PRÉSAGES, AUGURES ET SORTS


Il faut distinguer les présages des augures. Les augures sont à interpréter en suivant les règles de l’art augurai et sont liés à des signes spéciaux. Les présages, sont spontanés et interprétés de façon personnelle, d’une manière plus vague et plus arbitraire.

On distingue à sept classes de présages : 1° les paroles fortuites; 2° les tressaillements de quelques parties du corps, surtout du cœur, des yeux, des sourcils; 3° les tintements d’oreille; 4° les éternuements du matin, du midi et du soir; 5° les chutes imprévues; 6° la rencontre de certaines personnes étranges, étrangères ou contrefaites, et aussi la rencontre de certains animaux; 7° les noms et prénoms.

Observer les présages ne suffit pas, il faut aussi les accepter, et remercier la divinité s’ils sont favorables et s’ils s’avèrent être défavorables il faut prier les dieux afin d’en abroger  les effets.

A Rome, toutes les fois qu’un présage paraissait défavorable, le dieu Averruncus était invoqué, dans l’espoir de détourner les maux ou d’y mettre fin. Ce surnom, d’un mot latin qui signifie « détourner », se donnait même assez souvent aux autres dieux, quand on les priait de conjurer un malheur.

Le recours aux présages se faisait en toute occasion : pour le démarrage d’une affaire importante, aux premières heures du jour, au premier jour d’un mois et principalement d’une année : de là l’usage des paroles de bon augure dans les rencontres, les salutations, les souhaits, et jusque dans le langage le plus ordinaire de la conversation. Les Romains évitaient les paroles de mauvais augure, mais aussi certains gestes, attitudes, regards. Les crédules accordaient à certaine personne le pouvoir de fasciner, et de jeter un sort le plus souvent mauvais.

A cette époque, le sort représentait la part de chance et de malheur dévolue à chacun par le Destin. Ce mot étant féminin en latin, les Romains avaient fait de la déesse « Sors », une fille de Saturne, à qui on rendait les mêmes hommages qu’au Destin ou à la Destinée. Elle était représentée sous les traits d’une jeune fille, à la parure recherchée, tenant sur sa poitrine une petite boîte carrée, propre à contenir ce qui est nécessaire pour tirer les sorts. On tirait les sorts généralement au moyen de dés : dans les temples on les jetait soi-même, d’où est venue cette expression : « aléa a jacta est », « le sort est tombé », ou « le dé en est jeté ».

Ce genre de divination était pratiqué en Grèce., Préneste et Antium, deux villes d’Italie, avaient le privilège de contenir les sorts; et les romains allaient fréquemment les y interroger. Mais on allait aussi les interroger en Sicile, au temple des frères jumeaux Palices, fils de Jupiter et de la nymphe Thalie. Thalie craignant le ressentiment de Junon, pria Jupiter de la cacher dans les entrailles de la terre. Peu après, il sortit de terre deux enfants qui furent mis au rang des dieux.

Près de leur temple était un petit lac d’eau bouillante et sulfureuse, toujours plein, sans jamais déborder : on le regardait comme le berceau d’où les deux frères étaient sortis. Longtemps ce fut près de ce lac que les Grecs allaient faire des serments solennels ; plus tard le temple des Palices devint un asile pour les esclaves maltraités par leurs maîtres; enfin le lac des frères Palices fut utilisé pour tirer les sorts. On y jetait des formules écrites sur des billets qui surnageaient ou tombaient au fond, suivant que le présage était ou n’était pas favorable.

http://www.isoptech.com/apps/blog/entries/show/43821524-les-presages-augures-et-sorts

http://www.sacra-moneta.com/La-Mythologie-de-Commelin/Les-Presages-et-les-Sorts.html

Publicités

4 réflexions sur “PRÉSAGES, AUGURES ET SORTS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s