Image

Pleine Lune de juin


Qu’elle soit de miel ou des fraises, rose ou chaude, la Lune sera belle et bien pleine ce 9 juin.

Elle porte le nom de Lune des fraises car elle coïncide avec le début de la récolte des fraises en Amérique du nord.

Il arrive quelque fois que la Lune prenne une coloration rosée à cette période de l’année. Alors que le temps réchauffe, l’éclat lunaire est filtré ce qui teinte la lune en rose orangé.

On la nomme aussi la Lune Chaude puisqu’elle marque le début de l’été.

On l’appelle aussi Lune de miel car durant le mois de juin nombreux sont les mariages. Cette lune porte bonheur, elle renforce l’amour.

La lune de miel est le mois lunaire suivant les noces. Ces 28 jours, supposés les plus heureux du jeune couple, sont souvent consacrés au voyage de noces, si bien que l’expression lune de miel désigne souvent ce voyage exceptionnel.

L’histoire nous rapporte que cette expression « lune de miel » signifie la consommation de boissons sucrées, avant, pendant et après les cérémonies du mariage car ces boisons étaient censées posséder des vertus aphrodisiaques, favoriser la fécondité et apporter le bon augure pour les jeunes mariés.

L’hydromel chez les peuples germaniques

Le sucre par les Hindous et les Chinois

Le miel en ancienne Égypte

La « lune de miel » prolonge les sacrements du mariage et complète cet important rite de passage dans le but d’assurer les meilleures conditions pour que le couple puisse procréer.

Ce 9 juin la Pleine Lune sera en Scorpion, attendons-nous à une lune passionnante et passionnée.

Belle pleine lune à tous.

Carole

Source : Carole Voyante Cartomancienne Astrologue

Image

Mythologie des Nœuds Lunaires


Il faut aller en Inde pour découvrir la légende liée aux Nœuds lunaires.

Vishnu servit un breuvage magique sacré garantissant l’immortalité aux dieux et aux autres planètes, Après que les divinités et les astres en eurent bu, le Soleil et la Lune découvrirent qu’un dragon démon s’était caché dans la pièce et avait bu lui aussi la potion. Le dragon voulu dévorer les deux luminaires, mais Vishnu s’interposa et coupa le le démon en deux.

Ayant bu de la boisson magique, il devint également immortel. Il ne mourut pas, mais généra deux créatures. La tête du dragon resta au Nord et sa queue fut maintenue au Sud. Lors d’éclipses, on peut voir sa tête ou sa queue tenter de détruire le Soleil ou la Lune. C’est pourquoi des catastrophes peuvent toujours survenir avec ces corps. Le dragon est un animal, un démon et non un dieu. C’est pourquoi il y a toujours quelque chose d’inconscient, d’instinctif et d’animal dans l’effet des Nœuds.

L’autre mythe lié aux Nœuds lunaires nous vient d’Alexandre le Grand et le nœud gordien. Celui qui arriverait à défaire le nœud géant aux portes de la ville se verrait remettre les clés de la cité. Alexandre prit son épée et trancha dans le vif. Une fois le nœud coupé et défait, il reçut les clés attendues. Mais alors qu’il était ailleurs en conquête, le nœud se reconstitua par lui-même et il perdit ainsi la cité. Simplement parce qu’il n’avait pas pris le soin de ranger la corde. Tant qu’une faiblesse subsiste, elle peut renverser toute forme de pouvoir, si l’on n’y prend garde.

Carole

Image

la Déesse Hathor


Dans la mythologie égyptienne, Hathor « Demeure du dieu Horus », était la déesse de l’amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie. Elle était représentée sous les traits d’une vache, ou d’une femme portant le disque solaire entre ses cornes et un menât (collier à contrepoids).

