmiques a été connu de tout temps et dans plusieurs traditions. Ainsi dans le Niddah 30d du Talmud, on dit que chaque individu, en tant que pur esprit, sait tout avant de naître. Toutefois à la naissance, dès qu’il voit le jour, un ange le frappe au-dessus de la lèvre et il oublie tout. Il passe donc sa vie à essayer de se rappeler ce qu’il savait jadis. Du fait de cet oubli, le souvenir de la destinée humaine est confié aux soins de l’ange gardien. C’est l’ange qui, nuit après nuit, souffle dans le cœur humain les inspirations susceptibles de mener l’individu là ou il doit aller pour réaliser sa destinée. Se souvenir de sa destinée signifie entendre et accomplir les messages de son ange, c’est-à-dire retrouver le sens de sa vie et agir conformément à celui-ci.

Trois axes aident à retrouver le sens de la vie :

  •  L’ouverture du cœur et le développement des qualités favorisant le souvenir de sa destinée.
  •  L’apprentissage du langage de l’ange : développer une pensée spirituelle par la lecture méditative et la méditation créatrice
  •  Prendre soin de ses nuits pour se souvenir de la rencontre avec son ange, par les rituels et la prière.

Ayant toujours à l’esprit que les épreuves de la vie sont là pour nous faire grandir et non pas pour nous anéantir.

Que votre ange soit toujours près de vous…

Carole

Image

Astrologie Sidérale : Crabe (17/07 au 17/08)


 

Crabe tableau

 

La personnalité du Crabe

Vous êtes très sensible, surtout aux conditions environnantes, au climat mental dans lequel vous vivez, au milieu ambiant, quel qu’il soit, mais surtout au milieu familial, car le CANCER est le signe de la famille, du foyer, de la résidence. Vous êtes influençable par les sentiments, victime de votre émotivité, et par conséquent assez fréquemment irritable et susceptible. Il vous faut vivre dans un milieu sympathique pour vous épanouir. Vous êtes de nature changeante, capricieuse mais persévérante ; cette contradiction n’est qu’apparente.

Tel le Crabe, quand vous tenez quelque chose… ou quelqu’un dans votre pince, vous ne lâchez pas prise. Vous êtes ferme dans vos desseins. Il est intéressant de noter que cette ténacité s’exerce sans bruit, sans heurt et souvent même à l’insu des principaux intéressés. Comme la mer qui avance et recule inlassablement par le jeu des marées, vous revenez à la charge jusqu’à épuisement de l’adversaire.

Nous avons dit que vous êtes sensible. SENTIR est le mot qui exprime le mieux votre caractère. Vous êtes impressionnable. Le moindre détail, la plus petite remarque vous frappent, bien que, par fierté, vous ne vouliez pas l’admettre. On doit donc agir avec vous en douceur. Votre mémoire est excellente. Vous n’aimez pas être le point de mire ; vous pensez, souvent à tort, qu’on vous manque d’égard.

 

La vie professionnelle du Crabe

Vous êtes apte aux travaux de longue haleine, de préférence dans une occupation qui vous met en contact avec le public. Fréquemment, vous travaillerez pour les autres…et vous vous en fatiguerez. Votre vie sera changeante et plutôt mouvementée. Vous connaîtrez alternativement des hauts et des bas, car CANCER est changeant comme la LUNE. Votre destin connaîtra, comme la marée, le flux et le reflux. Vous saurez fort bien profiter du courant montant pour gravir un échelon, mais si la vague descendante vous fait reculer, votre ténacité vous permettra d’attendre la prochaine vague montante et de l’utiliser à bon escient.

Votre destinée sera marquée par de nombreux changements de profession, de vocation. Aussi la première partie de la vie sera-t-elle mobile, agitée, instable, tandis que le succès sera plus marqué dans la seconde. Votre vie pourrait être assombrie par l’agissement d’ennemis tenaces cherchant éventuellement à s’en prendre à votre patrimoine. Mais vous triompherez des jaloux et des ennemis de basse position.

