Image

Ostara


Est célébré à l’équinoxe de printemps. Comme Imbolc, Ostara est un Festival de l’aube et de la vie croissante. Ostara vient du Germain « Ost » ou « Est », pour l’aube et la vie renouvelée.

Les rituels célèbrent la vie renouvelée de plusieurs manières : on peint des œufs, symboles de renaissance, avec des couleurs vives et on les utilise dans des rites sacrés avant de les manger. Les bébés animaux, spécialement les poussins, canetons, et lapereaux, sont tous symboliques de la saison.

Le Lapin, ancien symbole de la Lune, représente le renouvellement de la fertilité de la Terre.

Ostara est un Sabbat Solaire pour le Seigneur du Soleil levant et de la Vie. Gardien des plantes qui poussent et des animaux, et aussi de la lumière grandissante du Soleil. Ce Dieu a plusieurs noms, mais Il est particulièrement vénéré comme l’Homme Vert et il peut être représenté comme un arbre. Des « Mâts de Mai » parfois utilisés dans le cadre des festivités d’Ostara représentent le sexe du Jeune Dieu.

La légende raconte que la Déesse sortie de son sommeil enveloppe la terre de fertilité, le Dieu gagne en maturité et parcourt les prairies verdoyantes. Les animaux sauvages poussés par les déités s’accouplent, c’est la période des semences dans les champs.

C’est aussi le temps d’agir et de s’occuper des plantations des plantes utilisées en magie et des jardins rituels. La fête chrétienne de Pâques reprend des éléments de cette fête païenne, comme les cloches qui étaient sonnées pour provoquer le réveil de la nature ou encore les œufs offerts à la terre comme offrande à la déesse de la fertilité. De la même façon que la lumière vainc les ténèbres, c’est le jour pour chasser les mauvaises influences et les bannir.

Pour la décoration des œufs :

Même cuisson que pour des œufs durs mais en triplant le temps et attention : ne mettez pas de sel dans votre eau de cuisson, car il protège la coquille et celle-ci ne se teintera pas. Et sortez-les du réfrigérateur la veille pour éviter qu’ils se cassent lors de la cuisson.

Avant de les cuire : Trempage dans une eau à température ambiante 30 mn avec 1 Cuil. à soupe de vinaigre :

Bleu clair : dans le mélange eau+ chou rouge.

Rose clair : dans le mélange eau + betteraves.

Brun léger : dans le mélange eau + café noir moulu

Orange : mélange eau. + peaux d’oignons.

Lavande : le mélange eau+ betteraves, et 30 secondes dans le mélange eau. + chou rouge.

Vert chartreuse : dans le mélange eau+ curcuma et 5 secondes dans le mélange eau + chou rouge.

Bleu royal : faire tremper les œufs toute la Nuit dans le mélange eau + chou. Rouge.

Or profond. : eau vinaigrée + poudre de Curcuma.

Une autre méthode, plus rapide, les teinter cette fois avec des colorants liquides alimentaires. Si vous voulez créer des spirales ou autres dessins le faire avant le trempage ou la cuisson à l’aide d’un bâton de cire ou une bougie d’anniversaire pour faire comme un crayon.

Pour la célébration d’Ostara,

Cueillir des fleurs des champs pour décorer votre autel

Mettre de l’eau de source dans votre chaudron

Mettre les fleurs sans la tige dedans et mettre au sol aussi des fleurs

Les bougies : une bougie vert tendre, une bougie jaune, une bougie rose, une bougie violette pour l’ambiance, bougie blanche pour votre autel Votre encens : jasmin, vous pouvez ajouter des feuilles de sauge séchées et réduites au mortier.

Déposer sur votre autel des grains de tournesol, sésame et une coupe d’eau pour la symbolique.

Si vous avez des graines que vous envisagez de planter ce sera le bon moment pour les bénir.

Déposez également une jeune pousse de plante en pot.

N’oubliez pas de déposer des œufs décorés ou peints, ainsi que des figurines de lapins.

Positionnez-vous près de votre autel.

Allumez votre encens, et votre bougie blanche.

Fixez votre regard sur la jeune pousse que vous avez déposée. Concentrez-vous sur elle et dites :

« ô Grande Déesse, t’es libérée de la ‘Prison glacée de l’hiver. Voici le temps où tout reverdir. Où le parfum léger des fleurs flotte sur la brise. Voici le commencement. Par ta magie, la vie renaît, Déesse Terre. Le Dieu s’étire, il se lève avec une ardeur juvénile, Pénétré des promesses de l’été. »

Du bout de votre baguette, entrez en contact avec la jeune pousse.

Fermez les yeux et visualisez la vie qui la parcourt.

Grâce à votre concentration et à votre visualisation intérieure, imaginez ses racines qui pulsent leurs forces au cœur de la Terre. Devenez sa tige qui grandit et se dresse vers la lumière. Ressentez ses feuilles naitre et grandir.

Lorsque vous vous sentez correctement connecté, dites : Je parcours la Terre en toute amitié, non en dominateur. Déesse Mère et Dieu Père, Par l’action de cette plante, insufflez-moi une profonde tendresse pour tout ce qui vit. Enseignez-moi à vénérer la Terre et tous ses trésors. Faites que je n’oublie jamais. Ainsi soit fait.

Extrait Almanach des sorcières

Carole

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s