Dans l’Égypte antique, elle fut une déesse très populaire et vénérée aussi bien par les Rois que par le peuple. Elle fut la nourrice du pharaon mais aussi la « maîtresse de l’Ouest » qui accueillait le défunt dans sa nouvelle vie. En dehors des frontières d’Égypte, on la nomma « dame de Nubie », « reine de Libye », « épouse de Syrie », « grande de Palestine », « dame de Byblos », mais aussi reine du pays de Pount.

Le lien entre Hathor et Rê est complexe car Hathor, « œil de Rê », fut considérée comme sa fille, mais aussi sa femme ou sa mère. Elle hérita de ce rôle maternel d’une autre déesse vache « Mht wrt », « Grande crue », qui portait Rê entre ses cornes dans un mythe de la création. En tant que mère, elle donne naissance à Rê tous les matins sur la rive orientale et en tant que femme elle s’unit à lui chaque jour.

Hathor, comme la déesse Nout, fut associée à la Voie lactée. Les quatre pattes de la vache céleste sont vues comme les piliers portant le ciel, les étoiles sur son ventre représentaient la Voie lactée sur laquelle navigue la barque solaire de Rê, représentant le soleil.

En ce temps-là, la Voie lactée était perçue comme une chute d’eau dans les cieux, comme « Le Nil dans le ciel ». C’est pourquoi, Hathor fut considérée comme étant à l’origine de la crue annuelle du Nil, annonçant une naissance imminente, en parallèle avec la poche amniotique qui se perce et se vide de ses eaux.

Hathor fut aussi associée au royaume des morts. Le culte d’Osiris promettait la vie éternelle aux justes. Aux origines de ce culte, tout mort digne de cette vie éternelle, homme ou femme, devenait un Osiris. Mais au début des temps romains, les femmes s’identifiaient à Hathor, tandis que les hommes restaient identifiés à Osiris. Hathor fut appelée « Déesse de la nécropole thébaine », ou « Déesse du sycomore » (arbre représentant le monde des défunts).

Pour la plupart des peuples, Hathor resta essentiellement la déesse de la joie, vénérée par les femmes, qui cherchaient à incarner son rôle multiple d’épouse, de mère et d’amante. A ce titre, elle était la « dame de la maison de Jubilation » ou « celle qui emplit le sanctuaire de Joie ».

Le culte d’Hathor fut si populaire qu’un grand nombre de fêtes lui furent dédiées, de nombreux enfants portèrent son nom. Et avec son culte, hommes comme les femmes peuvent devenir prêtres ou prêtresses.

Les Grecs anciens identifièrent r à la déesse Aphrodite, et les Romains à Vénus.

Image

La constellation des Poissons


En voulant échapper à la colère de Typhon, Aphrodite et Eros fuirent mais furent arrêtés par le cours de l’Euphrate en crue. Menacés par le dragon d’être dévorés, Aphrodite pria Zeus de les aider : deux poissons surgirent des eaux reliés par une corde. Aphrodite et Eros sautèrent à l’eau et s’accrochèrent et atteignirent l’autre rive sans encombre.

En remerciement, Zeus immortalisa les poissons en créant la constellation des poissons.

 

Les poissons réunis : lien indestructible

Les poissons disposés tête-bêche : cercle perpétuel de la vie

Blog de Carole

Image

Astrologie de l’Atlantide


Je vous offre un voyage dans les profondeurs de notre antiquité. L’Atlantide continent disparu raconté par Platon dans son célèbre Timée, aiguise toujours notre curiosité. Cette astrologie se base sur les jours de naissance. Chaque chiffre ayant sa propre vibration, cette astrologie apporte un autre regard sur la personnalité de chacun. Découvrez votre signe atlante…. (photos : Thomas Cole Grandeur et destruction d’un empire)

JOUR DE NAISSANCE : 1

Signe : AZR’HAL

Symbolique associée : La Source

De nature spontanée, voire impulsive, vous allez au-devant du changement pour fuir la monotonie. Cette manie vous incite à tout essayer au moins une fois dans votre vie, et à vous saisir de toutes les opportunités, rencontres et événements. Battant(e) pour vous-même, vous savez rassembler les bonnes volontés et énergies autour de vous, avec un véritable sens du commandement. Pourtant dans cette force de caractère réside souvent une fragilité. Par moment, il vous arrive de perdre votre optimisme légendaire, vous vous refermez alors sur vous-même et semblez éteint(e). Le meilleur moyen de raviver votre optimisme est de vous lancer dans un nouveau défi. Vous devez trouver votre voie dans un domaine où votre autonomie et votre indépendance seront préservées.