Les finances du Crabe

Votre fortune, vous l’avez deviné, est sujette à fluctuations, tant en bien qu’en mal. Votre désir d’acquisition lui-même, est assez modéré. Vous n’êtes pas matérialiste, mais vous aimez surtout pouvoir dépenser pour le confort de votre maison. Souvent, vous avez déjà certains biens en provenance de votre famille, d’une entreprise familiale, ou d’une occupation exercée au foyer. Des héritages, parfois importants, viennent augmenter le patrimoine. Moins d’espoir d’apports d’argent du côté du mariage. Vous n’accumulez pas : il y a chez vous beaucoup de mouvements d’argent. Vous aimez les spéculations. Vous défendez vivement vos intérêts au point qu’on peut aller jusqu’à vous le reprocher dans votre entourage. Un placement en or serait judicieux. La période août/septembre peut se révéler propice aux transactions.

La vie amoureuse du Crabe

Vous êtes tendre, sensible, romanesque et vous aimez beaucoup l’atmosphère intime du foyer. Votre timidité vous donne des difficultés à exprimer ou extérioriser vos sentiments, mais lorsque vous avez trouvé l’affection recherchée, vous révélez une nature exigeante, enveloppante et tenace ; c’est comme un patrimoine amical qui vous appartient. Vous recherchez le bonheur ? Voici une règle simple et efficace : suivez votre intuition et fuyez votre imagination.

Une résidence de choix sera votre principal objectif ; ce domaine bénéficiera de vos soins le plus attentionnés. Le CANCER est le signe féminin par excellence ; et c’est aussi celui de la maternité. La femme sera donc maternelle dans son amour et très attachée à ses enfants, surtout en bas âge.

Vous pouvez vous enflammer facilement et prêter à votre partenaire des qualités imaginaires, ce qui peut vous amener des déceptions. Les changements de résidence sont nombreux. Le conjoint est souvent d’aspect sérieux et réservé.

Les affinités du Crabe

  • Complémentarité élémentaire avec le signe de Terre opposé (180°) Capricornus (15/01 au 13/02). Cette combinaison est encore meilleure si la femme est native du CANCER,
  • Bonne entente avec les signes en sextiles (60°) soit les deux signes de Terre Taurus (16/05 au 15/06) et Virgo (18/09 au 17/10).
  • Bons accords avec les signes en trigone (120°) soit les deux signes d’Eau: Scorpio (17/11 au 16/12) et Acquarius (15/03 au 14/04).

Notions astrologiques

  • Il est de tradition que les quatre premières années de vie sont les plus délicates pour les natifs de votre constellation. Le plus souvent il s’agit des problèmes de l’alimentation, lactée entre autres. Mais cela n’exclut pas quelque événement important dans votre famille dès votre plus jeune âge.
  • Votre vrai signe solaire natal CANCER étant du domaine de la LUNE, vous êtes très sensible aux cycles lunaires. Et cette remarque est parfaitement valable pour les hommes. 
  • Sachez que vous augmentez les chances de réussite de vos entreprises en agissant du septième jour (c’est-à-dire à la veille du premier quartier) au 17e (soit peu après la Pleine Lune).
  • Par son séjour dans votre signe une fois tous les 12 ans, JUPITER, le Grand Bénéfique, qui de surcroît augmente de puissance en CANCER, vous offrira d’intéressantes opportunités qu’il faudra saisir fermement dans votre pince. Il apporte chance, expansion et un concours de circonstances favorables.
  • Particulièrement sensible aux cycles de 19 ans, les âges de 19, 38 et 57 ans marqueront des étapes importantes de la vie, surtout si la naissance avait lieu très proche de la Nouvelle Lune, de la Pleine Lune, ou d’un des deux autres quartiers.

 Carole 

Extrait de  » Votre signe Astrologique n’est pas celui que vous croyez  » de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

Image

La magie par les bougies


Je vous propose de découvrir les vertus des bougies. Chaque couleur porte en elle sa propre vibration donc chaque bougie répond à un domaine particulier. La magie des bougies sert à aux invocations d’attirance ou d’éloignement. Pour activer une bougie, il suffit de l’enduire d’huile d’olive raffinée et de graver ses initiales, l’allumer avec une allumette, mettre une photo à ses pieds, faire son vœu, la laisser se consumer et l’éteindre avec un éteignoir.

