Nouvel an chinois : 2016 année du Singe


Le Nouvel An chinois marque le début de la fête du printemps qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes. Le calendrier chinois étant un calendrier luni-solaire, la date du Nouvel An chinois tombe le jour de la nouvelle lune (fin janvier, début février). Le nouvel an représente l’entrée dans un nouveau cycle après s’être débarrassé des mauvaises influences de l’an dernier.

La semaine précédant le Nouvel An a lieu le « petit Nouvel An » une cérémonie d’adieu au Dieu du Foyer dont l’effigie est collée dans la cuisine. D’après les croyances, il doit faire un long voyage pour rapporter, comme chaque année, les bonnes et mauvaises actions de la famille à l’Empereur de jade. Pour obtenir sa clémence, on dépose des bonbons devant son image en espérant l’empêcher de dire du mal. Celui-ci est brûlé, et le Génie s’envole avec la fumée. Un nouveau portrait sera affiché quelques jours plus tard, signalant son retour.

Le grand nettoyage de la maison est fait. Le dernier jour, on affiche un peu partout des souhaits écrits sur papier rouge, symbole de chance.

Le repas du réveillon est généralement copieux et comporte souvent des plats symboliques pour assurer la santé, les études, etc. Ainsi le poisson, homophone de surplus, doit être présent pour garantir qu’il y aura du surplus tous les ans et qu’on ne manquera jamais de rien ; certains prennent même soin de ne pas le finir, afin de rendre plus complètement son sens symbolique.

Des enveloppes rouges contenant de l’argent sont offertes. Traditionnellement, elles étaient distribuées par les aînés aux enfants et avaient surtout la valeur symbolique de porter chance durant toute la nouvelle année.

Les enfants sont autorisés ce soir-là à faire éclater des pétards en attendant la chaîne de pétards que chaque foyer se devait d’allumer à l’arrivée du premier jour de l’année. Les pétards sont réputés pour éloigner les mauvaises influences.

Une coutume ancienne veut qu’on aille se coucher le plus tard possible ce soir-là, car ce serait un gage de longévité ; cela s’appelle « monter la garde de l’année ».

Le jour du Nouvel An, on doit de préférence porter des vêtements neufs, et du rouge, couleur bénéfique. On ne fait pas de ménage, et si l’on doit absolument balayer des détritus tombés à terre, il ne faut pas les déposer à l’extérieur du domicile car cela symboliserait une perte.

Le matin, après un court repos, beaucoup se rendent au temple local, puis sur les tombes ancestrales. On considère que plus la visite au temple est précoce, plus on aura de chance dans l’année.

On assiste à la traditionnelle danse de lion ou de dragon (qui représente Noblesse, Bravoure et Chance).

La première journée était théoriquement consacrée aux visites, en commençant par les personnes les plus importantes ; cette activité s’appelle « saluer l’année » ;

Le deuxième jour est traditionnellement celui où les femmes mariées rendent visite à leur famille avec enfants et mari.

Le cinquième jour est en général celui où les commerces rouvrent.

Le huitième ou neuvième jour est l’anniversaire du dieu du Ciel assimilé à l’Empereur de jade.

Le quinze du premier mois est la dernière journée de la fête du printemps, marquée par la fête des lanternes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s