JOUR DE NAISSANCE : LES 2, 3 OU 4

Signe : DUIRK’HAR

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : L’UNION

Votre vie est une succession de cycles bien marqués. Cela commence dès la jeunesse qui ressemble à une quête incessante de l’amour d’autrui. C’est dans le regard des autres que vous vous définissez et cumulez les relations affectives et amicales jusqu’à vous perdre. Adulte, vous évoluez vers une vie construite sur plus de cohésion et de sagesse. Vous ressentez très vite le besoin impérieux de réaliser votre être intérieur. Vous vous pouvez vous intéresser à la spiritualité pour ce faire. Votre faculté d’observer, votre sens de l’écoute de l’autre et cette capacité à vous introspecter, vous rendent conscient que l’union avec les proches, ou l’univers, peut être source d’harmonie.

JOUR DE NAISSANCE : LE 5 OU LE 6

Signe : FERZ’OULH

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : L’ACTUALISATION

Paradoxalement, vous vivez toujours l’instant présent, mais êtes un fervent défenseur des traditions. Votre esprit est pragmatique et créatif, vous êtes capable de vous projeter dans le passé ou le futur afin de trouver les solutions adéquates aux problématiques actuelles. Créatif et bricoleur, vous savez concrétiser le fruit de vos réflexions dans des créations très pratiques comme des maquettes, modèle réduit… Vous aimez que les choses soient clairement exprimées pour vos interlocuteurs ce qui ne les n’empêchera pas de penser que vous êtes un original possédant une imagination illimitée.

JOUR DE NAISSANCE : LE 7

Signe : GAL’AÏ

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA CHANCE

Le 7 est le chiffre porte-bonheur par excellence et il vous dote d’un flair infaillible pour saisir les bonnes occasions, opportunités et personnes d’influence. Au final, vous êtes souvent au bon endroit au bon moment. Malgré un tempérament plutôt introverti, vous prenez confiance en votre potentiel avec le temps et force de faire et refaire. Il se dégage de vous une sérénité qui vous aide à faire face à l’adversité. En continuant à croire en votre bonne étoile, les rumeurs et autres sarcasmes ne vous atteindront plus. Si vous arrivez à garder la tête froide, votre réussite est garantie. Sinon, le vent pourrait tourner brusquement, et la chance arrêter de vous favoriser. Il faut bien admettre que ces exceptions existent mais qu’elles restent rares.

JOUR DE NAISSANCE : LE 8, 9 OU 10

Signe : JNI’BAËL

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA CHARME

On vous reconnaît beaucoup de charisme. Il émane de vous charme, distinction, profondeur et magnétisme, qui ne laissent personne indifférent. Une aura de mystère semble vous entourer et vous rendre inaccessible. Certains, parmi vous auront vraiment à cœur d’être proches et dévoués aux autres et leurs problèmes car vous savez écouter et vos conseils sont souvent judicieux.

JOUR DE NAISSANCE : LE 11

Signe : KLAD’ESH

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA MISSION

Votre destin semble tracé depuis toujours. Très tôt, vous avez opté pour un parcours professionnel bien précis. Cela peut être reprendre le flambeau familial, ou une vocation, quoi qu’il en soit, vous vous engagez avec passion, et votre ambition sera mobilisée à la construction de vos projets, jusqu’à la fin de vos jours. Votre expertise sera souvent sollicitée car vous savez trouver la solution adéquate et originale face à chaque problème. Vous vous trompez rarement. Dans votre profession, vous faites preuve de perspicacité pour manager vos équipes. Vous êtes capable d’un dévouement total pour une cause professionnelle allant jusqu’à l’héroïsme. Utilisez positivement votre influence sur autrui. Les revers de cette puissante vibration sont l’impatience ainsi qu’une grande nervosité. Mais votre grande faiblesse se situe dans votre vie privée que vous reléguez souvent au second plan, ce qui augure souvent de longues soirées solitaire.