Méthode pour activer la bougie longue :

Dans une coupelle déposée un peu d’huile, trempez votre pouce et index, badigeonnez la bougie comme suit :

Invocations pour : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du haut jusqu’au milieu de la bougie en la tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du bas de la bougie au milieu en tournant.

Invocations contre : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du milieu de la bougie jusqu’en haut en la tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du milieu jusqu’au bout en tournant.

Pour une bougie plate :

Invocations pour : glisser l’index dans le sens des aiguilles d’une montre

Invocations contre : glisser l’index dans le sens contraire des aiguilles d’une montre

Bougie argent :

Pour : invoquer les anges gardiens, accroître l’évolution intérieure.

Bougie or :

Pour : les rituels solaires, l’élévation spirituelle.

Bougie blanche :

Utiliser pour les rituels de consécration, d’offrandes, de séances de spiritisme, pour accroitre les facultés psychiques, pour favoriser la paix.

Pour : la pureté, la spiritualité, la foi, la vérité, la sincérité

Contre : le mal être physique, les affaiblissements, le manque de vigueur ou de vitalité.

Bougie bleue :

Pour : la motivation, la détermination, la compréhension, la persévérance, la volonté

Contre : la peine, la mélancolie, le chagrin, la dépression, le manque d’enthousiasme, le repli sur soi.

Bougie grise :

Pour : l’inspiration, l’élévation spirituelle, la poursuite des objectifs, stopper la discorde.

Contre : la négativité, l’indifférence, l’égoïsme, l’autodestruction, les énergies négatives.

Bougie jaune :

Pour : augmenter la force de la pensée, accélérer une guérison, ouvrir l’intellect, stimuler la créativité, favoriser joie et bonheur, aider les timides dans leurs relations sociales, réveiller les talents cachés, augmenter la confiance en soi

Contre : le sentiment de jalousie, le soupçon, l’instabilité, la méfiance, la souffrance physique et morale.

Bougie orange :

Utiliser lors des cérémonies de mariages car apporte la gaité.

Pour : chance et réussite, estime de soi, regain d’énergie.

Contre : l’hypocrisie et la dissimulation

Bougie marron :

Pour : développer la télépathie, la clarté des idées, le bien être animalier, ramener les pieds sur terre.

Contre : la désorientation psychique après une difficulté,

Bougie noire :

Pour : soutenir les projets à long terme,

Contre : le découragement, le désespoir, le pessimisme, l’abattement, l’injustice, le sabotage, les préjudices.

Bougie rose :

Pour : l’harmonie, la réconciliation, la tendresse, trouver la stabilité au sein de couple.

Contre : l’hypersensibilité, l’émotivité excessive.

Bougie rouge :

Pour : renforcer l’amour et la passion, le courage et l’enthousiasme, la force psychique, accroitre le pouvoir de sa volonté, la créativité, stimuler la libido.

Contre : la violence, l’agressivité, la vengeance, la haine, la révolte, les passions dangereuses et incontrôlées, les pannes sexuelles.

Bougie verte :

Pour : l’ambition positive, les rituels d’argent, sécurité financière, le succès, le renouveau, la fertilité, la croissance, la chance, la paix, la stabilité.

Contre : la rancune, la maladie, l’esprit de vengeance, le désordre, les conflits

Bougie violette :

Pour : stimuler la clairvoyance, l’intuition, les travaux spirituels, protéger son environnement, méditation, élévation spirituelle.

Contre : la nostalgie, l’angoisse

 

Source : Carole Voyante Cartomancienne Astrologue

Image

Pleine Lune de Juillet


 

Appelée aussi lune des Prés, lune d’hydromel, lune des bénédictions, lune du tonnerre ou lune du Cerf.

On la nomme Lune des Prés car elle coïncide aux premières récoltes. « On récolte ce que l’on a semé ». C’est la lune de la croissance, du succès après l’effort.

Elle s’appelle Lune des bénédictions car c’est le bon moment pour ramasser les herbes magiques, faire des rituels de prospérité.

