Les origines de la Saint Valentin 


Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré comme la fête des amoureux. Mais il y a longtemps, la Sant Valentin était célébrée comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des lupercales). À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages.

 

À l’origine, la Saint-Valentin n’était pas associée avec l’amour romantique comme au Moyen Âge mais plutôt à l’amour physique. L’association du milieu du mois de février avec l’amour et la fertilité date de l’antiquité.

 

Dans le calendrier de l’Athènes antique, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Gamélion, consacré au mariage sacré de Zeus et d’Héra.

 

Dans la Rome antique, on célébrait les lupercales du 13 au 15 février, c’est-à-dire à la fin de l’année romaine, qui commençait le 1er mars. Ces festivités étaient en l’honneur de Faunus, dieu des troupeaux qui les défendait également contre les loups, d’où le qualificatif de Lupercus qui lui est attribué.

 

Les luperques, prêtres de Faunus, sacrifiaient un bouc (symbole de fertilité) à leur dieu dans la grotte du Lupercal (au pied du mont Palatin). Deux jeunes hommes, vêtus uniquement d’un pagne en peau de bouc, assistaient à la cérémonie. Le prêtre sacrificateur leur touchait le front de son couteau. À ce moment, les jeunes gens devaient rire aux éclats. Puis ils couraient dans toute la ville de Rome armés de lanières, taillées dans la peau du bouc sacrifié, avec lesquelles ils fouettaient les femmes rencontrées sur leur passage et qui souhaitaient avoir un enfant dans l’année, afin de les rendre fécondes.

 

La fête des Lupercales est une fête de purification, en fin d’année. Cette solennité païenne honorait Junon, déesse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan, le dieu de la nature.

 

En 494, le pape Gélase Ier interdit cette fête païenne. Il choisit saint Valentin comme saint patron des fiancés et des amoureux, et décrète que cette date (le 14 février, jour de sa fête) lui serait consacrée.

 

sources wikipédia

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les origines de la Saint Valentin 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s