JOUR DE NAISSANCE : LES 12, 13 OU 14

Signe : MAMA’DHOUL

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LE SILENCE

La vie vous place devant un dilemme important. Vous serez amenée à prendre connaissance d’informations capitales touchant votre histoire familiale, votre carrière professionnelle ou sur des questions d’ordre moral ou philosophique. Vous hésiterez au début entre le fait d’en faire état ou celle de retenir ce que vous savez. Le plus souvent, vous opterez pour une attitude conservatrice et ne divulguerez l’information qu’au compte-gouttes et à ceux en mesure d’avoir une compréhension et une ouverture d’esprit pour celle-ci. Votre signe atlante est effectivement relié au silence. N’aimant pas parler pour ne rien dire, vous préférez le faire en temps utile. De ce fait, la rareté de vos interventions gagne énormément en impact, d’autant que vous délivrez le message juste. Vous avez compris quel était le pouvoir des mots pour réveiller les consciences et celui des silences.

JOUR DE NAISSANCE : LES 15 OU 16

Signe : PERD’HUR

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : L’ÉQUILIBRE

Votre caractère est passionné et entier. On vous reconnaît fière allure, une attitude sans complaisance et l’on admire la volonté que vous jetez dans chacune de vos actions. Vous aurez à cœur de dompter votre feu intérieur pour réaliser votre vocation. Pour ce faire, vous ferez appel à la discipline, afin d’obtenir la juste mesure en toute chose. Ce ne sera pas toujours facile et vous pourriez parfois faire quelques incursions hors de cette ligne directrice bien tracée. Un autre de vos points forts réside dans votre imagination des plus prolifiques, que vous essayez également de contenir et de dominer. Mais cette capacité de création est certainement la plus belle échappatoire que vous ayez trouvée à un trop-plein de contraintes et de discipline. Cette quête perpétuelle de l’équilibre est tellement viscérale qu’il vous arrive d’en oublier le but ultime de votre action.

JOUR DE NAISSANCE : LE 17

Signe : QUEST’HAL

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA RÉSISTANCE

Vous semblez être né(e) mécontent(e). Vous n’êtes jamais satisfait(e) et il y a toujours quelque chose à dénoncer et contre lequel lutter. Votre entourage proche ne vous en tient pas rigueur et connaît cette particularité un peu rugueuse de votre caractère. Ce tempérament contestataire est compréhensible. Vous n’êtes jamais en colère gratuitement. Il y a toujours une bonne raison pour vous mettre dans cet état, et au final, on vous reconnaît la faculté de faire avancer les choses. Vous apprendrez avec l’âge à modérer ces ressentiments par la prise de recul, en cultivant l’humour et par le biais d’un travail sur vous, car c’est certainement dans l’enfance que vous trouverez la cause de ce tempérament excessif. Quoique en soit, vous serez toujours protégé(e) quels que soient les événements de la vie.

JOUR DE NAISSANCE : LES 18 OU 19

Signe : SARK’HOUM

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA FORCE

Vous êtes adapté à votre environnement. Vous vous sentez à votre place, bien inscrit(e) dans votre quotidien. Votre nature est indépendante voire individualiste mais originale. Votre sens critique et vos compétences soutiennent votre action. On vous perçoit comme quelqu’un incontestablement sûr de lui et avec une force morale remarquable.  La plupart du temps, vous êtes optimiste. Mais ce portrait est parfois à nuancer. Vous atteignez les sommets en gérant d’une main de fer tout ce que vous approchez, et cet autoritarisme peut évidemment être vécu moins sereinement par vos proches. Le principal défi de votre vie sera de rester aussi proactif et indispensable à tout âge. Votre faille est probablement votre ego qui aime les honneurs. En effet, vous appréciez qu’on vous reconnaisse une sorte de grandeur d’âme. C’est pourquoi vous continuerez à vous lancer de nombreux défis, car c’est dans la résolution de leur problématique que vous trouverez matière à récompense et en fin de compte, le renouvellement de votre très grande motivation.

