Image

Le théorème du singe et le conditionnement


Pour l’expérience, on isole 20 chimpanzés dans une pièce où seule une banane est accrochée au plafond et une échelle pour l’attraper. L’échelle est équipée d’un système qui fait couler de l’eau glacée dès qu’on l’escalade. Après avoir été mouillés par l’eau glacée, les singes comprennent qu’ils ne doivent pas monter à l’échelle. Même si le système d’eau est coupé, les singes ne s’approchent plus de la chaise car ils gardent en mémoire le fait.

Pour la continuité de l’expérience, on remplace un singe par un nouveau et quand il tente de monter à l’échelle, les autres singes l’agressent violemment et le repoussent. On réitère l’opération, et lui aussi se fait aussitôt agresser en tentant d’escalader l’échelle, y compris par le petit dernier. L’expérience se poursuit jusqu’à ce que la totalité du premier groupe de singes qui avaient subis l’eau glacée soient tous remplacés. Mais là encore aucun singe ne tente sa chance car il est aussitôt malmené par ses congénères sans savoir pourquoi.

Cette expérience dénonce le fonctionnement de la « culture d’entreprise », des cultures familiales et des lourds secrets de famille ; et explique comment des situations qui n’ont plus lieu d’être restent bloquées tant qu’un esprit rebelle ne remette en cause l’ordre établi.

Aucune autorité n’est nécessaire pour perpétrer cette situation qui se maintient d’elle-même grâce à l’action que chaque protagoniste entreprend afin de la pérenniser. Il suffit juste d’établir certaines règles. Et ces règles sont les mêmes que l’on veuille diriger et contrôler une famille, une entreprise ou un pays.

La première est de définir des normes : qu’est ce qui est bien, possible, moral et qu’est ce qui est mal, irresponsable, amoral. Ce qui est facilité en raison de l’esprit grégaire de la plupart des individus.

La deuxième est de stigmatiser celui qui pense, vit différemment. Ainsi il passe pour un paria aux yeux des autres qui le condamnent sans scrupules. Une pression pour l’inciter à rentrer dans le rang s’opère de la part du troupeau. Ainsi chaque membre du troupeau veille à ce que tout le monde avance dans le même sens établi. Les humains agissent de la sorte les uns envers les autres en exigeant de tous qu’ils se conforment aux normes auxquelles chacun obéit aveuglément.

Ces manœuvres visent à diviser pour mieux régner et elles sont essentielles pour que le troupeau se discipline lui-même. Chacun contribue à ériger une prison psychologique, émotive et physique autour de ses semblables. Les manipulateurs n’ont qu’à tirer les ficelles indiquées en temps opportun pour que leurs fantoches agissent comme bon leur semble. Ils y parviennent notamment en définissant le contenu pédagogique que goberont les étudiants et le contenu informatif des médias qu’ils possèdent. Ainsi, ils peuvent dicter au troupeau naïf et irréfléchi ce qu’il doit penser à propos de soi, d’autrui, de la vie, de l’histoire, des événements en cours. Lorsque des normes sont en place dans une société, il n’est pas nécessaire de contrôler chaque journaliste, enquêteur ou fonctionnaire d’un gouvernement. Les médias et les institutions nationales acceptent la vérité qui correspond aux normes et couvrent de ridicule ou condamnent quiconque propose une autre vision de la réalité.

Voici un bel exemple de fascisme psychologique ! On voit souvent pareille attitude chez les dictateurs, les extrémistes et ceux qui gravissent les échelons du pouvoir en marchant sur leurs semblables.

Selon David Icke, « Enfants de la matrice »

Source : Carole Voyante Cartomancienne Astrologue

Publicités

2 réflexions sur “Le théorème du singe et le conditionnement

  1. Trop vrai et vérifiable dans tellement d’occasions ! Je me le mets en favoris pour l’avoir sous la main 🙂 merci Carole 🙂
    « Les humains agissent de la sorte les uns envers les autres en exigeant de tous qu’ils se conforment aux normes auxquelles chacun obéit aveuglément. » c’est ce qui revient à cette sacro-sainte « Tradition » ! grrr J’avais écrit là-dessus « Tradition : transmetteur de nos valeurs ou gardien de prison ? » http://wp.me/p1fFRW-c
    Bisoussssss
    Et si on ne se cause pas ici ou là 😉
    Passe de Bonnes Fêtes de fin d’Année ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s