Les amérindiens la nomme Lune du Tonnerre car les orages sont plus fréquents et Lune de Cerf car elle annonce la repousse des bois des cerfs.

On la surnomme Lune d’Hydromel car le miel est parfait pour fabriquer cet élixir aphrodisiaque si on en croit les romains. D’ailleurs, les jeunes mariés en buvaient une coupe avant leur première nuit. Elle est aussi la boisson des druides, elle apporte force et enthousiasme. (Panoramix s’en sert pour préparer la potion magique). En Grèce, l’hydromel ou ambroisie (immortel) est la boisson des dieux de l’Olympe. Pour les celtes, elle est la boisson des dieux, la bière est la boisson des guerriers.

Ce 9 juillet, la Pleine Lune sera en Sagittaire et elle nous incite à un plus grand besoin de liberté physique et mentale. Sans cette impression de grands espaces, on se sent limité. On se veut ouvert et amical avec les autres. On aime parler et stimuler les autres intellectuellement.

Belle pleine lune à tous.

Carole

Image

Astrologie Sidérale Gemini du 16/06 au 16/07


Gemini

La personnalité de Gemini

Les caractéristiques fondamentales de Gemini renforcées Mercure octroient naturellement une vive intelligence, le changement et la dualité. Vos principales qualités sont la souplesse mentale, l’intelligence, la facilité de compréhension et surtout l’adaptabilité. Vous vous intéressez simultanément à de nombreux sujets. Vous êtes donc assez instable. Vous avez tendance à disperser vos énergies, à vous agiter, à ne pas approfondir suffisamment un problème, à mener plusieurs affaires de front, à entreprendre un travail avant d’avoir terminé celui déjà en cours.

Le symbole de votre signe évoque à lui seul les contacts humains, ce que vous recherchez souvent. Votre esprit est subtil, ingénieux mais changeant. Vous aimez prendre des initiatives. Vous n’aimez pas la lutte et vous surmontez généralement les difficultés en les contournant habilement. Votre signe est essentiellement intellectuel. PENSER est le mot qui l’exprime le mieux ; vous pensez, raisonnez, étudiez, comparez. Vous avez généralement un bon jugement. Vous apprenez vite et facilement. Vous assimilez rapidement des connaissances variées et pourriez acquérir une vaste culture.

L’influence que Mercure exerce sur Gemini donne un mental alerte, souplesse de caractère, tact, diplomatie et un esprit continuellement en effervescence, prêt à capter toutes les idées mais aussi à les exprimer soit par la parole ou la plume. Avec vous la conversation ne languit pas. Il vous arrive même de l’accaparer souvent. Mais on a plaisir à vous écouter. Cette importance du verbe vous attire vers les moyens d’expression, les papiers, les écrits et c’est à retenir au point de vue professionnel.

On vous dit instable. Il est vrai que cette vivacité d’esprit peut provoquer des changements fréquents, de trop brusques volte-face, et des attitudes fantaisistes et désordonnées. On note parfois un esprit critique trop prononcé. Dans certains cas le destin peut souffrir du manque de décision et de volonté.

En compensation vous vous adaptez aux conditions d’environnement et aux circonstances les plus difficiles et inattendues. Une jolie pirouette qui amusera  les spectateurs qui vous guettaient du coin de l’œil du reste, et vous retomberez sur vos pieds pour repartir. Cela peut se traduire aussi bien par un bon mot qui fait rire ou par un retournement de situation qui étonne. Vous avez de bonnes dispositions pour l’étude, embrassant les sujets les plus variés, mais plus particulièrement les études scientifiques ou littéraires. Vous restez jeune de caractère.  Vous aimez la lecture et les voyages.

Economisez surtout vos forces nerveuses et ne vous irritez pas inutilement. En cas contraire, vous pourriez souffrir de maladies affectant le système nerveux ou l’appareil respiratoire (prédispositions aux pleurésies, bronchites, et dans les cas graves tuberculoses). Vous auriez également tendance aux affections ou accidents touchant les épaules, bras, mains et doigts.