JOUR DE NAISSANCE : LES 20, 21 OU 22

Signe : EK’WINAX

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LE CHANGEMENT

Votre nature est tout sauf tranquille. La première partie de votre vie sera très certainement le théâtre de bien des changements de trajectoire, avant que vous ne trouviez la voie qui vous est destinée. Une fois sûr(e) de votre chemin de vie, vous mettrez toute votre énergie dans la réalisation de celui-ci. Vous aurez ainsi la faculté de faire adhérer votre entourage à vos projets. Votre enthousiasme sera un véritable déclencheur qui permettra aux autres de se joindre spontanément à vos entreprises. Vos interventions sont parfois totalement libératrices. C’est donc dans l’action que vous montrerez la pleine puissance de votre esprit et de vos convictions.

JOUR DE NAISSANCE : LES 23, 24 OU 25

Signe : VORD’HAK

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA GUÉRISON

Vous avez certainement hérité d’un talent spécifique. Par vos mots et vos gestes, vous savez calmer autrui, et d’un point de vue thérapeutique, vous avez montré, à de multiples occasions, que vous êtes capable de soigner. Ce don de guérisseur est souvent apparu dans votre prime jeunesse, à un moment où vous étiez en situation de difficulté. Il a fallu ensuite apprendre à canaliser cette extraordinaire faculté. D’année en année, vous faites de nouveaux émules et vous vous concentrez sur ceux que la vie n’a pas épargnés. On vous admirera encore plus, car malgré la notoriété, vous êtes capable de rester simple et humble, entièrement dédié à la cause de votre métier.

JOUR DE NAISSANCE : LES 26, 27 OU 28

Signe : YSB’AAL

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : L’ACCOMPLISSEMENT

La persévérance et le calme sont certainement les deux qualités principales de ce signe atlante. Que vous les ayez de façon innée ou que vous les développiez au fil du temps, il est probable que celles-ci seront vos meilleurs atouts pour concrétiser votre destin sur plusieurs vies. Dans ce but, vous devez rester à l’écoute de tous les signes susceptibles de vous aider dans cette tâche. Votre acharnement aura toutes les chances de se transmuter en réalisations positives. Cependant, cela ne donnera pas lieu à une reconnaissance de la part de vos pairs ou encore publique. L’important sera, pour vous, d’apprécier le chemin parcouru et d’en tirer une satisfaction personnelle. Ce recul face aux événements vous apportera une grande sérénité en fin de vie.

JOUR DE NAISSANCE : LES 29 OU 30 (SAUF 29 FÉVRIER)

Signe : ZA’OUR

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LE POUVOIR

L’impression extérieure est celle d’une personne au caractère souple, jovial voire malléable. Il ne faut pas s’y fier, car vous savez parfaitement où vous voulez aller. Cette adaptabilité cache en fait un fort opportunisme, capable de manœuvrer qui que ce soit comme bon lui semble. Ce signe est tout en puissance et adresse, cependant la manipulation des autres, dans laquelle il excelle, n’est pas effectuée dans le but de les posséder ou de les tromper. Il peut parfaitement le faire, avec l’objectif d’atteindre un idéal élevé, en portant un ensemble de personnes à participer à des projets essentiels pour leur existence. Il peut être opportuniste pour lui-même, mais dans ce cas, il n’aura aucune intention de dissimuler son ambition de réussite individuelle. Il adoptera alors un comportement intolérant et sera hermétique à toutes les polémiques soulevées. C’est en cela, qu’il est aussi souvent admiré car envers et contre tous, en solitaire, il est capable de suivre sa voie. En synthèse, nous retrouverons ce signe atlante soit en tant qu’ambassadeur d’une cause humaniste, soit en tant qu’être de pouvoir et d’autorité.

