Image

le Fer à cheval porte bonheur


A partir du Moyen Age, on commençait à ferrer les sabots des chevaux et naturellement le fer à cheval devint un objet magique.

La légende rapporte que Dunstan, un orphelin élevé dans une abbaye près de Glastonbury pratiquait la maréchalerie. Il devint moine, prêtre puis en 957, évêque de Worcester. Sur le point de devenir archevêque de Cantorbéry, il reçut la visite d’un homme qui voulait se faire fixer des fers à cheval sous ses pieds. Il pria l’homme de lui présenter ses pieds afin d’en connaître la taille. Mais l’homme en relevant le bas de sa robe fit apparaitre non pas des pieds avec des orteils, mais des pieds de bouc. Dunstan comprit que son client n’était autre que Satan. Posément, il expliqua à Satan que pour le ferrer, il était dans l’obligation de l’enchaîner au mur, comme on le ferait pour un cheval. Satan ne se méfiant pas se laissa attacher. Dunstan posa les fers de manière si douloureuse que le diable cria grâce. L’évêque en lui rendant sa liberté lui fit promettre de ne jamais pénétrer dans une maison dont la porte d’entrée est surmontée d’un fer à cheval.

Depuis cette date, les chrétiens placent sur leurs portes un fer à cheval. Mais attention : le fer doit être fixé avec les branches vers le haut, sinon, la chance glissera et tombera.

Le fer à cheval devint aussi un porte bonheur pour celui qui le trouvait sur son chemin. Au Moyen Age, trouver un fer à cheval était considéré comme un signe de chance. Et plus il avait de clous, plus la chance était grande. Car le précieux métal pouvait être revendu à n’importe quel forgeron ou maréchal-ferrant ainsi le fer à cheval apportait la « bonne fortune » à son découvreur.

De quoi rendre obsolète le fameux dicton racontant qu’on ne trouve pas de valeur « sous les sabots d’un cheval ».

http://www.isoptech.com/apps/blog/

 

Publicités

3 réflexions sur “le Fer à cheval porte bonheur

  1. La vie est un poème vécu au jour le jour
    Avec ses joies, ses échecs, ses tristesses
    Ses amours et ses détresses

    Il faut savoir garder l’espoir

    Réussir ses combats contre la maladie ,ses désillusions ect ….

    Etre solidaire entre amis (ies)


    Avoir du cœur c’est comme si on avait envie de tout partager

    N’oublie pas que la vie est un poème vécu au jour le jour

    Alors vit ,,,,,ce poème, ce petit écris je le partage avec toi

    Gros bisous

    Bernard

    Bonne soirée CAROLE et joli porte bonheur chez toi moi je n ‘ai pas la chance

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends mieux pourquoi il n’y avait pas de bonheur dans la maison , mon ami en avait récupéré deux et je n’ai jamais voulu accrocher ça dans la maison, je les avais glissés en haut du placard, bien à plat !!!! Et souvent, je me disais que ça ne portait vraiment pas bonheur un fer à cheval 😃

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s