La vie professionnelle de Gemini

Vous devrez  votre succès à votre ingéniosité, votre diplomatie, votre sens de l’opportunité, votre faculté d’adaptation et votre facilité d’exécution. Vos échecs pourraient provenir de la dispersion de vos efforts et de votre hésitation. Evitez les travaux routiniers que vous ne pouvez supporter, choisissez une occupation où la tâche est variée, où vous passez d’un service à  un autre et surtout déplacez-vous, voyagez. C’est parfois ce qui est à craindre chez vous. Il peut en effet vous arriver qu’à peine le but atteint et le succès confirmé, vous vous dirigez vers un autre objectif.

Votre destinée sera changeante et mouvementée avec des alternatives de hauts et de bas qui dépendront des conditions ambiantes, de la faveur ou de l’antagonisme des personnes de l’entourage familial ou professionnel.

Les finances de Gemini

Gemini accorde généralement des gains par des occupations multiples. Vous pourriez donc avoir plusieurs sources de revenus, dont deux particulièrement importantes. Les fluctuations seront rapides, répétées et vous vous livrerez à de nombreuses transactions. La fortune est plutôt changeante. Vous aurez d’autant plus de chance financièrement si vous exercez une profession du genre de celles énumérées plus haut ; vous pourriez également tirer des bénéfices en plaçant des capitaux dans une entreprise semblable.

La vie sentimentale de Gemini

Votre dualité apporte une certaine instabilité à la vie affective. Votre affabilité, votre sociabilité, peuvent vous apporter des succès faciles mais il serait souhaitable que votre libre arbitre intervienne pour combattre le danger d’instabilité. Fréquemment ce signe annonce plusieurs unions. Vous pourriez vous marier assez jeune, éventuellement avec une personne connue lors d’un déplacement. L’union est parfois célébrée en dehors de la résidence habituelle. Ou le foyer conjugal est transporté en un autre lieu que celui habité précédemment.

Rarement passionnés, les Gemini ne sont ni jaloux ni possessifs. Ils ne démontrent pas leurs sentiments par des manifestations d’affection et ils oublient même de dire à leur partenaire qu’ils l’aiment. Ce signe est celui qui se rapproche le plus de l’amitié amoureuse. Chez eux tout est cérébral. Ils ont besoin de la présence de la personne aimée et surtout de gaieté, de compagnie, d’échanges, de contacts.

Les affinités de Gemini

Complémentarité élémentaire avec le signe de Feu opposé (180°) Sagittarius (17/12 au 14/01)

Bonne entente avec les signes en sextiles (60°) soit les deux autres signes de Feu Ariès (15/04 au 15/05) et Léo (18/08 au 17/09)

Bons accords avec les signes en trigone (120°) soit les deux autres signes d’Air : Libra (18/10 au 16/10) et Acquarius (14/02 au 14/03).

Affinités planétaires avec VIRGO (18/09 au 17/10), signe mercurien.

Les loisirs de Gemini

Vous appartenez au signe qui pousse le plus aux voyages. Vous donnez la préférence à de nombreux petits déplacements répétés, effectués rapidement, plutôt qu’à de rares voyages lointains. Les voyages de plaisirs, d’agréments, vous enchantent. Vous pourriez aussi aller vers les pays chauds. Vous affectionnez la marche à pied et l’alpinisme.

Notions astrologiques

Vous êtes particulièrement sensible aux cycles de 13 ans, 20 ans et 33 ans   On relèvera donc les âges suivants : 13, 20, 26, 33, 39-40, 46, 53, 59, 66, 72, 79. Assez fréquemment un changement remarquable dans la vie a lieu à l’âge de 39 ans révolus, soit la 40e  année de vie.

Extrait de  » Votre signe Astrologique n’est pas celui que vous croyez  » de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

Carole Voyante Cartomancienne Astrologue

Image

Pentecôte


Cette fête chrétienne qui se déroule sept semaines après Pâques s’inspire de la fête juive de Chavouot ou fête des Semaines.

Pentecôte, qui signifie 50e, commémore la descente de l’Esprit Saint sur les Apôtres, dans le Cénacle de Jérusalem, le 50e jour à partir de Pâques, comme Chavouot commémore la descente du Mont Sinaï par Moïse, porteur des Tables de la Loi, le 50e jour à partir de Pessa’h.