JOUR DE NAISSANCE : LE 31 OU LE 29 FÉVRIER

Signe :YRI’BIRRI

SYMBOLIQUE ASSOCIÉE : LA MÉMOIRE

Ce signe atlante a souvent l’esprit empreint de nostalgie et d’images du passé. Un peu lunatique, un peu intemporel, il a cependant une vision très lucide sur les personnes qu’il rencontre, comme s’il était capable de voir au-delà de leur enveloppe corporelle. Paradoxalement, il lui difficile d’être à 100% engagé dans l’instant présent, car son esprit virevolte sous le coup d’une imagination très fertile. Une autre manière de se déconnecter du quotidien sera, par exemple, de se plonger dans la lecture d’un roman historique de 400 pages ou de paresser au milieu des livres dans un centre culturel, tel un rat de bibliothèque. Il aime écouter également les récits de ses aînés. S’il arrive à organiser sa vie autour de ces intérêts historiques, il coulera des jours heureux et vivra vieux.

Image

Seth, dieu des orages et du tonnerre


 

Seth, dieu des orages et du tonnerre, 

est le second fils de Geb (terre) et de Nout (ciel) et le frère d’Osiris. On le reconnait à sa queue fourchue et sa tête de chacal. Parmi les animaux consacrés à Seth, on y retrouve l’oryx, le crocodile, l’hippopotame destructeur des barques et des champs cultivés et le verrat. Les grecs assimilèrent plus tard Seth au dieu-démon Typhon.

Quand Geb partagea son royaume, Seth reçut les terres stériles du désert alors que son frère Osiris gouvernait les zones fertiles du delta. De ce fait, Seth partit vivre avec le dieu de soleil Rê, où il devint la voix du tonnerre, responsable des tempêtes et du temps nuageux. Mais Seth fut aussi un danger pour les Égyptiens car il pouvait se saisir de l’âme des imprudents dans l’Au-delà.

Seth fut l’assassin de frère Osiris, fit la guerre à son neveu Horus mais chaque nuit, il accompagnait Ré dans son voyage nocturne et combattait Apophis, dieu serpent. Victorieux, il permettait à Ré, le soleil, de renaître chaque matin.

Ce perpétuel combat nocturne et le retour journalier du Soleil furent les premiers indicateurs nous renseignant sur la rotondité de la terre.

Source : http://mythologica.fr

photo :  10e Heure du Livre des Portes » consacrée au massacre d’Apophis

Image

Mithra, Dieu du Soleil


L’histoire de Mithra, le « Dieu-Soleil » de Perse, précède le mythe chrétien d’au moins 600 ans.

Mithra a les caractéristiques suivantes en commun avec le Christ :

Mithra est né dans une grotte d’une vierge un 25 décembre.

Il était considéré comme un grand sage et un maître qui voyageait beaucoup.

Il était appelé « le bon berger ».

Il était considéré comme « la voie, la vérité et la lumière ».

Il était encore appelé « le rédempteur », « le sauveur », « le Messie ».

Il était associé au taureau.

Son jour sacré était le dimanche, le « jour du Seigneur, » des centaines d’années avant l’émergence du mythe du Christ.

Il avait 12 compagnons ou disciples.

Il accomplissait des miracles.

Il fut enterré dans un tombeau. Après trois jours il se leva. Sa résurrection était célébrée chaque année.

Les paroles de la Cène sont empruntées à celle des sectateurs de Mithra.

Mais d’autres légendes racontent que dans la nuit du 24 au 25 décembre, seraient nés :

  • Osiris, Horus, chez les égyptiens

  • Apollon, Adonis, Dionysos, Héraclès, chez les grecs

  • Jésus, chez les chrétiens

Leur point commun fut de mourir pour renaître.

Source : Blog de Carole