La légende de Narcisse et Echo


L’Air et la Terre avaient une fille prénommée Écho. Cette charmante nymphe vivait dans les bois aux côtés de la déesse Artémis. Elle ne connaissait ni ennui ni tourment.

Un jour, Écho fut accusée à tort par Héra d’aimer son époux infidèle Zeus. Sous l’emprise de la colère, Héra refusa d’écouter Écho : « Tu veux donc avoir le dernier mot ! », clama Héra, folle de rage et le châtiment tomba. La nymphe devint incapable de prononcer une phrase complète, elle ne pouvait que répéter les derniers mots qu’elle entendait. Écho tomba dans un profond désespoir d’autant plus cruelle que la nymphe était éperdument amoureuse de Narcisse.

Ce garçon était tellement beau que toutes les nymphes et jeunes filles espéraient recevoir de sa part un baiser. Mais le jeune homme restait froidement indifférent aux beautés qu’il croisait. Jamais il ne sentie la présence d’Écho, qui le suivait partout. La nymphe l’observait sans pouvoir lui parler, et gardait l’espoir d’être un jour aimée de lui.

Un beau matin, elle tenta toutefois de se faire remarquer. Narcisse, à la recherche de ses amis, appelait : « Êtes-vous ici », et Écho lui répondait de sa jolie voix : « Ici, ici, ici… ». Narcisse lui demanda alors de venir et Écho, le cœur battant, apparut au jeune homme.

Comme à son habitude, celui-ci s’en détourna immédiatement. Et sans la regarder, il cria : « Jamais, jamais… Penses-tu qu’un jour il se pourrait que je te donne pouvoir sur moi ? » Et la voix de la nymphe, entrecoupée de larmes, répéta : « Je te donne pouvoir sur moi. ». Méprisée par celui qu’elle aimait, Écho s’enfuit se réfugier dans une grotte pour cacher sa honte et son désespoir.

Émue par le chagrin sincère de la nymphe, la déesse Némésis voulut la venger…

Au cours d’une promenade, Narcisse fut pris d’une terrible soif. Il se laissa guider par Némésis jusqu’à une fontaine où il se pencha pour prendre une gorgée d’eau. Lorsqu’il vit son propre reflet, Narcisse en tomba amoureux. Dès lors, il ne cessa plus de contempler son beau visage dans l’eau cristalline. Il se désespérait de ne pouvoir ni toucher ni aimer son reflet. Sa douleur était si grande qu’il appelait la mort, espérant ainsi se libérer d’un amour impossible. Le temps s’écoula et, progressivement, les pieds de Narcisse se changèrent en racines, son corps en tige, et le jeune homme se transforma en une jolie fleur, qui porte son nom.

Écho, tapie au fond de sa grotte, continua à veiller sur lui. Et lorsque Narcisse dit adieu à son propre reflet, Écho répéta doucement et tristement : « Adieu… »

Aujourd’hui, du fond de sa caverne, Écho répète toujours les derniers mots des paroles qui lui sont adressées.

http://www.iletaitunehistoire.com/genres/contes-legendes/lire/narcisse-et-echo-biblidcon_088

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s