Jésus l’avait annoncé lors de la dernière Cène (le Banquet Pascal est commémoré le jour dit du Jeudi Saint).

L’évangile de Saint Jean est le seul à évoquer l’annonce de l’envoi de l’Esprit Saint pendant la Cène. Quant à l’islam, il interprète cette parole de Jésus comme étant l’une des annonces de la venue de Mahomet qui fera le rappel aux croyants de tout ce qui a été annoncé par Dieu.

 

http://www.isoptech.com/apps/blog/entries/show/43982373-la-pentecote

Source wikipédia

Photo : Eugenio Cisterna, La Pentecôte

Mosaique, basilique Notre-Dame du Rosaire, Lourdes, Hautes-Pyrénées, France

Image

Fête des mères


Dans la Grèce Antique, on célébrait déjà cette fête au travers de rites printaniers dédiés à Rhéa, mère des Divinités. En Phénicie puis dans l’empire romain, la première mère à être fêtée, fut Cybèle, génitrice des dieux. On offrait, pour l’occasion, à la déesse, des gâteaux au miel, du vin et des fleurs. Ce culte fut abandonné au IVème siècle après JC.

Oubliée depuis plusieurs siècles aux USA, l’auteur Julia Ward Howe, en 1872, organise une journée des mères à Boston. Elle suggéra que les Etats Unis consacrent un jour pour honorer les mères mais personne ne prendra au sérieux son initiative.

Après avoir perdu sa mère, le 2e dimanche de mai 1907, Anna M. Jarvis, institutrice, entreprendra une démarche auprès des autorités de l’Etat de Virginie, pour célébrer un service religieux en l’honneur de toutes les mères à cette occasion. L’année suivante, la première Fête des Mères fut instituée et cette tradition se répandra bientôt dans toute la Virginie.

En 1914, le Président des Etats-Unis Wilson instituera le second dimanche de mai comme journée officielle de la fête des mères. Et en 1917, les soldats américains, participant à la première Guerre mondiale, exportèrent ce « Mothers Day » en Europe, en même temps que le jazz.

D’abord imaginée par Napoléon, puis importée par les soldats américains, la France décida de célébrer, pour la première fois, la fête des Mères en juin 1918. Le 19 décembre 1920, le Ministre de l’Intérieur créa par arrêté « la première journée des Mères de famille nombreuse » sous l’impulsion du combat mené par l’alsacien Camille Schneider. Dès lors, les instituteurs alsaciens, matérialiseront l’événement en proposant à leurs élèves de fabriquer un petit objet pour honorer leur maman une fois l’an.

Cette reconnaissance officielle fut au départ une propagande pour la politique nataliste en vigueur : il fallait repeupler un pays exsangue de ses jeunes gens morts à la guerre. La fécondité devint alors une vertu patriotique. Ce courant fut officialisé en 1926 par un décret reconnaissant cette fête pour célébrer la qualité de Mère, avec ou sans enfant. Le 25 Mai 1941, le Maréchal Pétain institua définitivement « la journée nationale des mères« . En Mai 1950, cette fête laïque très populaire, fut instaurée officiellement (Loi du 24 Mai 1950 -N°50.577). Sous de Gaulle, la fête des Mères fut fixée définitivement au dernier dimanche du mois de Mai.

Depuis, tous les enfants de France et d’Amérique du Nord préparent de petits cadeaux destinés à leur maman. C’est aussi l’occasion pour les élus de remettre des médailles aux mères de familles nombreuses :

– médaille d’or : huit enfants et plus.

– médaille d’argent : pour six ou sept enfants.

– médaille de bronze : pour quatre ou cinq enfants.

En Allemagne, cette Fête fut introduite en 1922 /1923, sous la République de Weimar, et est célébrée le 2ème dimanche de mai. Le jour du « Muttertag », les mères ne travaillent pas, les tâches sont assumées par les enfants.

