Image

Lugh Dieu tout puissant celte


ou Lugus est une divinité celte. Il est le père de la création, On le célèbre le jour de la Lugnasad soit le 1er août

Fils de Cian et Eithne, Lug Samildanach « aux multiples arts », restaure l’ordre et le droit là où les autres dieux ont été chassés. La prophétie raconte qu’il tua son grand-père maternel Balor, avec un lance-pierre. Pour être admis parmi les dieux, il dut affronter un passage initiatique. Il se présenta à la résidence du roi Nuada, à l’occasion d’une fête, mais fut refoulé à la porte. Il insista et devant un énième refus du portier, il devint tour à tour charpentier, forgeron, magicien, harpiste, poète et historien du Roi. Mais c’est grâce à ses qualités aux échecs qu’il fut accepté après avoir battu le Roi. Lug pris le pouvoir du monde

On le surnomme aussi lamfada « au long bras », dieu qui assure à chacun sa place. Lug maîtrise la création, les échanges, la pensée et la beauté. Il est un magicien, un guerrier et un artisan qui peut aussi se montrer vindicatif et obscur.

Sa lance magique sert à tuer mais aussi à adouber ; elle repose dans le Chaudron du Dagda rempli de sang pour éviter qu’elle ne détruise tout autour d’elle. Pour les arts, il utilise une harpe qui joue toute seule, mais dont il se servait pour endormir, faire pleurer ou rire.

L’importance de Lugus en Gaule et régions anciennement celtes se confirme par des toponymes comme : Lugdunum (Lyon), Laon, Legnica en Pologne et Lugano en Suisse. Dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, Jules César l’assimile au dieu latin Mercure et le présente comme le plus haut dieu gaulois : « Le dieu qu’ils honorent le plus est Mercure : ses statues sont les plus nombreuses, ils le considèrent comme l’inventeur de tous les arts, il est pour eux le dieu qui indique la route à suivre, qui guide le voyageur, il est celui qui est le plus capable de faire gagner de l’argent et de protéger le commerce ». Les spécialistes voient dans la description de ce Lugus Mercurius l’équivalent du Lug Samildanach réunificateur des fonctions souveraines et artisanales. Il est à la fois un dieu lieur par la magie et un dieu lié avec des chaînes. Son culte dans la Gaule christianisée sera poursuivi par celui de Saint Léonard, représenté tenant des chaînes et qui balise les frontières d’espaces géographiques.

Carole Medium Clairvoyante

Source wikipédia

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s