En Angleterre, avant la réforme protestante du XVIème siècle, il était de coutume de festoyer le quatrième dimanche de Carême, seul jour autorisé, d’où son nom de Refreshment Sunday ; Mothering Sunday devint par la suite son nouveau nom. La plupart des employés de maisons prenait un jour de congé pour rendre visite à leurs mères.

La tradition veut que les filles préparent un gâteau pour la circonstance : le « mothering cake » ou « Simnel Cake » : gâteau constitué de fruits secs et de 2 couches de pâte d’amande l’une au-dessus servant de garniture, et l’autre au centre. Il est décoré de 11 boules de marzipan pour rappeler les 11 fidèles apôtres du Christ (sans Judas). Il est parfois recouvert de violettes en sucre.

En Belgique, elle se célèbre le second dimanche du mois de mai sauf à Anvers, où elle se fête le 15 août, fête de Marie. Au Danemark, fêtée le 2ème dimanche de mai depuis 1928, c’est l’occasion d’offrir des fleurs et des chocolats. On sort et on invite sa Maman au restaurant pour un repas familial traditionnel. En Espagne, El dia de la Madre est toujours célébré le premier dimanche de mai. Il est de coutume d’offrir des cadeaux, des invitations au restaurant pour un repas de famille car la Mama est interdite de cuisine ce jour-là.

En Hongrie communiste, les enfants préparaient des petits cadeaux et apprenaient des poèmes révolutionnaires célébrant les vertus des femmes-militantes. Cette fête était l’occasion d’assister en famille, à des concerts, des pièces de théâtre révolutionnaires et des compétitions sportives. En Tchéquie avant la révolution de velours de 1989, le pays ne fêtait que la fête de la femme, pour ne pas dire de la militante communiste, le 8 mars. Depuis, le pays suit la tradition de la Hongrie.

En Italie, depuis les années 60, elle est célébrée le second dimanche de mai. Mais c’est aussi l’occasion, pour ce pays catholique de fêter la Vierge Marie, reine des mamans. Là aussi, les enfants bricolent de cadeaux à offrir et des poésies à réciter à leur Maman,. Dans ce pays latin, la Mama est sacrée, et on la fête avec beaucoup d’affection !

Bonne Fête Maman dans plusieurs langues

Allemagne : Herzliche grüsse zum mutertag

Angleterre : Happy mother’s day

Autriche : Frohes fest mutti

Espagne: Félicidades mama ou Feliz Dia de las Madres

Finlande : Onnea äitienpäivänä

Hollande : Gelelicituud

Hongrie : Boldog anyák Nápját

Italie : Buona festa mamma

Norvége : Gratulerer med morsdagen !

Pologne : Wszytkiego nadjlpszego mamo

Portugal : Boa mamã

Slovènie : Vesel Dan Zena

Suéde : Grattis pa Mors dag !

Source : http://beninois.free.fr/fete-des-meres.php

LISA BROWN – CETTE SEMAINE est plus qu’Importante: Nous Passons à des Alignements de Portails Stellaires et à des Changements Massifs alors que ‘l’Ancien’ disparaît à TOUTE VITESSE afin qu’une Unification sur une Ligne de Temps Dimensionnelle beaucoup plus élevée puisse se produire.


TransLight

Lisa Transcendence Brown

LISA BROWN

CETTE SEMAINE est plus qu’Importante: Nous Passons à des Alignements de Portails Stellaires et à desChangements Massifs alors que ‘l’Ancien’disparaît à TOUTE VITESSEafin qu’une Unification sur une Ligne de Temps Dimensionnelle beaucoup plus élevée puisse se produire.

Chaque Équinoxe et Solstice sont des Passages importants de nettoyage de tout l’ancien, de tout ce qui n’est plus aligné sur le plus élevé vibrationnellement / énergétiquement, pour permettre à TOUT LE NOUVEAU de s’installer / de se manifester … Portails!

Pour tous ceux ayant pleinement intégré l’immensité de ces Codes de Lumière Cosmique qui sont libérésselon ‘la position vibrationnelle actuelle’ de chacun, des lignes de temps beaucoup plus élevées deviennent disponibles pour tous. En maintenant votre état de conscience le plus élevé…

Voir l’article original 1 147 mots de plus